Les salariés dans le secteur du bâtiment

Dans les BTP, le salarié est un spécialiste d’un métier du bâtiment travaillant pour le compte d’une entreprise de BTP. Si vous aspirez à devenir salarié du secteur du bâtiment, vous faites le bon choix. Le secteur du bâtiment est l’un des plus attractifs pour les jeunes en recherche d’emploi.  Être salarié dans le secteur du bâtiment ne donne pas seulement droit à un bon salaire. C’est surtout un secteur très protégé qui donne droit à plusieurs avantages codifiés par des conventions collectives. Que vous soyez primo-travailleurs ou en reconversion professionnelle, voici ce qu’il faut savoir sur les salariés dans le secteur du bâtiment. 

Les chiffres sur le BTP en France 

Année après année, les chiffres ne cessent d’évoluer faisant du BTP un secteur d’avenir, avec des possibilités de carrière pour le moins intéressantes surtout pour les salariés. En effet, les BTP représentent un poids lourd de l’économie française et si cela est possible, c’est bien entendu grâce aux entreprises et à leurs salariés dans le secteur du BTP. En 2018, elles ont généré à eux seuls un chiffre d’affaires hors taxe de 140 milliards d’euros, ce qui représente 200% des résultats du secteur de la banque-finance et 50% du secteur de l’industrie.

Pour alimenter ce dynamisme, il y a les entreprises de BTP. En 2018, ce sont 394 000 entreprises qui ont été recensées qui comptabilisent en tout 1 104 000 salariés. En 2019, le nombre de recrutements dans le secteur avoisinait les 252 495, alors que le nombre d’apprentis et élèves était de 151 656 entre 2018 et 2019.

Les entreprises qui recrutent sont aussi bien des TPE que des PME, des ETI, des entreprises de grande taille et des grands groupes. Envie de devenir salarié dans le secteur du bâtiment ? Il est fort probable que vous soyez recruté dans une entreprise de taille artisanale. Celles qui comportent un nombre de salariés inférieur ou égal à 10 sont les plus nombreuses dont le nombre en 2018 était estimé à 373 000 pour un total de 394 000 entreprises de BTP en France. 

Quel est le statut des salariés dans le secteur du bâtiment ? 

Eu égard aux chiffres du BTP en France, vous comprenez que le secteur attire de plus en plus de monde, aussi bien les primo-entrants que les personnes en reconversion professionnelle. Il faut dire que ce secteur offre du choix en termes fonctions et de métiers à savoir :

  • la conception ;
  • la production ;
  • la gestion commerciale ;
  • l’encadrement ; 
  • l’administration, etc. 

Votre fonction ou votre métier dépendra de votre statut en tant que salarié. En réalité, il n’existe pas un statut de salarié, mais plutôt 3, à savoir : 

  • le statut des ouvriers qui est le niveau le plus bas et comporte 4 grilles de qualification ; 
  • le statut ETAM (Employé, Techniciens et Agents de Maîtrise), le niveau intermédiaire qui comportent 8 grilles de qualification ; 
  • le statut IAC (Ingénieurs et Assimilés Cadres), le niveau le plus élevé. 

S’il s’agit là des classifications standards, il convient de préciser que les conditions de travail afférentes à chacune d’elles sont codifiées par une convention collective. Elle représente une véritable protection pour les salariés dans le secteur du bâtiment, quel que soit leur statut. 

La convention collective, une protection pour les salariés dans le secteur du bâtiment

La convention collective aborde principalement la question des droits des salariés du bâtiment, cela, à travers plusieurs points importants comme :

  • l’employabilité de chaque salarié selon son statut (durée de la période d’essai)
  • la grille salariale en fonction du statut et de la grille de qualification ; 
  • les indemnités en cas d’arrêt de travail ; 
  • les congés spéciaux pour décès, naissance ou mariage ; 
  • les règles relatives au licenciement en fonction de l’ancienneté ; etc. 

La convention collective va encore plus loin en traitant également de questions plus spécifiques comme les Paniers repas dans le bâtiment.  

Il convient de préciser que la convention collective n’est pas unique pour tous les salariés du secteur du bâtiment. Il en existe plusieurs, et cela, suivant plusieurs critères tels que :

  • le statut du salarié du secteur des bâtiments ; 
  • la taille de l’entreprise ; 
  • la zone géographique.

Concernant le statut du salarié, il y a par exemple la convention collective des ouvriers, celle des ETAM et celle des IAC. 

En ce qui concerne le critère de la taille de l’entreprise, il existe des conventions collectives pour les entreprises de moins de 10 personnes, celles de moins de 20 personnes, etc. Dans cette catégorie, l’une des plus connues est la convention collective des ouvriers des sociétés de moins de 10 salariés

De même, il existe d’une part des conventions régionales et d’autre part des conventions nationales lorsque c’est le critère de la zone géographique qui est prise en compte. L’une des plus célèbres est la convention collective régionale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment de la région parisienne du 12 avril 1960

[five-star-on-google]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.