Widgets Amazon.fr

Accueil > Greenspan era on trial - Le procès de l’ère Greenspan > Vrais ou faux billets : cherchez l’erreur

Vrais ou faux billets : cherchez l’erreur

- du bombardement de Londres à l’hélicoptère de Ben Bernanke : la fausse monnaie a de l’avenir

mercredi 17 décembre 2008, par Christian Scherer

Lenin was certainly right, there is no more positive, or subtle or surer means of destroying the existing basis of society than to debauch the currency.

By a continuing process of inflation, governments can confiscate, secretly and unobserved, an important part of the wealth of the citizens.

The process engages all of the hidden forces of economics on the side of destruction, and does it in a manner that not one man in a million can diagnose.

John Maynard Keynes

 

L’acharnement avec lequel la Banque Centrale Européenne essaie de rendre les gros billets en euros infalsifiables a quelque chose de dérisoire.

Certes il faut absolument rassurer nos voisins allemands qui se méfient des chèques et autres formes de crédit et ont coutume de se promener avec des portefeuilles remplis de billets.

Mais il ne faut pas croire que ces billets ne soient pas eux aussi plus ou moins bien imités par d’habiles faussaires.

Et dans le même temps, que penser de cette pluie de fausse monnaie que
les instituts d’émission sont obligés de créer pour éviter une série de faillites retentissantes ?

On revient à la bonne vieille planche à billet. Que la monnaie soit émise par les Etats ou par des faux monnayeurs, le résultat macro-économique est le même !


Helicopter Ben

Quand Ben Bernanke parle de déverser des flots de billets de banque par hélicoptère pour relancer l’économie, il ne fait que reprendre la vieille idée qu’avait eue Hitler de bombarder la ville de Londres, avec l’intention, bien différente, d’en désorganiser l’économie.

Lequel de ces deux apprentis-sorciers est-il le plus utopique ?

Et quand chez nous Marie-Georges Buffet distribuait des faux billets de 500 euros
aux travailleurs, n’avait-t-elle pas elle aussi un peu raison ?
Quelle
différence avec la pratique consistant à distribuer un pouvoir
d’achat artificiel aux chômeurs n’ayant jamais travaillé ?

Si l’effet sur l’économie est à peu près le même, le point d’injection de la fausse monnaie n’est pas neutre, car il confère une sorte de pouvoir à ceux qui le contrôlent.

Si l’injection est trop massive, la méfiance dans la monnaie se répand et on retrouve alors les vraies valeurs que sont l’or, ou la sueur des travailleurs. Dans les temps anciens où l’économie était instable, et où le Roi des France peinait à récolter l’or nécessaire à la rémunération de ses soldats, et avant l’invention du système de Law, l’une des unités de compte figurant dans les actes notariés n’était-elle pas .. la journée de maçon ?

C.S

Voir aussi

- Quand Marie-George Buffet écoule de faux billets de 500 € (video)
-  Les Etats-Unis sont le plus grand faux monnayeur de la planète (RIA Novosti)
- La Fed va injecter 600 milliards de dollars dans l’économie américaine (le Monde)
- Indonesian businessman plans to drop money from airplane
- Keynes Was Right by Paul Hein
- Le parti communiste distribue des faux billets de 500 euros...
- 
Des euros, oui, mais pas des faux !

- 
LES CONTREFAçONS DE L’EURO

- 
Amérique Latine : Saisie record de onze millions de faux euros en Colombie

- 
Hitler, physiquement usé, se raccroche encore à des projets chimériques (comme l’inondation des marchés occidentaux par une marée de faux billets conçus par des experts SS)

- 
Qui avait payé et armé Hitler ?

- Le système de Law
- La fin du système de Law vue par un contemporain
- De Stavisky à Madoff
- FOREX-Dollar on defensive after Bernanke, falls below 80 yen (Reuters)
- Bernanke Comments May Shift Focus to Europe as Japan Posts Bullish Data (forexyard)


Voir en ligne : http://www.cdingue.com/insolite/121...