Les solutions qui existent pour bien préparer sa retraite

preparer-retraite


La retraite est une étape de la vie au cours de laquelle une personne active professionnellement se retire de ses fonctions et obligations professionnelles. Toutefois, il continue de percevoir une somme d’argent connue sous le nom de pension. Ainsi, cette période caractérise la fin du cycle professionnel et doit être gérée sérieusement pour faire face à tout type de désagrément. Pour se faire, il est important de souscrire à une assurance retraite et à un PER (Plan d’Épargne Retraite). Ces deux procédures constituent des solutions de taille qui permettront à tout retraité de bien gérer sa retraite. Il importe alors d’en savoir plus sur ces concepts afin d’être aguerri. 

Une assurance retraite, qu’est-ce que c’est ?

Une assurance est tout d’abord une méthode qui permet à un « assuré » de faire une gestion de risques et de profiter de l’aide de l’assurance lorsque survient une situation malencontreuse. L’assurance se souscrit dans une société qualifiée pour cette cause. 

Dans le cas de la retraite, vous avez la possibilité de souscrire à tout type d’assurance. Cela vous permet de placer votre argent pour non seulement vous constituer un complément de retraite, mais aussi pour faire des économies d’impôts. L’assurance retraite est assurée par la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale). 

Elle assure la retraite des salariés, des travailleurs indépendants, des travailleurs sous contrat public et des artistes-auteurs. Il faut connaître les conditions pour pouvoir facilement bénéficier d’une assurance retraite. 

Conditions pour bénéficier de l’assurance vieillesse ou retraite

Pour avoir le privilège de profiter de la pension de vieillesse à la CNSS lors de la retraite, il faut :

  • Avoir l’âge de 60 ans ou 55 ans exceptionnellement : ici, il faut savoir qu’à 60 ans, l’assuré encaisse la totalité de sa pension.
  • Avoir effectué 180 mois d’assurance réelle au sein de la CNSS : le pensionnaire ayant effectué l’intégralité des 180 mois à l’autorisation de hâter son départ à la pension de 5 ans avant l’âge prévu normalement pour la retraite. Ainsi, le prix de la pension écope une affliction estimée à 5 % par année.
  • Avoir réellement pris sa retraite et donc avoir coupé tout travail professionnel. 

Le pensionnaire qui ne remplit pas les critères sus cités et qui, cependant, a un justificatif de 12 mois d’assurance bénéficie d’une allocation dite de vieillesse à l’âge de 60 ans. L’allocation de vieillesse se présente en versement unique. 

Quel montant pour la pension ou l’allocation de vieillesse ?

La somme de la pension est déterminée en fonction du salaire moyen mensuel et de la durée de l’assurance. Le montant de la pension représente généralement 30 % du salaire moyen perçu par mois durant les quinze dernières années de fonction. 

En outre, il est possible d’obtenir une pension de retraite lorsque l’on est dans l’invalidité. La pension obtenue à cet effet est appelée pension d’invalidité. Vous pouvez vous rendre sur le site Perlib.fr pour en savoir plus. 

La pension d’invalidité

L’invalidité est une période au cours de laquelle un assuré n’a plus la possibilité de toucher un salaire qui est supérieur au tiers du salaire normal d’un travailleur de son rang. Cette invalidité découle d’une maladie ou d’un accident qui n’est pas lié au travail. Ainsi, dans de telles conditions, l’assuré bénéficie de la pension d’invalidité auprès de la CNSS. Des conditions doivent être réunies pour souscrire à une pension d’invalidité :

preparer-retraite
  • Être âgé de moins de 60 ans ;
  • Avoir perdu 2/3 de ses gains après une maladie ou un accident ;
  • Avoir une immatriculation de moins de 5 ans ;
  • Avoir effectué au minimum 6 mois d’assurance durant les 12 mois civils avant l’incapacité.

Lorsque vous souhaitez voyager, il est également souhaitable de souscrire à une assurance maladie. Il existe beaucoup de documentations sur le sujet comme sur ce site qui en parle. En dehors de l’assurance retraite, il existe également le processus des PER (Plan d’Épargne de Retraite) pour préparer et bien vivre sa retraite. 

En quoi consiste le PER ?

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) est un procédé nécessaire pour préparer sa retraite. Il est disponible pour toutes les personnes désirant faire une épargne pour leur retraite. Son but est de suppléer les produits d’épargne de retraite. Il représente un versement qui se fait périodiquement et se présente comme un paiement de capital lors de la retraite. 

L’épargne retraite est un très bon moyen pour pouvoir compléter ses gains. En matière d’assurance, il existe principalement trois sortes de PER à savoir le PER individuel, le PER collectif et celui catégoriel. 

Le PER individuel (PERIN) 

Le plan d’épargne retraite individuel est un moyen qui permet d’épargner sur une longue durée afin de se constituer un ajout de retraite à travers une accumulation. Le souscripteur est à même de faire des versements en toute liberté sur son plan d’épargne de retraite. 

Le PER collectif 

C’est un produit qui permet l’épargne de par un complément de retraite. Il est facultatif. L’avantage de ce plan est que les salariés d’une entreprise bénéficient de lui lorsqu’il est mis en place dans une entreprise. 

Le PER catégoriel 

C’est un plan d’épargne de retraite qui fonctionne par des paiements inéluctables. Néanmoins, pour un PER catégoriel, il est possible d’envisager des versements individuels de façon facultative.

Voilà en résumé, ce que vous devez retenir si vous voulez avoir des informations sur les solutions pour préparer sa retraite. Vous pouvez donc très tôt prendre vos dispositions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.