Le dépoussiérage industriel : comment cela fonctionne-t-il ?

depoussierage-industriel


Le dépoussiérage industriel est un procédé par lequel on élimine les particules inutiles afin de garder les particules utiles. C’est un procédé utilisé dans plusieurs secteurs tels que les secteurs pharmaceutique, aéronautique, automobile et même l’agroalimentaire. Son utilisation a pour but de rendre meilleure la qualité de l’air, limiter la pollution atmosphérique, nettoyer les surfaces de travail et aussi de récupérer les particules réutilisables. Si vous souhaitez en savoir plus, voici comment fonctionne le dépoussiérage industriel.

Faire une analyse des besoins

Il est important de procéder à l’analyse des besoins avant de choisir une méthode ou technique de dépoussiérage industriel. Il est également essentiel d’avoir recours à des professionnels du dépoussiérage industriel pour avoir un résultat optimal. Cela peut sembler excessif, mais un dépoussiérage réalisé et qui n’est pas adapté à l’environnement pourrait représenter un risque pour les usagers du site.

Avant toute chose, le spécialiste prend le temps d’analyser et de connaître la composition chimique, la granulométrie ainsi que la vitesse de chute des particules. Il doit également étudier l’exposition générale de la poussière sur les surfaces et également sa forme. Si c’est le traitement de gaz par aspiration, le spécialiste doit également se baser sur la composition chimique, le débit et la température.

Connaître la réglementation en matière de dépoussiérage industriel

Il faut souligner que le dépoussiérage industriel doit être conforme à la réglementation, notamment la directive ATEX. Cette dernière touche principalement les industries qui utilisent des matériaux inflammables. Des industries auprès desquelles il y a présence d’un grand nombre de particules explosives. 

La directive affecte directement l’industrie alimentaire, les ateliers de recyclage et les ateliers de transformation des métaux et du bois. La directive ATEX 94/9/CE comprend généralement deux directives : 

  • la directive produit ; 
  • la directive exploitation. 

La première spécifiquement représente les règles relatives aux produits mis sur le marché en environnement explosif (avec une attention particulière aux produits non électriques et aux machines électriques).

Les techniques de dépoussiérage

Il existe plusieurs techniques de dépoussiérage et chacune d’entre elles est appliquée dans certaines conditions.

Le cyclone

Le gaz contaminé tourne dans l’air grâce à une force centrifuge. Sous l’impulsion de cette force, les particules vont se déposer contre la paroi de l’aspirateur. Là, elles forment des tas et finissent par tomber dans la trémie de l’aspirateur nommé cyclone par la force de la gravité. L’air ainsi purifié remonte au centre du cyclone à travers sa cheminée centrale.

Le laveur 

Le laveur est constitué d’un cylindre dont le diamètre de la partie centrale du cylindre est progressivement réduit. Ainsi la variation de la pression dans la tour fait tomber les particules transportées par la fumée.

Le filtre à manche

Le filtre à manche est composé d’un caisson dont le fond est fermé par un entonnoir, dans lequel un sac filtrant en tissu ou en feutre suspendu est ouvert à une extrémité. Le gaz chargé de poussière pénètre dans la partie inférieure du caisson qui permet la séparation des grosses particules. Ensuite, ils passent dans les manches de l’extérieur vers l’intérieur. Les petites particules restantes collent sur la surface extérieure du sac.

L’électrofiltre

Ce matériau est basé sur le phénomène de l’électrostatique. Les particules poussiéreuses sont chargées en énergie électrique pour être attirées par une électrode. Ainsi, les particules chargées migrent vers la plaque réceptrice à laquelle elles adhèrent lors de la décharge sous l’action du champ électrique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.