Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Non à la propagande LGBT-politicienne !

Non à la propagande LGBT-politicienne !

samedi 3 décembre 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Non à la propagande LGBT-politicienne !

C’est une question de société souvent agitée par les mouvements accusés d’être réactionnaires qui la condamnent contre ceux qui la promeuvent. C’est une question LGBT-politicienne qui donne la nausée aux familles normales et à laquelle aucun gouvernement socialiste ne peut (ne veut ?) répondre honnêtement.
La tyrannie idéologique de l’État-PS, qui promeut à l’école la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT de manière uniforme et univoque, crée toujours un grand malaise dans la société normale.
Léo Kersauzie a écrit : La polémique s’amplifie autour des affiches de la campagne dite de prévention du sida, véritable propagande immorale en faveur de l’homosexualité et de la débauche sexuelle. La bataille est devenue politique et Civitas n’est plus le seul acteur politique à critiquer ces affiches. Une dizaine de villes ont écrit à la firme JC Decaux (en charge de cet affichage public) pour demander le retrait des affiches. Il faut encourager les autres maires à agir de même car, contractuellement, l’entreprise est obligée de retirer ces affiches dans la municipalité dont elle reçoit une demande écrite. Bruno Beschizza (LR), maire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a pris un arrêté en vertu duquel ces affiches diffusées notamment sur les abribus "devront être retirées ou masquées", estimant que ces affiches sont "contraires aux bonnes mœurs et à la moralité" et "portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse".
Suite aux plaintes d’habitants, ce qui prouve que réagir porte ses fruits, Christophe Béchu (LR), maire d’Angers, a demandé le retrait des affiches mais "uniquement aux abords des écoles (primaires) et sur le parcours des bus scolaires" pour "protéger les enfants". Marisol Touraine (PS), ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé "saisir la justice" administrative "après la censure par des maires de la campagne de prévention du VIH". Le préfet de Seine-Saint-Denis, autre créature du parti socialiste, a indiqué avoir introduit un recours, assorti d’une demande de suspension, devant le tribunal administratif de Montreuil, contre l’arrêté "manifestement illégal" pris à Aulnay-sous-Bois. Myriam El Khomri (PS) a pris la défense de ces affiches sordides. Qu’en pensent ses électeurs d’origine musulmane ? Le président PS du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Troussel, est monté au créneau, agitant le spectre d’une "droite (qui) pense que l’homosexualité est une maladie dont il faut protéger les enfants. L’homophobie tue !"
Gabriel Robin a écrit : "Oui à la prévention. Non à l’exhibition  ! Une campagne de prévention contre le SIDA fait débat. En cause, des photos de couples homosexuels en train de s’enlacer, le tout accompagné de messages tels que "Coup de foudre, coup d’essai, coup d’un soir" ou "Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu". Une nouvelle polémique orchestrée par les lobbyistes de LGBT, avec la bienveillance de Marisol Touraine et du gouvernement… Ce qui est choquant : les lieux dans lesquels les affiches ont été exposées, aux abords des écoles et sur la voie publique. Cette campagne est caractéristique de la gauche sociétaliste (et du) think tank Terra Nova (avec) la volonté de créer une énième diversion…
"Depuis 4 ans, Hollande et ses ministres ne cessent d’allumer des feux en jouant sur les minorités, constamment opprimées par la norme majoritaire selon les (propagandistes) du marxisme soi-disant culturel.
Farida Belghoul explique : "La France court actuellement un risque bien plus grave qu’il n’y paraît. Le peuple de France, toutes classes sociales confondues, toutes philosophies et spiritualités mêlées, est en danger de mort… L’action JRE pour l’interdiction de la théorie du genre dans les établissements scolaires fut une action autonome, indépendante de toute espèce d’organisation politique, libre de toute influence, sans le moindre financement… La mentalité PS avance masquée et prépare le grand remplacement de l’Homme par du bétail humain augmenté, en vérité diminué, et brisé à jamais. Le transhumanisme est le constructivisme par excellence, l’homme croyant devenir son propre créateur. C’est son aboutissement.
