Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Les opposants à la politique de Hollande sont des "asociaux" à (...)

Les opposants à la politique de Hollande sont des "asociaux" à rééduquer

mercredi 9 mars 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Lire le discours que Hollande n’a pas eu l’occasion de prononcer : "Une république socialiste comme la nôtre exige, comme condition, une domination idéologique absolue, vigoureuse, audacieuse et surtout sans concession. Sachez que, lorsque vous encouragez la diversité multiethnique et multiculturelle de la société, vous arrêtez la maladie de l’islamophobie. Il faut transformer la société islamophobe malade en une société de la diversité saine… En faisant votre devoir de citoyen du monde de lutter contre l’islamophobie, vous agissez pour la république socialiste. La santé des esprits et des corps sociaux rehausse la république socialiste dans sa dimension universelle, car la survie de l’idéologie socialiste est une nécessité absolue."
Le premier devoir du président normal est de préserver la soumission morale et politique de la nation. C’est pourquoi, avec la république des copains, l’intérêt individuel et la distribution des rentes de situation passent toujours avant le bien public. Le secret des intrigues et des copinages GOF-LGBT, c’est la règle d’or de la république socialiste. Le critère du président normal est celui d’une vie utile aux copinages GOF-LGBT.
Le critère des opposants à la politique de Hollande est la volonté de l’homme-citoyen responsable de lutter pour le respect des valeurs de la Patrie et de l’esprit National. C’est la volonté de la femme de mettre au monde des enfants sains, physiquement et moralement. Le respect des valeurs de la Patrie et de l’esprit National nous met en garde contre les "manipulateurs" qui considèrent les sociétés comme manipulables pour des fins idéologique et des fonctions de déconstruction libertaires et corrompues. Seuls les êtres possédant des qualités morales remarquables sont capables de comprendre les dangers des outrances de Hollande.
Si, traditionnellement, l’État s’intéresse plus à la Nation qu’à l’individu, Hollande s’intéresse plus à la diversité qu’à la Nation. Pour qu’une Nation soit prête à défendre la suprématie de ses valeurs morales et sociétales, la république doit adopter un comportement responsable et respectueux en matière de valeurs morales et sociétales. Au contraire, les dangereux idéologues socialistes radicalisés veulent faire disparaître la population des hommes blancs et mariés, hétérosexuels, pères de famille, diplômés, qui travaillent, etc.
Les personnes gay-LGBT, qui risquent de tomber malades à cause d’un "style de vie malsain", sont avantagées bien avant de contracter les maladies qui frappent leur communauté. Dans le même temps, on poursuit les opposants à la politique de Hollande pour tenter de déceler les gènes du crime de lèse-majesté. Il faut définir un éventuel traitement psychiatrique spécialisé pour ces "asociaux". C’est pourquoi, on évalue les opposants à la politique de Hollande à partir de tests psychologiques et de tests de personnalité spéciaux pour ces "asociaux" qui sont un danger pour les vertus soi-disant républicaines de la république socialiste.
Une caractéristique idéologique absolue de la république socialiste est de rechercher les opposants et de condamner les comportements asociaux. La médecine socialiste remplace la politique et offre le salut aux opposants par les règles de la bonne conduite socialiste soumise à la diversité, contre le libre arbitre et la liberté d’expression. L’exploitation politique permet aux idéologues socialistes radicalisés d’affirmer que l’on peut contrôler la santé mentale et l’équilibre mental des "asociaux" s’opposant à la politique de Hollande.
Comme souvent, les explications par les troubles supposés de l’équilibre mental des "asociaux" ne sont pas entièrement fausses, car on les observe souvent chez les activistes du transgenre et du "Gender pour tous". Mais, elles ne peuvent pas "expliquer" rationnellement les déboires de Hollande, l’homme de la normalitude tranquille et rendre compte de l’incompétence, de l’impuissance et de l’amateurisme de l’État-PS !
L’idée d’un destin funeste écrit dans les gènes de la république socialiste est évidente pour tous. On s’est même demandé si Hollande n’était pas la victime impuissante d’une maladie idéologique socialiste. Ne doit-on pas, s’il souffre d’une maladie idéologique socialiste incurable, le juger irresponsable de ses actes ?
Ne devrait-on pas lui permettre d’être soigné et rééduqué politiquement comme en Corée du Nord ?
Ne devrait-on pas le guérir au lieu de le punir aux élections de 2017 ? Le débat fait rage aujourd’hui parmi les socialistes. Mais d’autres rejettent la pseudo-scientificité de la rééducation politique et médicale en citant Shakespeare et le roi Lear : "Telle est l’excellente folie du monde… comme si nous étions scélérats par nécessité… l’admirable échappatoire pour ce maître putassier d’homme que de mettre ses velléités lubriques à la charge" (des contribuables d’un pays assujetti à la "confiscalisation socialiste" comme en France).
Selon les nouveaux idéologues-intégristes socialistes radicalisés, la libre expression des opposants à la politique de Hollande doit être contrôlée, conformément à la rationalisation de l’État d’urgence pour contrer l’éventualité du risque terroriste. Les absurdités des arguments propres aux idéologues socialistes radicalisés sont visibles dans les commentaires des élus du PS justifiant les terribles conditions du chômage pour tous.
Cette présidence de la normalitude oisive de Hollande a eu des conséquences très fâcheuses car elle a eu pour effet direct d’affaiblir gravement la vie économique du pays, en produisant une série de taxes de plus en plus forte. On a observé, malheureusement, que les problèmes de nature sociale, morale, politique ou économique mal résolus ne seraient qu’une simple affaire médiocre due à l’incompétence et à l’amateurisme de Hollande, qui a mis à mal le patrimoine social, moral et économique du pays. C’est pourquoi les opposants lui ont dépeint le brillant avenir de "l’oubli réservé aux piètres politiciens" de la IVème république !
Des tests élaborés devaient pouvoir dépister les personnels politiques "à risques", lors des primaires socialistes, susceptibles de devenir les nouveaux Big Brother idéologues intégristes de la tyrannie idéologique de l’État-PS. On peut voir comment les maladies idéologiques propres aux idéologues socialistes radicalisés entraînent des démences, des délires, des pertes de mémoire électorale des promesses et illusions" !
Le langage des idéologues intégristes a pu contaminer Hollande en campagne re-présidentielle avec ses promesses idéologiques socialistes pour éblouir les naïfs. Il faut rappeler que les idéologues intégristes contrôleurs des déviances sociales ont permis de justifier la maîtrise socialiste du comportement politique des opposants par le Goulag ! C’est pourquoi Hollande, comme l’islamo-turc Erdogan, la réclame aussi contre les transgressions de ses opposants politiques. Comme on peut le voir, les explications idéologiques simples aux problèmes socio-politiques complexes ont toujours séduit les imbéciles. Dans le cas présent, la vanité et les péchés d’orgueil de Hollande sont sans espoir d’une prochaine absolution avant 2017 !


Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/les-opposa...