Qu’est-ce qu’une chaîne d’approvisionnement et comment la sécuriser ?

supply-chain


Également connue sous le nom de « supply chain », la chaîne d’approvisionnement fait partie intégrante de toute opération commerciale. Cependant, elle représente l’un de ses maillons faibles les plus évidents. Elle est en effet exposée à des vulnérabilités d’ordres assez diverses. Très sujette aux complications organisationnelles, mais aussi aux cyberattaques et aux risques financiers (risque fournisseur, risque client, etc.), elle doit faire l’objet d’une attention toute particulière. Découvrez comment sécuriser une chaîne d’approvisionnement efficacement.

Une chaîne d’approvisionnement, qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup plus vaste que l’on pourrait l’imaginer, la chaine d’approvisionnement représente le flux de l’information et des produits sur l’ensemble des processus logistiques. Depuis l’achat des matières premières et jusqu’à la distribution au consommateur, la supply chain comprend tous les acteurs participant à la commercialisation d’un produit, du fournisseur au client final. Ce circuit consiste en un enchaînement de procédés dont l’ordre, le fonctionnement et le minutage doivent être parfaitement orchestrés.

Parmi les facteurs qui confèrent à la chaîne d’approvisionnement toute sa complexité, on citera la localisation géographique des différents points de contact, les moyens de transport employés, les délais de livraison à observer, ainsi que différentes contraintes et des processus organisationnels jouant un rôle crucial. On comprend alors pourquoi une bonne maîtrise des risques logistiques peut représenter un véritable avantage stratégique et concurrentiel pour les entreprises. Une livraison en parfait état qui arrive dans les temps, c’est un client satisfait qui ne réclamera pas de dédommagement et qui sera ravi de collaborer à nouveau avec la société en question.

Cependant, même une excellente compréhension des mécanismes ne permet pas toujours d’identifier les axes d’amélioration. Sans parler des complications liées à la sécurisation d’une chaîne d’approvisionnement.

Quelles sont les menaces qui pèsent sur une chaîne d’approvisionnement ?

Une chaîne d’approvisionnement est vulnérable à plusieurs niveaux. Les défaillances peuvent ainsi être liées à :

  • L’organisation : Qu’il s’agisse de la coordination entre les différents acteurs ou d’un problème affectant uniquement l’un d’entre eux (faillite d’un fournisseur, par exemple), l’équilibre de la supply chain peut facilement être rompu ;
  • Les risques naturels ou sanitaires menaçant l’approvisionnement ;
  • Les pannes informatiques ou impactant d’autres équipements ;
  • Les vols de marchandises et attaques terroristes ;
  • Le risque politique inhérent à un pays où l’un des maillons de la chaîne est basé.

Ces divers facteurs peuvent mettre la supply chain en péril plus ou moins directement, mais méritent tous de faire l’objet de mesures préventives afin de préserver l’ensemble autant que faire se peut.

Quelles mesures peut-on prendre pour la sécurisation d’une chaîne d’approvisionnement ?

La première étape pour assurer la sécurisation d’une chaîne d’approvisionnement consiste à déterminer précisément quels sont les risques qui la menacent afin d’identifier les priorités. Faites appel à un service de vérification de la fiabilité des fournisseurs pour mieux prendre conscience des éléments pouvant constituer une source de fragilité. Vous pourrez évaluer leur solidité financière au fil du temps et même être alerté en cas de difficulté. Ainsi, vous pourrez réagir plus vite et éviter d’éventuelles ruptures d’approvisionnement. Établissez une hiérarchisation de vos partenaires en fonction de leur niveau de fiabilité et mettez en place des solutions d’approvisionnement alternatives afin de réduire votre exposition aux risques. Pour augmenter la résilience d’une supply chain face aux risques, il convient en effet d’adopter une approche ciblée et de privilégier la redondance au niveau des fournisseurs et des transporteurs.

Pour sécuriser une chaîne d’approvisionnement, rien ne vaut l’automatisation, surtout en matière de surveillance des opérations. En plus de vous alerter en cas de menace, la digitalisation favorise une communication efficace, permet d’assurer la conformité juridique des opérations et améliore la réactivité du processus de décision. Le revers de la médaille est qu’il faut nécessairement assurer la cybersécurité de l’ensemble. Tandis que l’on observe une généralisation de la numérisation des actifs physiques, les solutions de cybersécurité se veulent de plus en plus fiables tout en restant flexibles. Les utilisateurs peuvent alors conserver un maximum de visibilité sur la disponibilité de leurs stocks et le bon fonctionnement de chacun des maillons de la chaîne logistique sans pour autant être à la merci des hackeurs.

Il est également conseillé de mettre en place des normes de mesure et de reporting à même de garantir la fiabilité des données. Grâce aux technologies de conformité, les processus peuvent rester performants et transparents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.