"L’échec de l’école est en fait la victoire des constructivistes. À l’initiative de l’école publique, les constructivismes dans les établissements scolaires se suivent et se maintiennent imbriqués, les uns dans les autres : l’enfant doit devenir un adulte athée, puis illettré, ensuite LGBT… (Après) la mise en œuvre à l’école du constructivisme intellectuel par les pédagogistes, s’ajoute le constructivisme sexuel pris en charge par les LGBTistes… La méthode globale et la théorie du genre sont des étapes formatrices du transhumanisme :
"L’enfant doit apprendre à lire par lui-même et doit choisir désormais lui-même son identité sexuelle.
"Le Parti Socialiste est un adversaire hystérique de la méthode syllabique (qui fait intervenir le maître) et des stéréotypes de genre (qui expriment l’identité sexuelle innée) parce que ce sont des obstacles au constructivisme mortifère, à la culture de mort, au transhumanisme".
Robin : Ces affiches (de propagande LGBT) avaient leur place dans les établissements nocturnes, lieux de rencontre des couples homosexuels… Le ministère de la Santé n’avait pas que l’intérêt général en tête (quand) nos enfants sont obligés de regarder de telles affiches ! (La) Touraine a fustigé les détracteurs d’une campagne inadaptée en des termes outranciers : "Pour la santé publique et contre l’homophobie, je saisis la justice après la censure, par certains maires, de la campagne de prévention du VIH."
Christophe Martet a écrit : "Fraternités LGBT : Marisol Touraine donne son feu vert à la campagne gay… Suite à notre article exclusif sur la campagne de prévention, jugée trop gay, et à la mobilisation des associations, la ministre décide de maintenir le dispositif…"
Le Salon Beige : "La campagne LGBTiste n’est pas seulement immorale, elle est scientifiquement fausse. Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a lancé sa campagne (de propagande LGBT) sur le thème "S’aimer, s’éclater, s’oublier" ! Conséquence : "Retrait de toutes les affiches LGBTistes ! Est-ce parce que JCDecaux a eu peur, parce que Liberté Politique a déposé un référé ou parce que la campagne était courte ? On ne sait. Mais l’entreprise JCDecaux a retiré l’affichage de prévention contre le sida durant la nuit de mardi à mercredi, après une semaine d’affichage. JCDecaux explique que 90% des affiches ont ainsi été retirées dès 3 heures du matin. Les affiches restantes doivent disparaître dans la journée."
Comment en est-on arrivé là ? Maëlle Le Corre militante LGBT écrit : "Loé, militante intersexe : "Notre principale vulnérabilité, c’est notre isolement qui vient de l’invisibilisation. La réponse de propagande de Touraine : "Coup de foudre, coup d’essai, coup d’un soir" ou "Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu".
Alain Escada, président de Civitas : "Des affiches (de propagande LGBT) payées par le contribuable pour promouvoir l’homosexualité : cela suffit ! À propos de la destruction de la Famille : Des affiches d’une campagne dite de prévention du sida, dans nos rues, choquent toute âme bien née… Elles montrent des hommes enlacés, parlent de "coup d’un soir", avec "un amant", "un ami" ou "un inconnu"… Civitas réaffirme qu’il est inadmissible que, sous couvert de prévention du sida, (la propagande LGBT) serve à promouvoir l’homosexualité et la débauche sexuelle. Les slogans et les visuels de cette campagne sont une invitation à voir la sexualité sous l’angle de l’esprit de consommation… Cela va à l’encontre de toute morale, de toute dignité, soutenu par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, et Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes. Il est scandaleux que de telles affiches soient disposées sur la voie publique, parfois à proximité d’écoles, avec le soutien d’une ministre (de la famille)…
Résistons à leur tentative de subversion : "La réaction populaire s’exprime. Ceux qui combattent cet étalage et cette banalisation de la perversion sont dans leur bon droit…"

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/la-scandal...