Suisse : comment faire face à la concurrence ?



Décrocher des clients peut s’avérer difficile pour une société fiduciaire en Suisse, notamment en raison de la concurrence. Cette dernière doit définir des stratégies efficaces, afin de sortir du lot et obtenir une part de marché. Certaines sociétés fiduciaires s’efforcent de varier leurs prestations, afin de répondre aux besoins des entreprises. Découvrez le rôle et les missions de cet expert fiduciaire.

À quelle réalité fait face le secteur fiduciaire en Suisse ?

Aujourd’hui, la Suisse recense environ 1000 sociétés fiduciaires. On y trouve également les Big Four, ainsi que de nombreux experts-comptables et fiscalistes qui sont de réels concurrents sur le marché. La concurrence est extrêmement forte dans le secteur. Cependant, cette situation est profitable pour les entreprises qui ont besoin de recourir aux services des sociétés fiduciaires. Afin de se démarquer et de gagner une part de marché, ces dernières doivent dénicher des solutions efficaces. Certaines décident de développer leur expertise en créant de nouveaux services adaptés au contexte économique actuel.

Elles proposent, par exemple, de vous accompagner dans la création de votre société anonyme (SA) ou de votre société à responsabilité limitée (SARL). Nous précisons que, dans le cadre d’un mandat d’administrateur en Suisse, le fiduciaire engagé doit toujours agir en défendant les intérêts de votre entreprise. Cet expert peut également devenir votre conseiller, en vue de faciliter vos prises de décisions. Pour faire face à la concurrence, d’autres sociétés fiduciaires choisissent de multiplier leurs implantations dans plusieurs villes de la Suisse (Genève, Sion, Fribourg, Lausanne, etc.). Elles ont également la possibilité d’acquérir de plus petites structures, dans le but d’assurer leur croissance interne.

secteur fiduciaire en Suisse

Les missions d’un fiduciaire en Suisse

Afin de mieux comprendre l’évolution des interventions d’une société fiduciaire en Suisse, faisons le point sur ses missions. Citons notamment la comptabilité, la gestion et l’administration de ses entreprises clientes.

La comptabilité

En Suisse, une société fiduciaire peut être mandatée pour tenir la comptabilité de votre entreprise. Elle se charge de l’ensemble des opérations liées à votre comptabilité. Elle établit votre rapport de gestion, en l’occurrence les comptes annuels, le compte de groupe, le rapport annuel, etc. Elle est en mesure de vous transmettre en temps réel toutes les informations comptables dont vous avez besoin, en vue de développer votre activité. Elle peut analyser les performances financières de votre société et réaliser son audit, grâce à des données fiables.

La représentation fiscale

Le domaine fiscal est soumis à des réglementations strictes en Suisse. C’est pourquoi il est judicieux de faire appel à un fiduciaire qui jouera le rôle de représentant fiscal légal de votre entreprise. Ce professionnel de confiance assure diverses tâches, telles que l’étude de l’assujettissement de votre entreprise à la TVA et la gestion des déclarations fiscales. Il peut être amené à contrôler vos documents fiscaux et à vérifier vos taxations.

La gestion et l’administration d’entreprise

Au-delà de la tenue de la comptabilité et de la représentation fiscale de votre société, une entreprise fiduciaire peut assurer plusieurs autres missions, en l’occurrence :

  • la gestion administrative de vos ressources humaines,
  • l’établissement des procès-verbaux,
  • l’élaboration du registre des actionnaires,
  • les services juridiques,
  • le contrôle financier,
  • les négociations auprès des créanciers et des banques.

Polyvalent, le fiduciaire peut s’adapter en fonction de la demande spécifique de sa clientèle. Préparer les assemblées générales des actionnaires ou des associés figure parmi ses compétences.

La domiciliation d’entreprise

Votre entreprise devra disposer d’une adresse en Suisse, si vous voulez l’inscrire au Registre du commerce du pays. Pour cela, les sociétés fiduciaires proposent une solution de domiciliation. Ce service s’accompagne souvent d’autres prestations, notamment la domiciliation fiscale de la structure en Suisse, la gestion du courrier et la gestion des appels téléphoniques.

L’assistance en cas de liquidation

Le fiduciaire supervise le processus de liquidation de votre entreprise, société ou fondation. Ce travail nécessite de grandes compétences sur le plan comptable, fiscal et juridique. Lorsque les actifs de la société sont liquidés, ce professionnel assure la mise en œuvre des procédures de radiation. Cette étape s’effectue auprès du Registre du commerce et auprès de l’administration fiscale. Dans le cadre de la liquidation d’une entreprise, la société fiduciaire se charge également des opérations, telles que les démarches de dissolution auprès du notaire.

Fiduciaire en Suisse : de nouvelles missions

En plus de leurs missions en gestion et administration d’entreprise, certaines sociétés fiduciaires vont plus loin. Elles endossent le rôle d’administrateur, de gérant, et quelquefois de conseiller. Elles visent à se rapprocher de leurs entreprises clientes et à optimiser leur croissance.

Mandat d’administrateur ou de gérant

Les entrepreneurs non-résidents souhaitant créer une société des capitaux en Suisse ont l’obligation de désigner un représentant domicilié dans ce pays. Afin de respecter cette disposition légale, les fiduciaires ont eu l’idée de proposer des mandats de gestion. Selon le statut de votre société, vous pouvez signer un mandat d’administrateur de SA, un mandat de gérant de SARL ou un mandat de directeur local. Ainsi, le fiduciaire mandaté vous représente auprès des créanciers et des administrations locales.

Accompagnement lors de la création d’une entreprise

Dans le cadre du mandat d’administrateur de SA ou de gérant de SARL, le fiduciaire peut s’occuper de toute votre procédure de création d’entreprise en Suisse. Il prend en main plusieurs opérations, en l’occurrence :

  • l’étude du projet de création d’entreprise,
  • la création du business plan,
  • les démarches notariales,
  • l’inscription au Registre du commerce,
  • l’inscription à l’administration fiscale,
  • l’ouverture du compte de consignation.

Ce service d’accompagnement est essentiel, étant donné l’engouement des jeunes entrepreneurs à se lancer aujourd’hui dans la création de startups, de TPE ou de PME.

fiduciaire Suisse, accompagnement création entreprise

Rôle de conseiller lors des prises de décisions

Afin de rester compétitives dans leur secteur d’activité, certaines entreprises fiduciaires apportent un grand changement à leurs missions, notamment en termes de conseils. Pour le bon déroulement de votre société, elles vous informent par exemple sur les démarches administratives à suivre et les réglementations en vigueur en Suisse. Elles peuvent vous accompagner au quotidien, dans la recherche des partenaires qualifiés ou dans des stratégies visant à réussir vos projets. Elles profitent des outils numériques pour favoriser la proximité et la communication avec les clients.

Face à la concurrence, les sociétés fiduciaires doivent se distinguer en proposant une expertise forte et une qualité d’intervention sans faille. Elles ne se limitent plus à leurs missions traditionnelles (comptabilité, gestion, fiscalité, etc.) et élargissent leurs prestations vers les conseils et les accompagnements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.