Assurance décès : quelques conseils à suivre avant de souscrire

Assurance décès : quelques conseils à suivre avant de souscrire

L’assurance décès correspond à un contrat qui permet de garantir le versement d’un capital ou d’une rente à vos proches en cas de décès. Contrairement à une idée reçue, celle-ci diffère de l’assurance vie puisqu’il ne s’agit pas d’une épargne à proprement parler. Elle vise à garantir un capital d’un certain montant qui peut varier en fonction de l’âge du décès et des conditions entourant celui-ci. Pour cet article, on vous donne quelques conseils avant de souscrire à un contrat d’assurance décès.

Premier réflexe : comparer les tarifs et les garanties

Aujourd’hui, que cela soit pour un contrat d’assurance décès ou un crédit immobilier, on trouve des comparateurs en ligne spécialisés dans tous les domaines. Autant donc en profiter : en plus de vous permettre de découvrir des offres diverses et variées, ils vous aident à sélectionner le contrat qui vous semble le plus pertinent ! Sachant que vous avez la possibilité de comparer les tarifs pratiqués, mais aussi les garanties proposées par chaque assureur.

Pour les décès, il faut notamment porter une attention sur les exclusions de garantie. Le suicide en est par exemple une puisqu’il s’agit d’une mort volontaire et non accidentelle. Autrement, vous trouverez des formules qui peuvent doubler ou tripler le capital garanti en cas d’accident de la circulation. Pour info, la somme versée chaque mois dépend aussi beaucoup de votre âge et plus vous êtes jeune, plus celle-ci est faible.

Choisissez le bon bénéficiaire en fonction de votre situation

Bien qu’il soit difficile de se projeter après son décès, le choix du bénéficiaire est une étape très importante dans la souscription de ce type d’assurance. Normalement, vous pouvez désigner librement le ou les bénéficiaires de votre contrat, qu’il s’agisse de votre conjoint, de vos enfants, de vos parents ou d’un tiers. Si vous pensez que votre situation actuelle pourrait évoluer, pas de panique : vous pouvez modifier votre choix à tout moment, sauf acceptation du bénéficiaire initial.

Dans ce cas précis, la clause est considérée comme irrévocable à partir du moment où le bénéficiaire l’a accepté. Il faut ainsi bien réfléchir à ce type d’implication puisque même en cas de divorce, ce type de clause n’est pas remis en cause.

Pensez à vérifier les conditions de souscription

Pour les assurances décès comme pour les assurances vie, il existe des assureurs qui exigent certaines conditions pour que vous puissiez souscrire au contrat. La plus connue d’entre elles est certainement la visite médicale qui peut être très contraignante et intrusive dans certains cas. Heureusement aujourd’hui, on vous demandera la plupart du temps de remplir simplement un questionnaire de bonne santé, peu importe vos finances ou votre âge.

Par ailleurs, si vous pratiquez un sport à risque ou que vous avez des antécédents médicaux, nous vous recommandons de ne pas le cacher. S’il est vrai que cela se traduit souvent par une surprime au moment de souscrire au contrat d’assurance décès, celui-ci pourrait être révoqué si on découvrait après coup que vous aviez menti lors du remplissage du questionnaire. Il est donc plus prudent de fournir des informations complètes et précises lors de la souscription pour éviter toute contestation ultérieure.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.