Comment devenir freelance facilement ?

Devenir freelance est un objectif pour de nombreux professionnels qui désirent s’affranchir des conditions du travail salarial. Si la liberté qu’offre ce statut fait rêver, il faut garder à l’esprit qu’il implique toutefois de nombreuses responsabilités. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment faire pour devenir travailleur indépendant.

Identifiez vos compétences et votre niche de marché

Avant de vous lancer en tant que freelance, vous devez savoir comment vous démarquer. Pour identifier vos compétences, nous vous recommandons de vous poser les questions suivantes : quelles sont les activités les plus complexes que j’ai effectuées ? Quels compliments ai-je reçus de mes supérieurs, collègues ou proches ? De quelles réalisations suis-je le plus fier ?

Il est également possible de vous servir d’outils d’évaluation tels que les questionnaires de compétences ou les tests psychométriques. Après avoir identifié vos compétences, vous devez savoir quel type de service proposer. Plus votre niche sera spécifique, plus vous aurez de facilités à vous démarquer dans un marché compétitif.

Les démarches administratives pour vous lancer en tant que freelance

Les professionnels qui cherchent comment se mettre en freelance doivent effectuer différentes démarches administratives en fonction du statut choisi. Elles sont particulièrement simples pour ceux qui souhaitent se lancer en tant qu’auto-entrepreneurs ou salariés portés. En revanche, elles sont plus lourdes si vous souhaitez créer une société.

Création d’une micro-entreprise

Pour devenir freelance en créant une micro-entreprise, il suffit de vous inscrire sur le portail en ligne de l’URSSAF. Quelques jours plus tard, vous recevrez votre extrait Kbis, ce qui vous permettra d’exercer votre activité en toute légalité.

En fonction de l’option choisie, vous devrez déclarer chaque mois ou chaque trimestre votre chiffre d’affaires et procéder au paiement des cotisations sociales. Le montant de votre chiffre d’affaires annuel sera alors reporté sur votre déclaration d’impôt sur le revenu. Enfin, vous devrez ouvrir un compte dédié à votre activité. Ce dernier doit être séparé de votre compte personnel.

Le portage salarial

Le statut de salarié porté offre un compromis aux professionnels qui souhaitent être indépendants, tout en gardant les avantages et la sécurité du salariat. Vous signez un contrat de travail avec une entreprise de portage salarial et vous choisissez vos clients tout comme votre rémunération. Ce statut s’obtient en moins de 24 heures, ce qui en fait l’option la plus rapide.

Création de sociétés

Pour la création d’une société, le freelance doit tenir compte des étapes suivantes :

  • choix de la forme juridique,
  • rédaction des statuts de la société,
  • dépôt du capital social,
  • publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales,
  • demande d’immatriculation.

Une fois que la société est immatriculée, vous recevez votre extrait Kbis et vous êtes prêt à démarrer votre activité de freelance.

devenir freelance indépendant partage salarial salarié porté TJM taux journalier moyen démarches administratives

Freelance : conseils pour construire votre réseau et trouver vos premiers clients

Les travailleurs indépendants se demandent souvent comment trouver des clients, notamment lorsqu’ils cherchent leurs premières missions. Si vous venez de vous lancer, voici quelques conseils que nous vous proposons de mettre en application.

Optimisez votre profil LinkedIn et inscrivez-vous sur des plateformes de freelance afin de gagner en visibilité. En attendant de décrocher votre première mission, vous pouvez aussi travailler bénévolement dans le but de créer un portfolio. Idéalement, vous devez par ailleurs vous impliquer dans les groupes et réseaux d’entrepreneurs.

Veillez à prendre soin de vos clients pour créer des relations commerciales solides. N’oubliez pas de faire preuve de curiosité et d’ouverture afin de développer naturellement votre réseau. En vous lançant en tant que freelance, la peur de ne pas trouver de contrats peut vous pousser à accepter des missions sous-payées.

Certains professionnels se voient aussi contraints de travailler avec des entreprises dont ils ne partagent pas les valeurs. Faire ce choix peut avoir des conséquences néfastes comme la perte de confiance en vous, la précarité financière, le stress… Il se peut également que votre portfolio ne reflète pas vos aspirations professionnelles, ce qui aura pour conséquence d’attirer des clients dont vous ne voulez pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.