Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Crise des migrants : la désinformation continue

Crise des migrants : la désinformation continue

samedi 5 mars 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Si pour Pascouau, Directeur à l’European Policy Centre, la politique migratoire des pays des Balkans fait peser "un vrai risque de déstabilisation" au sein de l’UE, Izambard de Challenges de gauche oublie de signaler que le durcissement de la politique migratoire des pays des Balkans par les migrants venus de la Syrie résulte des fournitures d’armes des socialistes Fabius-Hollande aux terroristes insurgés contre Damas :
Crise des migrants : "un moment charnière dans la guerre des Fabius-Hollande contre Damas !
La bêtise crasse de la politique étrangère de la république socialiste résulte de l’incompétence, de l’impuissance et de l’amateurisme des socialistes Fabius-Hollande. Le même opportuniste profiteur socialo-nullissime Fabius a menacé Israël et annoncé la reconnaissance de l’État Palestinien, la veille de son départ pour la rente de situation très juteuse de la présidence du Conseil Constitutionnel ! Avec la guerre socialo-nullissime des Fabius-Hollande, en soutien des terroristes contre Damas, on croyait avoir atteint "le fond de la bêtise humaine". Mais le cap de la bêtise a été dépassé par "Kerry le clown" et son valet de l’OTAN qui a osé déclarer que "la Russie et Damas utiliseraient les migrants envahisseurs pour déstabiliser l’Europe" !
C’est sûr, avec Obama-Merkel, comme on dit chez les tontons flingueurs : "Les cons, ça ose tout !"
La guerre de la peur, avec la désinformation des médias bobos-collabos, essaie de tuer la vérité :
"Un vrai risque de déstabilisation au sein de l’UE !
"Migrants : la Grèce en train de "plonger dans le chaos" !
"Crise des migrants : l’UE met la pression sur les États !
"Les pays des Balkans (mais pas Angela Merkel) vont plonger la Grèce "dans le chaos" !
"Des milliers de migrants sont bloqués en territoire grec en raison des (méchants) quotas imposés par les pays des Balkans… Des scènes de violences ont eu lieu à la frontière entre la Grèce et la Macédoine où quelque 7.000 réfugiés sont bloqués depuis plusieurs jours. La situation va-t-elle s’envenimer ?
Izambard de Challenges met en scène les migrants victimes des méchants pays des Balkans…"Plus de 7.000 réfugiés sont coincés en Grèce en raison des quotas imposés par les (méchants) pays voisinsCes restrictions imposées par l’Autriche et les pays des Balkans aux migrants qui arrivent en Grèce sont une étape supplémentaire dans l’escalade… des États membres de l’Union européenne. Depuis le début… quand Angela Merkel dit que l’Allemagne va (accueillir des millions) de migrants, c’est (une décision unilatérale).
"C’est la même chose quand la Hongrie, l’Autriche et les pays des Balkans ferment leurs frontières…
"La Slovénie et la Croatie, membres de l’Union européenne, ainsi que la Serbie et la Macédoine, ont décidé de limiter à 580 le nombre de personnes transitant quotidiennement par leur territoire."
Les européens ont fixé un fonds de 3 milliards d’euros pour aider la République Islamique de Turquie, en guerre ouverte contre Damas et soutien de proximité majeur de l’EI, à accueillir des réfugiés syriens ! Dans la logique de la République Islamique de Turquie, en guerre contre l’Occident chrétien, le nombre de migrants qui arrivent en Grèce ne baissera pas. Tsipras avait déjà annoncé qu’il "laisserait passer" tous les migrants !
Qui est en guerre contre qui ? Là est la question. Comme la Grèce de Tsipras est le pays socialiste d’entrée des migrants dans l’UE, pays soumis au Diktat de l’Allemagne à propos des règles de l’euro-zone, Tsipras est en guerre contre l’UE ! Mais, "Kerry le clown" et son valet de l’OTAN n’ont pas osé déclarer que "la Grèce de Tsipras utiliserait les migrants envahisseurs pour déstabiliser l’Europe" ! Qui ment le plus ?
Menacé d’être exclue de l’euro-zone, la Grèce de Tsipras est exclue, de fait, de l’espace Schengen !
