Assurance chômage : où en est la réforme ?

chomage


Connue pour être obligatoire, l’assurance chômage a pour but d’aider les personnes qui ont perdu leur emploi en leur versant une allocation. Cette allocation appelée allocation de retour à l’emploi ne peut être obtenue que sous réserve de certaines conditions. Nous vous présentons dans cet article ces diverses conditions, de même que les nouveautés apportées par la réforme de l’assurance chômage.

Que prévoit la réforme de l’assurance chômage ?

La réforme de l’assurance chômage prévoit qu’à partir du 1er juillet 2021, un nouveau mode de calcul de l’allocation chômage sera appliqué. Au lieu de continuer à prendre en compte l’ensemble des jours travaillés ou non, des planchers et des plafonds seront instaurés. Cela, dans le but de ne plus pénaliser les travailleurs précaires.

L’ancien dispositif avait prévu que le salaire de référence soit obtenu en divisant les salaires perçus au cours des 24 derniers mois par l’ensemble des jours, qu’ils soient travaillés ou non. Par contre, la réforme prévoit la prise en considération de 13 jours sur 30 non-travaillés au maximum. 

Il faut noter que l’application des règles de la réforme ne sera pas sans conséquence. Selon l’Unedic, certains allocataires (38 %) verront le montant de leur allocation baissé d’environ 20 % comparativement à ce qu’ils gagnaient avec le mode de calcul de 2017.

La dégressivité de l’allocation chômage pour les hauts revenus

Les personnes de moins de 57 ans ayant de hauts revenus (4500 € brut par mois) verront aussi leur allocation diminuer effectivement, et ce, d’environ 30 % dès septembre 2021. 

Quid du durcissement de l’ouverture des droits ?

À partir du 1er octobre 2021, l’ouverture des droits à l’allocation chômage soumise auparavant à 4 mois de travail sur les 24 mois de référence, passera désormais à 6 mois. Autrement dit, à partir de cette date, les personnes qui n’auront pas travaillé pendant au moins 6 mois sur les 24 derniers mois ne pourront pas prétendre à l’allocation chômage.

Un système de bonus-malus est également instauré et commencera à être appliqué dès le 1er juillet 2022 pour mieux contrôler l’utilisation des contrats précaires par les entreprises. Suite à cette réforme, les entreprises qui ont régulièrement recours à ce type de contrats verront leur cotisation passer de 4,05 % à environ 3 ou 5,05 %.

Qui peut bénéficier de l’assurance chômage ?

Vous pouvez bénéficier de l’allocation chômage que vous soyez dans le privé ou le public. Néanmoins, il faudrait répondre à certaines conditions que voici :

  • justifier d’une durée de travail d’au moins 4 mois sur les 24 mois de référence (si vous avez moins de 53 ans) ;
  • être involontairement privé d’emploi ;
  • être inscrit à Pôle emploi dans les 12 mois qui ont suivi la fin du contrat de travail ;
  • recherchez activement un emploi.

Quel est le calcul de l’allocation chômage ?

Le montant de l’allocation chômage doit équivaloir soit à 40,4 % du salaire journalier de référence + 12,05 € soit à 57 % du salaire journalier de référence. C’est le montant le plus élevé entre les deux qui sera choisi par Pôle Emploi. Il faut aussi préciser que le montant de l’allocation dépend grandement du nombre de jours totaux travaillés, de même que du nombre d’heures hebdomadaires travaillées.

Peut-on simuler le montant de ses indemnités chômage ?

Oui, il est parfaitement possible de faire une estimation de son allocation chômage. Un simulateur est mis à disposition par Pôle Emploi sur son site officiel. Néanmoins, il est recommandé de s’inscrire sur Pôle Emploi avant d’utiliser le simulateur, ceci pour que les informations de votre espace personnel soient prises en compte.

Quelle est la durée de l’indemnisation ?

Vous êtes éligible à l’allocation chômage jusqu’à l’âge de la retraite, mais ce n’est pas systématique. Le nombre de jours travaillés est également un paramètre pris en compte.

Comment faire une demande d’allocation chômage ?

Toutes les personnes au chômage ne perçoivent pas systématiquement une allocation chômage. Il est indispensable d’être inscrit à Pôle Emploi, et ce, en tant que demandeur d’emploi. Pour ce faire, rendez-vous sur le site officiel de Pôle Emploi. Remplissez le formulaire d’inscription et complétez le dossier avec une copie de votre :

  • pièce d’identité ;
  • fiche de paie ;
  • cv ;
  • RIB ;
  • numéro de sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.