Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Ce remaniement de Hollande, c’est n’importe quoi "avec n’importe qui" (...)

Ce remaniement de Hollande, c’est n’importe quoi "avec n’importe qui" !

dimanche 14 février 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Lu dans la presse : "Le dernier remaniement du quinquennat de François Hollande est déjà critiqué de toute part…" Hollande fait un simple et misérable calcul en espérant que cela le sert pour préparer 2017.
Comment ne pas penser à cette réplique ironique du grand Marcel Pagnol : "Tu n’es pas bon à rien, tu es mauvais à tout" ! Philippe Tesson a écrit sur Le Point.fr : "Ce remaniement, c’est n’importe quoi avec n’importe qui ! Désespérant ! Parler et ne rien faire, remanier pour ne rien apporter de nouveau : François (à la) Hollande manœuvre, mais uniquement à son service". Philippe Manière a écrit sur Challenges.fr : "Le remaniement annoncé par François Hollande et sa manière de le défendre "ne sont pas seulement ridicules, ils sont misérables". Ce remaniement qui fleure bon la grossière tambouille politicienne".
Le Salon Beige a écrit : "L’égalité "réelle" est-ce la suppression des jours fériés chrétiens ?
"Ericka Bareigts, la nouvelle secrétaire d’État à l’Égalité réelle (sic), avait fait adopter en 2015 un amendement permettant aux départements d’Outre-mer de remplacer les jours fériés catholiques (lundi de Pâques, l’Ascension, lundi de Pentecôte, l’Assomption et la Toussaint) par des jours fériés "locaux".
"Si le président du groupe socialiste à l’Assemblée avait alors défendu cet amendement, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron s’y était montré réticent comme le ministre de l’Outre-mer, Georges Pau-Langevin. Finalement, l’amendement avait été retiré par la Commission spéciale sur le projet de loi."
Civitas a écrit : "L’État maçonnique ne doit pas triompher !"
"L’influence des forces occultes au sein du gouvernement français vient encore d’être confirmé par le choix des nouveaux ministres. Jean-Michel Baylet (nouveau ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales) (et propriétaire de la très influente Dépêche du Midi), Jean-Vincent Placé (nouveau secrétaire d’État chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification) et Ericka Bareigts (nouvelle secrétaire d’État en charge de l’Égalité réelle) sont tous trois francs-maçons. Audrey Azoulay (nouveau ministre de la Culture et de la Communication) est très proche, par son père, du Club Le Siècle."
Les commentaires des news de Valeurs Actuelles ne sont pas tendres pour une très illustre députée socialiste de la Réunion : "Fraîchement nommée, (la) nouvelle secrétaire d’État à "l’Égalité réelle" (c’est-à-dire à l’Égalité non virtuelle : encore des mots socialistes qui ne changent pas les faits ni la "réalité réelle"), Ericka Bareigts s’était "fait remarquer" (c’est ça qui compte en politique, c’est comme pour la "lessive qui lave plus blanc que blanc" (Coluche), il faut absolument passer à la télé) au moment de l’examen de la loi Macron.
"La députée de La Réunion avait fait voter un amendement permettant aux départements d’outre-mer de remplacer les jours fériés catholiques (l’Ascension, lundi de Pâques, Toussaint…) par de nouveaux jours fériés, aux dates de leur choix.
"George Pau-Langevin s’était déclarée hostile au projet : "Cela peut ouvrir un certain nombre de surenchères en métropole et il faut que nous soyons prudents", avait-elle affirmé sur France TV outre-mer".
Ericka Bareigts, la députée de la surenchère socialiste, quoi de plus normal à La Réunion ?

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/ce-remanie...