"Les États membres ne jouent pas le jeu (irresponsable de la chancelière) Angela Merkel qui a encore haussé le ton appelant tous les membres de l’UE à prendre leurs responsabilités !" Mais c’est justement ce que la Hongrie, l’Autriche et les pays des Balkans ont fait. C’est pourquoi Angela"semble totalement isolée sur ce dossier". C’est ce que notre Izambard de Challenges de gauche est incapable de comprendre !
Le Monde de gauche écrit : "Marine Le Pen tente une opération séduction au Salon de lagriculture… Et le journaleux Faget se désole dans Le Monde de gauche : "Pas ou peu de huées, des applaudissements, des photos avec des visiteurs et des curieux… Le Front national jouit dune popularité grandissante auprès des agriculteursMarine Le Pen a bénéficié de la bienveillance (des exposants et visiteurs)…
"Un accueil bien éloigné de celui, houleux, réservé trois jours plus tôt à Hollande (insulté, hué et sifflé par les vrais gens qui travaillent très dur dans le monde paysan). En pleine crise du secteur agricole, pas une fausse note nest venue perturber la visite de Marine Le Pen et le mot dordre quelle sétait fixé : celui d’un "Salon de combat "dirigé contre la politique agricole de l’UE et du commissaire à l’agriculture Hogan
"Si on veut sauver la peau des agriculteurs, il faut avoir la peau de Hogan", a lancé Mme Le Pen, qui juge que la politique agricole est, avec l’espace Schengen, un des "grands échecs de lUnion européenne".
J-J Mevel écrit dans le Figaro : Schengen : "Bruxelles sonne le tocsin… aveu d’impuissance politique de l’UE… La crise des migrants met en péril la libre-circulation, "une des réalisations majeures de l’Europe"… (Mevel met en scène) le "désastre humanitaire" qui se profile en Grèce… La commission Juncker sonne la mobilisation des 28 capitales de l’UE pour "sauver Schengen" et expédier en Grèce des renforts ( ?) pour reprendre le contrôle ( ?) de la frontière externe de l’UE" (contre la République Islamique de Turquie !).
La désinformation continue avec Autran de Libé : "Mauvaise nouvelleSuper Tuesday a confirmé les sondages… "Super Trump Day", titre carrément Politico… Donald Trump, cherchant semble-t-il à adopter un ton plus calme, plus "présidentiel", sest dit certain de pouvoir rassembler le Parti Républicain, que sa candidature a conduit au bord de limplosion…" Aucune analyse de la déliquescence du Parti Républicain !
Autran en rajoute : "Trump, la politique au niveau CM1… Les enfants américains de 9 ans nont pas le droit de vote. Mais sils lavaient, ils voteraient Donald Trump, le seul candidat qui parle comme eux !" C’est bien connu, les américains sont de "grand enfants" aux yeux de nos journaleux intellos-bobos de gauche.
Ensuite vient la morale de Libé de gauche : "Après avoir dramatiquement affaibli le débat sur le fond, Trump est parvenu à lappauvrir sur la forme. Politiquement, la stratégie est brillante. Car au jeu de linsulte (où excellent nos intellos-bobos de la gauche caviar) et de la répartie, Donald Trump paraît imbattable."
Attendez-vous au pire de Libé avec Johan Hufnagel : "Faut-il avoir peur du grand méchant Trump ?… du pragmatique et folklorique agent télévisuel Trump… dun opportuniste démagogue qui surfe sur toutes les peurs ? Le candidat Trump… est prêt à toutes les injures et outrances pour sattirer les suffrages… La partie la plus fascisante de son programme (est) proche de la tradition identitaire du nativisme américain… en plus (de son) discours protectionniste et étatiste. Est-il pire que ses concurrents républicains ? Trump nest pas un idéologue… Beaucoup voient en lui un charlatan qui joue au conservateur pour les primaires".
Le pire de Libé avec Hufnagel est un copié collé des jugements des bobos sur Marine Le Pen !
Pour le Libé de gauche, la victoire écrasante "du système" et d’Hillary Clinton reste du domaine de la désinformation : "En Caroline du Sud, elle a raflé une large majorité du vote afro-américain. En Virginie, 82% des électeurs noirs ont voté en sa faveur selon les sondages de sortie des urnes". Autran ignore que les électeurs américains en ont tous marre "du système" des Clinton, les milliardaires de la pseudo-gauche bobo friquée et manipulatrice américaine. C’est pourquoi ils leur refusent "un troisième mandat dévastateur".

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/crise-migr...