Tout savoir sur le poinçon du plaqué d’or

poincon-orfevre

L’or à travers sa rareté fait l’objet de nombreuses convoitises, c’est d’ailleurs l’une des raisons de sa cherté. L’idée du plaqué or consiste à recouvrir un objet d’une fine couche d’or. Cependant, après la production d’un tel accessoire, il faudrait pouvoir reconnaître sa valeur marchande avant sa mise sur le marché. C’est là qu’intervient le poinçonnage. Découvrez comment les matériaux plaqués or sont produits et comment se fait leur poinçonnage.

Comment se font le plaqué or et le poinçonnage ?

Le plaqué or commence par le choix du matériau principal, c’est-à-dire celui qui sera recouvert d’or. Il peut s’agir d’un objet en laiton, en bronze ou encore en étain. Ensuite, il faut appliquer une légère couche d’or par le processus d’électrolyse. Pour ce faire, il faut utiliser une solution de plaquage qui va fixer les particules d’or sur la matière à recouvrir. On obtient ainsi un objet qui semble doré comme l’or tout en étant constitué d’une matière différente en dessous du plaqué. 

À la fin du plaquage, l’artisan fait le poinçonnage. Ce procédé consiste en une altération (gravure) du bijou avec un objet appelé le poinçon, qui va faire apparaître des chiffres ou symboles sur celui-ci. L’artisan peut donc choisir d’indiquer la correspondance en carats ou en millième d’un bijou  (9 carats équivalent à 375 millièmes). 

Les carats et les millièmes indiquent la pureté de l’or. Toutefois, les millièmes sont plus précis et plus techniques. Légalement, c’est le millième qui est utilisé pour mesurer la valeur d’un bijou. Le poinçon indique ainsi les millièmes et parfois les carats, deux indices de pureté d’un bijou plaqué or.

Pourquoi faut-il poinçonner le plaqué or ?

Le poinçonnage d’un bijou est obligatoire sur l’or à partir de 3 grammes. Il doit faire figurer les millièmes correspondants au bijou ou présenter un symbole permettant de connaître soit la valeur, soit l’origine ou encore la nature du matériau utilisé dans la conception du bijou. Cela permet surtout de distinguer immédiatement à vue d’œil un plaqué d’or et l’or pur.

La législation française est très stricte au sujet de l’apposition du poinçon sur les bijoux. Cela permet la réglementation de la fabrication des bijoux et leur commercialisation. L’autre intérêt est de limiter les fraudes et le travail des faussaires. Le non-respect de la politique sur l’apposition du poinçon pourrait entraîner de sérieuses sanctions

Le poinçon plaqué or représente un véritable gage d’authenticité, car il atteste de la teneur en or du bijou et permet de le vendre à sa juste valeur. Il contribue également à la reconnaissance d’un bijou volé et l’identification de son propriétaire légitime. 

Poinçonnage de l'or
Poinçonnage de l’or

Les différents types de poinçons de plaqué or

Il existe plusieurs types de poinçons, qui se sont succédé au fil du temps. Le poinçon de maître ou poinçon d’orfèvre est l’un des plus répandus. Il est apposé par l’artisan qui fabrique le bijou et prend la forme d’un losange complété de ses initiales et lui sert de signature

Le poinçon de titre garantit quant à lui permet d’indiquer la teneur en or, l’authenticité et la qualité du bijou. C’est grâce à celui-ci que la valeur du bijou est bien estimée. 

Le poinçon de responsabilité a une forme ovale et indique l’importateur du matériel ou de l’objet. Il sert notamment à remonter à la source du produit brut.

Le poinçon de garantie peut être apposé par le fabricant, le bureau de garantie ou par un organisme de contrôle agréé. Il indique clairement le titre du matériau.

Enfin, les poinçons de jurande, charge et décharge donnent plusieurs informations sur l’objet, à savoir : sa nature, l’année de confection, la provenance de l’objet, les droits et impositions. 

Les poinçons populaires de plaqué d’or 

En France, les bijoux en or en fonction de leur pureté présentent plusieurs poinçons différents. Le marché du commerce des plaqué or et des dérivés d’or pur offre les marques suivantes catégorisées selon la maison française de l’or : 

  • L’hippocampe (pour l’or de 24 carats ou 99 millièmes) utilisé pour les lingots d’or, la tête d’aigle ; 
  • Le coq premier titre (or de 22 carats et 916 millièmes) ;
  • La tête d’aigle (or de 18 carats ou 750 millièmes) ;
  • La tête de cheval et charançon 18 carats ou 750 millièmes).

Par ailleurs, il n’est pas rare de retrouver sur les bijoux des poinçons en forme de trèfle (pour les bijoux valant 9 carats ou 375 millièmes).Certains poinçons ont des formes de tête d’aigle, de sanglier (dit ArgOr) ou encore de têtes égyptiennes (583 millièmes). Ils sont classés parmi les plus anciens poinçons et sont apposés sur des ouvrages étrangers mixtes (or et argent).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.