Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Non à Hollande-2017 ! Non à la continuation de l’anarchie !

Non à Hollande-2017 ! Non à la continuation de l’anarchie !

vendredi 27 mai 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Non, Hollande n’est pas l’antichambre de l’anarchie. Hollande-2017 c’est la continuation de l’anarchie.
C’est le simple principe de précaution ! Pour éviter de renouveler les erreurs inqualifiables de 2012 : Non à Hollande-2017 et à la continuation de l’anarchie ! Les représentants de la Droite Nationale française ont raison d’exhorter au vote pour le vrai changement contre la mystification représidentielle de Hollande-2017.
La Droite Nationale milite contre la continuation de l’anarchie qui veut asservir le peuple de France et le réduire à la soumission face aux violences exercées par les activistes impunis de la gauchosphère contre les classes moyennes, contre la population qui travaille et contre les familles.
Toutefois cette légitime détermination à la révolte des classes moyennes, qui se sentent anéanties par l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme de l’État-PS, contraste avec la lâcheté socialiste coupable dont fait preuve le couple Hollande-Valls envers les activistes et les casseurs de la gauchosphère.
Tout les décisions qui peuvent contribuer à diminuer les violences exercées par les activistes de la gauchosphère contre les classes moyennes, contre la population qui travaille et contre les familles, sont bonnes à prendre et aucun autre moyen que l’interdiction de ces groupuscules ultra-violents n’a eu les effets bénéfiques qu’on a pu constater par le passé contre les groupes terroristes. Pourtant, malgré l’accumulation des preuves de la dangerosité avérée de ces groupuscules ultra-violents de la gauchosphère dits "anti-fas", les autorités socialistes françaises continuent d’entretenir, sinon la bienveillance systématique, du moins une forme d’impunité irrationnelle qu’une grande partie de l’opinion éprouve comme toujours plus insupportable.
Les militants du mouvement de la "Manif pour tous", qui ne font de mal à personne dans les lieux publics, sont peu ou prou assimilés aux casseurs de la gauchosphère et subissent les interdictions que même ces groupuscules ultra-violents n’ont pas à subir, ce qui est un défi honteux au bon sens républicain.
C’est pourquoi le couple Hollande-Valls, qui ne peut interdire la Droite Nationale française, voudrait stigmatiser d’urgence les opposants en les accusant d’être des représentants de l’extrême droite.
 Après tout, celui qui ose critiquer la dictature du couple Hollande-Valls a la même démarche que les opposants de la Droite Nationale qui sont accusés d’être des militants de l’extrême droite. Il est temps de cesser d’écouter les experts de la caste politico-médiatique de la gauchosphère et de prendre en compte la réalité. En traînant les pieds et en refusant l’interdiction de ces groupuscules ultra-violents, en accréditant des préjugés sans fondement contre le FN et la Droite Nationale, en favorisant la méfiance envers les médias des intellos-bobos-collabos de la gauchosphère, le couple Hollande-Valls ne fait surtout pas preuve d’autorité, de vigilance, ni de bon sens politique, mais de l’obscurantisme qui résulte naturellement de l’idéologie socialiste.
Le laxisme du couple Hollande-Valls alimente les soupçons politiques dans le peuple qui est de plus en plus susceptible. Si le couple Hollande-Valls favorise l’impunité des activistes de la gauchosphère, n’est-ce pas qu’ils craignent la réaction des ultra-gauchistes, dont les hommes politiques, comme Mélanchon, pensent qu’ils sont des compétiteurs électoraux redoutables contre la mystification représidentielle de Hollande-2017 ?

Thierry-fejeux Michaud-nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/non-a-holl...