Web : la pollution invisible

visuel-pollution-invisible


La plus grande majorité d’entre nous pensent à tort qu’envoyer un mail ou en accumuler des milliers est un acte « banal ». La réalité est pourtant toute autre. En effet, tous ces gestes qui nous paraissent anodins ont un impact négatif sur notre environnement. Vous trouvez internet formidable ? Il ne l’est pourtant pas d’un point de vue écologique.

Internet pollue plus l’environnement que l’ensemble du transport aérien

D’après certaines études, si internet était un pays, il serait le 3e plus grand pollueur au monde. Il est assez perturbant de réaliser que nous participons activement à cette pollution. De fait, notre utilisation d’internet elle-même est problématique. Des gestes anodins tels que visiter un site web en ligne affecte grandement notre planète. La moyenne de CO2 produite par un site web est de 1,3 gramme par page vue. Heureusement, en proposant un service de conception de sites professionnels et écoresponsables, des entreprises telles que Kip Creativ vous offrent une solution pour réduire l’impact de votre site web sur l’environnement.

L’autre gros problème est celui du stockage des données en ligne, notamment dans le cloud et dans tous les serveurs connectés. Ces supports nous donnent la garantie de pouvoir accéder à tout moment à nos données. La majorité des services auxquels internet nous donne accès sont de la même façon constamment disponible. Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir comment ? En réalité, toutes ces données sont accessibles en permanence car les serveurs sont connectés depuis des années et le seront encore. internet est ainsi le sixième plus grand consommateur d’énergie selon Brut.

Web : Comment réduire l'impact environnemental ?
Web : Comment réduire l’impact environnemental ?

Enfin, le dernier axe de pollution lié à internet concerne le hardware. Les ingénieurs ne manquent en effet pas d’imagination. Depuis des décennies, de nouveaux équipements sont mis au point. Avec le temps, ces derniers deviennent indispensables et d’autres encore sont créés. Cette augmentation sans limites du nombre d’appareils électroniques implique encore plus de consommation électrique et, en amont, la construction de ces équipements nécessite l’extraction d’énormément de matière première. Dans un contexte d’épuisement des ressources naturelles, internet est un gros problème écologique.

Web : les démarches écoresponsables que nous devrions adopter

Internet est donc un pollueur à cause du stockage des données et des différentes activités extrêmement énergivores qui y sont réalisées. Par ailleurs, la construction de tout le matériel en rapport avec internet (smartphones et tablettes, ordinateurs, télévisions ou encore montres connectées) implique une véritable razzia sur les ressources naturelles. Il est donc primordial de prendre des mesures écoresponsables pour réduire l’impact d’internet sur l’environnement, car, internet c’est nous !

Mise à part l’utilisation de sites écoresponsables, les actions les plus simples concerneront nos mails. Des milliards en sont envoyés chaque jour alors que le stockage et l’envoi polluent énormément. Envoyer un mail muni d’une pièce jointe de 1 Mo rejettera approximativement 20 g de CO2. Vous devez donc trier vos mails et supprimer ceux qui sont inutiles. Mieux : pourquoi ne pas les stocker sur un disque dur ? De même, vous devriez vous désabonner de toutes ces newsletters qui vous envoient des articles que vous ne lisez jamais. Il serait également préférable de ne plus envoyer de pièces jointes dans la mesure du possible.

Une autre belle idée est celle qui envoie les data centers dans les pays les plus froids. La consommation d’énergie liée au refroidissement de toutes ces machines serait ainsi considérablement amoindrie. En outre, nous devons militer pour pousser les grandes entreprises d’internet à utiliser des sources d’énergies renouvelables. Des géants tels que Google, Apple ou Facebook affirment l’avoir fait en passant au solaire. Cependant, Netflix, géant du streaming, s’obstine à utiliser de l’énergie fossile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.