Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Pour Les Républicains, il faut se donner un programme copié sur le (...)

Pour Les Républicains, il faut se donner un programme copié sur le FN

dimanche 27 décembre 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Au lendemain des élections régionales, le Figaro de l’industrie du mensonge veut nous faire oublier la mascarade de l’UMPS et nous faire croire à ce conte de Noël LR : "Et si la politique faisait aimer la France ? Louis Manaranche, Sébastien Pilard et Olivier Vial estiment que chaque Français porte en lui le "germe d’un sursaut patriotique" : il faudra ancrer le renouveau politique (LR) dans l’amour de la France". Pourquoi, comment ? Nul ne le sait. Ces soi-disant experts LR en élections régionales UDI, Modem, les Républicains, ce sont : "Louis Manaranche, agrégé d’histoire, Sébastien Pilard, président de Sens Commun et secrétaire général des Républicains chargé des relations avec les entrepreneurs et Olivier Vial, président de l’UNI…"
Tout est bon dans le cochon ! Lu sur le Salon Beige : "Moi président" invite TF1 à déjeuner… "Qui a dit que TF1 roulait pour Nicolas Sarkozy ?… La première chaîne (a) décidé de travailler ses relations avec François Hollande (pour faire la propagande re-présidentielle de 2017 et pour le remercier de faire passer LCI en gratuit) comme le révèle Closer… L’équipe de l’information de TF1, à commencer par Catherine Nayl, la directrice de l’info de la chaîne, Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray… ont déjeuné à l’Elysée… Un rendez-vous "pour faire connaissance", comme l’explique le Palais… Renforcer ses liens avec les journalistes semble être l’une des grandes priorités de François Hollande. C’est même le président qui a le plus ouvert les portes de l’Elysée aux médias, que ce soit pour les besoins d’un documentaire télévisé, d’un article dans Le Monde, ou même d’une bande-dessinée. Certains journalistes ont même eu le privilège de déjeuner ou de dîner, une ou plusieurs fois, avec François Hollande. C’est notamment le cas de Maïtena Biraben et de Léa Salamé."
On aurait même pu ajouter un zest de ce "Tapie en mal de justice" ! Lu sur le Salon Beige : "Pour lutter contre le FN, ils nous ressortent Tapie… Après 20 ans d’un bras de fer judiciaire… Tapie annonce son retour en politique afin de lutter contre le FN. En voilà une idée politique ! Et le bien commun ? Le chômage ? L’insécurité ? Non : la lutte contre le FN ! Il laisse une ardoise à 404 millions d’euros… dont le règlement se décidera à Bercy et à l’Élysée. Pas besoin d’être prophète pour comprendre qu’il ne paiera pas…"
Retour à LR et "l’amour de la France", selon Manaranche, Pilard et Vial : "Par le passé, la France a su… être une terre d’accueil sans que jamais elle ne se sente en danger ni agressée. Au contraire, les Français étaient heureux de proposer, à ceux qui posaient le pied sur son sol, un mode de vie, des valeurs et un avenir dont ils étaient les garants et les dépositaires. Une quarantaine d’années plus tard, suite à une immigration incontrôlée, la situation s’est totalement renversée. La France n’est plus capable d’intégrer, d’accueillir et de rassembler. Le pacte… est rompu, la peur s’est installée, le désespoir et la colère également.
"Les dernières élections régionales ont montré le triste spectacle de "leaders politiques incapables" désormais de communiquer avec les Français. Le fossé entre nos concitoyens et ceux "qui sont censés les représenter" est abyssal. Ces élections sont la preuve que les personnes ayant un discours authentique sur la France, agissant avec constance et ayant un discours de vérité sont plébiscitées. (Alors : Vive le FN !) Notre école s’est délitée… on ne compte plus le nombre d’élèves… sans perspectives d’avenir.
"Plutôt qu’être au service de l’intelligence, du goût de l’effort et de la méritocratie, l’Éducation Nationale se fait le relais des modes du moment. La théorie du genre, la déstructuration de la famille et de la filiation, la réforme des collèges, l’égalitarisme à outrance, le nivellement par le bas : voilà ce que propose (l’Éducation Nationale socialiste) aux générations futures, au lieu de la transmission d’un savoir et d’une culture, de la structuration de la pensée, de l’esprit d’analyse et critique, de l’émergence de la responsabilité individuelle au service du bien commun, de l’appropriation de notre héritage par les jeunes générations
"Les idéologies, largement accentuées lors du quinquennat de François Hollande, ont atteint leur but : déconstruire ce qui a fait la grandeur d’un pays… Nos (soi-disant) élites politiques, médiatiques et culturelles ont tout fait pour s’extraire d’un patriotisme (soi-disant) nationaliste, d’une histoire qu’ils veulent culpabilisante en faveur d’une "laïcité libertaire" dont l’unique but est de gommer ce qui a fait la grandeur de la France : ses racines judéo-chrétiennes. Mais ils (l’UMPS ?) auront beau dire aux Français qu’ils pensent mal, qu’ils aiment mal et qu’en conséquence ils agissent mal, l’amour de la France ne passera pas. ( ?)
"Le résultat des élections régionales, c’est un constat d’échec sans pareil pour le Parti socialiste et un véritable avertissement pour Les Républicains… Qu’ils ne laissent pas le Front National seul sur le terrain des valeurs et de l’identité… Nous ne pourrons avancer sur les champs économique, sécuritaire et européen qu’à la seule condition d’une remise en cause de certains acquis : il faut revoir en profondeur l’espace Schengen, rétablir le contrôle à nos frontières afin qu’elles jouent leur rôle originel : la défense de ceux qui y habitent.
"Il faut revoir notre système judiciaire, afin qu’il soit dissuasif, avec pour priorité la défense et la protection des victimes et non l’inverse… repenser le fonctionnement de la "belle Europe" que nos aînés avaient imaginée et qui n’est qu’un repère de technocrates, embourbés dans l’activisme, mais absents sur le plan des actions efficaces. Et puisque nous "devons évoluer au sein d’un monde globalisé", surtout d’un point de vue économique et "culturel" (LGBTQ ?°), que cela se fasse dans le cadre d’une souveraineté assumée."
Pour Les Républicains, il faut se donner un programme "copié sur le FN" car : "Comment offrir ce que l’on ne possède pas ? Il faut d’abord apprendre à recevoir", surtout si on n’a rien à donner ! Il convient d’être lucide, si on veut faire oublier les mystifications des fraternités UMPS et des social-traîtres Bertrand-Estrosi !
Pour Les Républicains, il faut avant tout, pour capter les votes, se réconcilier le peuple abusé par les trahisons des fraternités UMPS et des social-traîtres Bertrand-Estrosi : "Nous devons colmater les brèches (issues des mystifications des fraternités UMPS) qui fragilisent les fondations de (Les Républicains), afin que la maison commune (des fraternités UMPS) ne s’effrite d’avantage et ne finisse par s’écrouler. Nous (les fraternités UMPS) devons être le ciment d’une espérance nouvelle pour l’amour passionné de la France".
Taka y croire ! Le FN moque le retour des Républicains et de Tapie, "un jouet d’occasion de l’époque Mitterrand" qui se targue "d’endiguer la montée de l’extrême droite". Tapie dit qu’il prépare le plan Mélanchon pour "interdire le chômage des jeunes" ! Mais, pourquoi pas décréter l’embauche obligatoire pour tous ? Tapie en politique, "c’est DSK dans une ligue de vertu !" C’est pourquoi, ce sera "électoralement profitable" au FN.

Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://www.medias-presse.info/pour-...