Évolution de la logistique e-commerce : vers le développement des entrepôts urbains pour des livraisons vertes

logistique e-commerce

Avec le développement du e-commerce, il est devenu évident pour les marques que la conservation, voire l’augmentation de leur part de marché passait forcément par le e-commerce. Pour celles qui ont vite réagi à la chute des ventes en magasin, le grand défi, au-delà de la communication ciblée, de la notoriété et de la proximité, reste leur capacité à avoir une bonne logistique e-commerce. C’est ce qui justifie l’évolution de la logistique e-commerce vers le développement des entrepôts.

L’évolution de logistique e-commerce au cœur des préoccupations des e-commerçants

D’après les chiffres du bilan du e-commerce de la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), la France a enregistré un chiffre d’affaires de 25,9 milliards d’euros pour le compte des ventes en ligne au 2e trimestre 2020. Cela représente une hausse de 5,3%, encouragée par la crise sanitaire et le confinement. 

Cette tendance confirme les chiffres des rapports sur les ventes en ligne publiés depuis quelques années par la FEVAD et qui constatent une croissance manifeste des ventes en ligne. Au premier trimestre 2017, les ventes en ligne pesaient déjà 20 milliards d’euros, soit une évolution de 14,2% par rapport à 2016. 

La conséquence directe de ce phénomène reste la rudesse de la concurrence, avec d’un côté les géants du marché comme Amazon ou Leclerc et de l’autre côté, les autres acteurs. Si chacun se bat pour conserver ses parts de marché, tous font face à une même réalité : l’inévitabilité de la réflexion sur l’évolution de la logistique. Toutes les équipes réfléchissent constamment pour innover en permanence et avoir une longueur d’avance sur la concurrence. 

La logistique e-commerce, un service client à part entière

Dans un tel contexte, la question de la gestion de la logistique e-commerce représente un véritable enjeu. Il s’agit clairement d’un service client à part entière, et cela, sur toute la chaîne, depuis l’approvisionnement, jusqu’à la gestion du flux logistique en passant par la préparation des commandes. 

Cependant, le plus important à ce jour reste la qualité de la préparation des commandes, du transport et des expéditions des produits. C’est sur ce point que la plupart des marques sont attendues et il deviendra difficile pour celles qui ne feront pas suffisamment preuve de rigueur sur la question de développer et de pérenniser leur e-commerce. 

Pour des géants comme Amazon, l’évolution de la logistique e-commerce passe avant tout par la modernisation des entrepôts et une nouvelle organisation. L’objectif poursuivi est avant tout celui du passage des zones de stockage à des zones de flux constants très digitalisées. Pour d’autres par contre, l’évolution de la logistique e-commerce implique d’externaliser ma logistique e-commerce. Dans tous les cas, il devient impératif d’ouvrir de nouveaux canaux de distribution afin de s’aligner sur la tendance de l’omnicanal.

L’e-logistique vers l’omnicanal, le multicanal ou le crosscanal

De plus en plus courants, les concepts l’omnicanal, de multicanal ou de crosscanal résultent de l’impact de l’évolution du e-commerce sur la logistique. Tous désignent le phénomène de multiplication des canaux de distribution et les différentes interactions qu’il y a entre eux. 

Il n’est tout simplement plus possible d’expédier des commandes en ligne directement au domicile du client après avoir la collecte des commandes en ligne. Qu’il achète en magasin ou en ligne, le client a désormais la possibilité de récupérer son colis à un point de relais ou dans sa boîte aux lettres. 

Bien entendu, cette nouvelle option fait appel à une véritable réorganisation de la chaîne logistique dans son ensemble, tout en conservant l’équilibre entre la rentabilité et la réactivité. Selon les dernières études sur la question, 58% des e-shoppers français préfèrent se faire livrer à un point de relais. D’où la nécessité pour tout e-commerçant de mettre en place une bonne Stratégie e-commerce omnicanale.

Cette stratégie doit être construite autour de la gestion efficiente de l’entrepôt. Il s’agit d’une plateforme dont l’organisation doit répondre aux récents défis de la vente en ligne. Le recours à des KPI logistiques stratégiques pour la gestion des stocks devient donc une option à privilégier. À cela s’ajoute le défi de la gestion des livraisons qui implique de pouvoir livrer les clients à l’endroit de leur choix, et cela, le plus vite possible. Cela peut passer par la mise en place d’un système de gestion des livraisons de type Warehouse Management System. Tout cela doit être fait tout en prenant compte des problématiques liées au développement durable, plus connu dans les milieux anglo-saxons sous le nom de « green supply chain ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.