Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La déconstruction social-libertaire Hollande-Taubira

La déconstruction social-libertaire Hollande-Taubira

jeudi 19 mai 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La malédiction revancharde de Hollande-Taubira s’est acharnée à la déconstruction de la justice et de l’ordre moral de la France éternelle. Les lois Taubira de la déconstruction de la France éternelle ont répondu aux revendications porno-gay des activistes idéologues anarcho-libertaires du lobby GOF-LGBT, soutenues par Hollande, le président de l’Ordre moral socialiste nauséabond. C’est pourquoi la tyrannie idéologique de l’État-PS a donné libre cours à l’idéologie des "ABCD de l’égalité" et à la propagande homosexuelle, bi-, trans-du lobby LGBT à l’école. Les idéologues du lobby LGBT et de l’État-PS ont organisé la lutte politique contre la laïcité à l’école, contre les familles et contre les parents d’élèves. Si, par son égarement politico-économique, l’État-PS s’achemine de lui-même vers sa destruction, c’est uniquement parce qu’il veut détruire les classes moyennes en tant que telles et les familles hétérosexuelles normales que "la résistance s’organise".
Daniel Truchon écrit sur Bd Voltaire : "Le S.I.E.L. (Souveraineté, Indépendance Et Libertés) organise un rassemblement à Paris… Karim Ouchikh Conseiller régional d’île-de-France et Conseiller municipal de l’agglomération de Gonesse : "Devant la multiplication historique des attaques portées à notre modèle de civilisation, j’appelle à la mobilisation générale en invitant chaque Français à nous rejoindre…"
"En ces temps de troubles, en manque de repères et de valeurs, politiques, d’identité et d’impatience, la Droite se reconstruit, une Droite Nationale… pas celle des médias à la solde des partis qui ont échoués depuis des décennies, mais cette France invisible, besogneuse, sincère, loyale et créatrice, celle qui se réunira au "Rendez-vous de Béziers" à l’appel de Robert Ménard… Préservons nos familles, nos enfants, nos progénitures et gardons-leur une France apaisée et digne. Fière de ses couleurs. La tête haute et sereine.
"On Ne Lâchera Rien (ONLR) sur le sujet du Mariage, de la Procréation Médicalement Assistée, de la Gestation Par Autrui (ou pour autrui) et tout ce qui pourrait en découler… Si Marine Le Pen et J.-F. Poisson se sont engagés à abroger la Loi Taubira s’ils parvenaient au pouvoir, peu de candidats sont convenus de cette nécessité… Continuons à lutter, à expliquer, à démontrer les méfaits et la loufoquerie de ces Lois contre l’égalité des droits de l’enfant à avoir un (vrai) père et une (vraie) mère !"
"Le député Jacques Bompard a déclaré : "Nous vivons dans un monde en décomposition… tous les partis politiques se plient au prêt à penser". "L’Homme est coupé de ses racines". Pour Xavier Lemoine, maire de Montfermeil : "Cette loi concerne tout le monde, elle porte en elle des principes qui déconstruisent". "Le droit positif prétend être la norme de tout, c’est totalitaire". "Le mariage nie la différence des sexes"… Robert Ménard, maire de Béziers, a envoyé un message dans lequel il écrit : "Ce que la gauche à fait, la droite doit le défaire. Il s’agit d’un combat pour une règle de vie". "La loi Taubira est une loi de pollution du réel." "Détruire la famille c’est détruire le peuple !" Le député Gilbert Collard "réaffirme sa volonté d’abroger la loi Taubira"… Roland Hureaux déclare : "Il existe une volonté de destruction anthropologique de notre pays". "Il n’y avait pas de majorité pour voter cette loi". Maître Frédéric Pichon a déclaré : "On ne peut pas scinder le combat pour la patrie et le combat pour la famille"…" (Le Salon beige).
Mais que signifient les "lois iniques et maléfiques de la république socialiste" des Hollande-Taubira ? La réforme pénale Taubira, de juillet 2015, avait pour objectif de déconstruire le système judiciaire français pour le rendre encore plus inefficace. Le Projet était porté par un certain Urvoas ! La loi du 15 août 2014, relative à l’individualisation des peines et à la prévention de la récidive, supprime les peines planchers. Elle crée un simulacre de peine en milieu ouvert, "la contrainte pénale", soi-disant pour éviter les sorties "sèches" de prison (les sorties de prison sans mesure d’accompagnement par des éducateurs gauchistes libertaires).
Le bidonnage de la soi-disant individualisation de la peine signifie que les modalités d’exécution de la peine doivent être adaptées à la "situation du condamné". L’objectif est de (nier) le risque de récidive (pour) favoriser la réinsertion (???) du condamné. Pour avoir du sens, la peine doit être prononcée en connaissance de cause (???) Le juge doit avoir les moyens de cerner la personnalité du condamné, son environnement et sa situation sociale. Concrètement, la contrainte pénale permet un contrôle et un suivi qui ne seront jamais réalisés. Elle concernera principalement des personnes majeures aujourd’hui condamnées à un sursis avec mise à l’épreuve à de courtes peines d’emprisonnement. Il s’agit de "minimiser les risques de récidive en espérant la sortie de délinquance". En clair, pour soi-disant cerner la personnalité du condamné, il faut effacer son casier judiciaire et supprimer tous les faits réels à charge. L’angélisme de gauche a une raison politique.
C’est la suite logique de la Loi Taubira tendant à "la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité". Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent.
De là à considérer que les peines d’emprisonnement sont un crime contre l’humanité, il n’y a qu’un pas, facilement franchi par les activistes de la gauche anarcho-libertaire. "Le crime contre l’humanité, selon l’article 212-2 du code pénal, mentionne des exactions graves comme la réduction en esclavage, la torture ou des actes inhumains, "inspirés par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux et organisés en "exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile".
Après les déclarations monstrueuses du milliardaire affairiste de la cause gay-mondialiste Bergé, on comprend mieux en quoi des motifs politiques ont inspiré et organisé la GPA "en exécution d’un plan concerté et discriminatoire à l’encontre des femmes et des enfants à naître, en tant que groupe de population civile" :
"Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. "Moi je" suis pour toutes les libertés. C’est faire un distinguo qui est choquant". Pour le milliardaire Bergé, ce n’est pas faire la propagande gay mondialiste de la PMA-GPA-adoption pour tous les gays du monde qui est choquant !
Pour le milliardaire affairiste de la cause gay-mondialiste Bergé, la GPA est un "mode de procréation" au même titre que la procréation naturelle. Il se fonde sur le fait qu’une femme peut (marchandiser) librement (?) son corps. Quand Elizabeth Badinter prône la désacralisation déglingo-socialiste du ventre de la mère, de la maternité et de la procréation assistée, Sylviane Agacinski dénonce une "dérive de l’esclavage moderne".
Le dénominateur commun de la cause gay-mondialiste, défendue par le milliardaire affairiste Bergé, est "l’argent et l’exploitation de l’autre", les mères porteuses étant dans leur grande majorité issues de milieux très défavorisés. Le milliardaire socialo-affairiste Pierre Bergé "prône impunément et fait l’apologie" du crime contre l’humanité PMA-GPA-adoption gay-mondialiste "pour tous les gays du monde", selon l’article 212-2 du code pénal, qui mentionne des exactions graves comme la réduction en esclavage ou des actes inhumains, "inspirés par des motifs politiques et organisés en exécution d’un plan concerté gay-mondialiste néo-colonial à l’encontre d’un "groupe social infériorisé", celui des mères porteuses issues des milieux très défavorisés.

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/deconstruc...