Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Pourquoi la Communauté Thérapeutique ?

Pourquoi la Communauté Thérapeutique ?

mardi 12 juillet 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Dans un monde en pleine transformation, nous devons nous demander pourquoi nos enfants sont les victimes de l’aliénation de l’obsession de l’alcool et des "drogues". Comment se fait-il que notre façon de faire soit si inefficace pour les tirer de cet enfer en forme de folie de l’obsession de la consommation des "drogues" et de l’alcool ? Il est clair que, d’une certaine façon, nous sommes dépassés et nous ne savons pas comment nous pouvons faire quoi que ce soit pour aider nos enfants "à s’en sortir" honorablement.
La nécessité de réfléchir aux conséquences de l’alcool et des "drogues" sur leur développement est une évidence, tout autant que de réfléchir à notre manière d’aider nos enfants et de retrouver notre bien-être en famille, pour chacun, et pour nous tous. Nous souhaitons qu’ils réussissent en matière de réhabilitation et de réinsertion, d’intégration sociale et d’épanouissement personnel, en harmonie avec la culture familiale.
Nous devons envisager les conséquences de l’intoxication par l’alcool et les "drogues". C’est pourquoi nous devons réfléchir à ce que nous faisons comme à ce que nous ne faisons pas pour nos enfants. Il nous faut donc réfléchir à notre manière d’intervenir dans leur vie intérieure personnelle afin qu’ils soient capables d’organiser personnellement leur vie et de développer en propre leur personnalité.
L’essentiel du Programme d’aide pour le rétablissement de la Communauté Thérapeutique est donc de donner la possibilité de traiter de manière responsable toutes les questions du "déni" de la "dépendance".
C’est la première étape indispensable avant de pouvoir s’engager sincèrement dans le Programme d’aide par l’abstinence pour le rétablissement moral et physique des conséquences délétères de la "maladie morale de la dépendance". C’est la deuxième étape qui suit l’acceptation du "déni" de la réalité et qui repose sur la "sobriété morale". La deuxième étape de l’abstinence du Programme de la Communauté Thérapeutique prépare naturellement la troisième étape pour "la réhabilitation et la réinsertion".
Le Programme de la Communauté Thérapeutique agit en vue d’une intégration sociale réussie et d’un épanouissement personnel riche et harmonieux.
Le "Programme Familles" de la Communauté Thérapeutique est destiné aux parents et aux proches.
Il est inspiré de l’expérience des Al-Anon. C’est un groupe d’entraide pour les conjoints d’alcooliques et de personnes toxico-dépendantes. Il propose un partage honnête concernant "les problèmes émotionnels du conjoint" qui découvre ainsi un moyen d’obtenir "de l’aide pour lui-même", et non plus pour continuer à se plaindre de devoir soi-disant prendre soin ou "soigner" "son" malade alcoolique et/ou toxico-dépendant !
C’est pourquoi les parents et les proches peuvent être aidés efficacement par le "Programme Familles" de la Communauté Thérapeutique. Les familles qui sont ainsi aidées peuvent se rétablir moralement pour être capables de vivre à nouveau une vraie vie apaisée "sans l’obsession de l’alcool et de la drogue" de la personne alcoolique et/ou toxico-dépendante. La Communauté Thérapeutique aide nécessairement les familles, les proches et les amis "pour réaliser leur rétablissement moral et affectif", en propre, notamment par rapport aux conséquences néfastes des "problèmes affectifs de la co-dépendance".
La question de la co-dépendance est cette "maladie morale" qui affecte les parents et les proches qui sont devenus comme "pathologiquement concernés" en permanence par "l’obsession de l’alcool et de la drogue" de la personne alcoolique et/ou toxico-dépendante. Pour comprendre l’aliénation des parents et des proches par la co-dépendance, il est utile de lire le petit livre que Melody Beattie a écrit : "Vaincre la co-dépendance" (© 1987 by the "Hazelden Foudation" © 1991, Jean-Claude Lattès et Presses Pocket, 1992.)


Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard