Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Les "ripoublicaïns", une alternative à l’UMPS ?

Les "ripoublicaïns", une alternative à l’UMPS ?

dimanche 12 avril 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La cohérence mollo-centriste UMPS, façon Juppé, serait une condition indispensable du succès en politique-fiction, pour l’élection du pire des meilleurs d’entre nous, pour faire un président en 2017. Depuis son accession, incontestable et incontestée, à la présidence de l’UMP, Sarko rêve de revanche sur Hollande, le normalissime président de l’incompétence, de l’impuissance et de l’amateurisme de la république socialiste.

Séguéla & Sarko, c’est une mise en scène de pub qui veut nous vendre les "ripoublicaïns". Séguéla soutient Sarko, qui défend une nouvelle ligne politique, stratégique et mollo-centriste, façon "Juppé le vieux", laquelle possède une cohérence électoraliste incontestable, selon la règle de l’opportunisme en politique.

Bien sûr, le maintien du combat historique du Sarko de toujours, avec la "Rolex pour tous", sous-tend la défense mollo-centriste de notre identité et souveraineté nationales. C’est ce qu’on peut imaginer de pire, sous le règne du publiciste Séguéla, façon "ripoublicaïns". La volonté de Sarko, de tenir un discours mollo-centriste, devrait couper l’herbe UMPS sous les pieds du "Juppé du passé sans avenir", mis en scène par les médias de la gauche bobo, seulement pour faire diversion, et pour élargir la primaire aux candidats UMPS.

Avec les "ripoublicaïns", on peut craindre une accélération du déclin français. Le mythe publiciste "ripoublicaïns" assure le maintien du terrorisme intellectuel de la mystification gauche-droite, pour enfermer la liberté d’expression et les critiques des opposants anti-européistes sur les questions sociales et économiques.

Avec les "ripoublicaïns", on peut redouter une nette aggravation inévitable de la crise morale, sociale, économique et identitaire dans la "non-confrontation politique", avec le parti unique soviétique UMPS. C’est la non-alternance, entre les copains et les coquins, les profiteurs des partis repus "du Système", pour continuer à berner de nombreux Français. En Chine, "le peuple" c’est une abstraction représentée par les dignitaires du PC chinois, ceux qui profitent concrètement des bienfaits et des rentes de situation du régime autoritaire.

La démocratie, selon la loi des partis en France, c’est "l’apparence de la démocratie". Lénine critique le parlementarisme et il cite Karl Marx : Le parlementarisme consiste à "décider une fois tous les trois ou six ans quel membre de la classe dirigeante "devait représenter" et fouler aux pieds le peuple au Parlement". La démocratie, c’est un "État reconnaissant la soumission" de la minorité à la majorité. Lénine ajoute : "Telle est l’essence véritable du parlementarisme…" Autrement dit, c’est une organisation destinée à assurer "lexercice systématique de la violence" par une classe contre une autre, par une partie de la population contre l’autre".

C’est pourquoi Lénine évoque l’avènement "d’un ordre social où ne serait pas observé le principe de la "soumission" de la minorité à la majorité". En conséquence, le "parlementarisme façon UMPS" en France n’est que "l’apparence de la démocratie". Dans ce contexte, les députés frondeurs, soi-disant contestataires, ne font que de la mise en scène médiatico-populiste. Ils veulent faire entendre une petite musique médiocre et offrir des simulacres de sensibilités divergentes, sans aucun intérêt du point de vue politico-socialiste.

Gollnisch cite "l’hystérie hargneuse de la Caste", qui s’obstine à brouiller la clarté du débat politique. Avec les "ripoublicaïns" de Séguéla & Sarko, c’est une nouvelle forme de mystification intellectuelle.

Les "ripoublicaïns" de Séguéla & Sarko, c’est comme le "mariage homosexuel pour tous" ! Ces "fils de pub" ne peuvent nous vendre que du vent ! La défense de la liberté d’expression, c’est la lutte indispensable contre cette "forme insidieuse de publicité mensongère", qui confine au terrorisme intellectuel, dénoncé par la droite nationale. La propagande publicitaire, pour vendre un produit politique frelaté, se fonde sur l’arrogance politico-médiatique qui présume, à tort, de l’ignorance et de l’erreur du jugement manipulé, trompé et faussé des électeurs. La propagande publicitaire doit inventer un état d’esprit favorable à la consommation du produit politique frelaté, dont personne ne voudrait. Les promesses de Sarko en 2007 sont restées sans traduction en matière de politique concrète. Le "discours sécuritaire" masquait la non-exécution des peines de prison, sous la règle du pragmatisme opportuniste de Sarko. Et malheureusement, aucune réforme d’envergure n’a suivi.

Les faits sont têtus. C’est pourquoi, en 2012, Sarko ne pouvait plus espérer tromper personne. Mais, comment peut-on attirer les électeurs avec Séguéla et sa tirade sur la "Rolex pour tous" à cinquante ans ?

Aujourd’hui, c’est la brigade Bleu-Marine qui incarne un nouvel idéal "non-Rolex"en politique. C’est la nouvelle force tranquille, la nouvelle Jeanne d’Arc de la France éternelle, face aux nouvelles mystifications de la propagande publicitaire en faveur des "ripoublicaïns" de Séguéla & Sarko. C’est pourquoi, la brigade Bleu-Marine est bien le seul "non" possible des électeurs, pour contrer "l’apparence de la démocratie" de l’UMPS.

Les "ripoublicaïns" de Séguéla & Sarko, c’est encore et toujours les vertus électoralistes usurpées de "l’affront républicain", dont la première intention est de tromper les Français. Claire Chazal, la présentatrice du 20 heures de TF1, en "perfusion sous prompteur" pendant le week-end, a déclaré que son journal serait une "thérapie" destinée à ses téléspectateurs souffrant ! "L’opium du peuple, c’est porteur dapaisement".

Dormez, endormez vous, "la Caste" veille sur vous et elle vous suce le sang pendant votre sommeil.

Après les "ripoublicaïns" de Séguéla & Sarko, la suite, c’est le "Bal des vampires" ! Sarko croit pouvoir "changer le sens de l’histoire" pour rassembler les votes des Français sur son nom. Il veut se rebaptiser sous la bannière mollo-centriste UMPS et renaître en politique comme "l’homme nouveau", celui qu’il a toujours été, et que le peuple doit maintenant absolument reconnaître, avec le mythe décapant du "sauveur au karcher".

Le guerrier américanophile agité serait donc un nouveau médicament "porteur dapaisement".

La propagande publicitaire des laboratoires pharmaceutiques n’aurait pas dit mieux. C’est "un coup marketing nécessaire" lit-on dans la presse. C’est dans l’espoir de doper les ventes ? Si vous ne voulez plus acheter la marque "l’UMP de Sarko", un relooking et un nouveau packaging vous proposent d’acheter sans crainte la nouvelle marque, "les ripoublicaïns", de l’entreprise de marketing Séguéla & Sarko.

Toujours dans la presse, on considère que c’est "un ravalement de façade nécessaire". C’est assurément un coup de pub salutaire ! C’est pourquoi les électeurs conscients de la droite nationale n’ont plus qu’à se le tenir pour dit : Avec Sarko & Séguéla, la victoire en 2017 est déjà là ! Donc, Yapuka !

Dr Thierry-Ferjeux MICHAUD-NÉRARD


Voir en ligne : http://www.jeune-nation.com/actuali...