Top 5 des meilleures banques en ligne pour autoentrepreneur

monabank

Ouvrir son autoentreprise passe par des démarches inhérentes à tout indépendant, commerçant ou artisan. L’ouverture d’un compte bancaire professionnel reste l’une des étapes sine qua non pour bénéficier d’une autoentreprise, microentreprise ou entreprise individuelle. Mais quelle banque choisir ? C’est ce qu’il vous est proposé de découvrir dans le top 5 des meilleures banques en ligne pour autoentrepreneur.

1 – Qonto 

Fintech par excellence Qonto s’érige sur le modèle de la banque en ligne moderne et puissante. Capable de vous prodiguer une liberté exceptionnelle, la néobanque repose sur une stratégie rôdée. 

Des virements SEPA aux virements internationaux, tout vous sera possible via Qonto. Et s’il faudra compter sur des forfaits mensuels payants, on n’oubliera pas de signaler le côté très premium de cette banque en ligne.

Prodiguant des cartes sur-mesure virtuelles, et physiques, on retrouvera de A à Z la banque moderne, flexible et adaptable à son utilisateur. Un must pour les autoentrepreneurs et les startups qui trouveront ici des façons simples de déposer leur capital social, de faire des virements ou de procéder à de la facturation. Un must, d’autant plus avec un support français de tout premier ordre. 

2 – N26 Business

Souvent classée parmi les meilleures banques en ligne par des acteurs du genre comme pouruneautreeconomie.fr, N26 business reste l’une des avant-gardistes au niveau de l’autoentrepreneur. Car avec sa panoplie de cartes bancaires au design affuté, son côté premium, mais 100% gratuit, son inscription 8 minutes montre en main, on aura là un des musts de l’internet pour le micro-entrepreneur.

Si elle n’est pas première, c’est tout simplement à cause de son côté très allemand, qui laisse beaucoup de liberté, mais, parfois, délaisse un peu le support client. Ce support que Qonto met en première ligne et apporte, systématiquement, des réponses, des avis, un environnement optimal pour avancer.

Néanmoins N26 par sa gratuité, son application au summum du simple et du flexible reste un des numéros un des banques en ligne pour autoentrepreneur. À noter, et c’est sans doute l’une des seules à le faire, l’ajout instantané de bénéficiaires : ajoutez, virez, c’est fini. Un must, assurément.

3 – Manager.one

Structure moins flexible et plus chère que les deux premières citées, Manager.one reste une banque pour auto entrepreneur incontournable. Disposant de plus de précisions, de plus de fonctionnalités, mais aussi d’un prix plus élevé (29,99€/an), la néobanque reste à part. 

Avec ses Visa Corporate illimitées, ses encaissements de chèques, ses 100 virements SEPA, on aura là une banque tout particulièrement accès haute performance. Très adaptée aux startups et aux freelances cherchant le côté premium, Manager.one n’est pas une banque universelle. 

Du haut de gamme assez cher qui conviendra aux autoentrepreneurs avec de l’ambition et tout prêts à changer de statuts juridiques dès lors que leur chiffre d’affaires n’entre plus dans les limites du statut de l’autoentreprenariat.

4 – Monabanq

C’est une banque dont beaucoup parlent. Si Monabanq n’imposera ni condition d’épargne, ni condition de revenu, on sera un peu sur le retrait au niveau des tarifs avec plus de 7€ par mois. D’autant plus que l’on n’aura pas là, le côté très premium de Manager.one.

Niveau caractéristiques et fonctionnalités, on sera là aussi en retrait, limité à un utilisateur, carte Visa Classique ou Premier en sus, Monabanq reste déjà derrière nombre de banques en ligne.

En revanche, et c’est son point fort, on disposera d’assurances, de bonus d’ouverture de compte, mais aussi de dépôts en espèces via le réseau CIC. Son véritable point fort en fait : bénéficier de la structure physique du groupe bancaire CIC. Un must que beaucoup d’artisans ou commerçants seront ravis d’utiliser.

5 – Revolut

indéniablement à part. C’est sans doute la banque premium sine qua non pour le freelance du web. Avec sa dimension internationale (banque anglaise), Revolut s’érige comme le must pour le traveller de l’internet, mais attention. 

En effet les frais comparés à N26 seront exorbitants : 49€ la carte, limite de 5 virements SEPA, pas d’assurance et 7£ mensuel pour un compte pro. Dur. En revanche la néobanque proposera un compte gratuit, mais avec seulement 5 virements SEPA, pas d’encaissement de chèques ni de carte bancaire.

Une stratégie commerciale discutable, mais qui n’enlève en rien sa dimension internationale, et son côté très premium retrouvé uniquement chez Manager.one.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.