Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Libé, L’Obs, France 2, la presse de propagande de gauche et la haine (...)

Libé, L’Obs, France 2, la presse de propagande de gauche et la haine du peuple

dimanche 10 janvier 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Toute la presse de propagande de gauche rend hommage à Mitterrand le mystificateur de la haine du peuple, avant le petit-bourgeois Hollande "le président normal de la haine des sans-dents". En quoi Mitterrand pourrait-il incarner le nouveau mythe de la Vème République, abusée et mystifiée ? La paranoïa de Mitterrand, ses intrigues et ses abus de pouvoir, comme ses écoutes téléphoniques odieuses, n’ont rien de commun avec la Vème République, intègre, respectueuse du peuple et du suffrage universel, du Général de Gaulle.
Le Salon Beige, de Michel Janva, rappelle que Mitterrand, en tant qu’ancien manipulateur de droite, ayant milité à l’Action Française, était aussi le "président des affaires" qui ont émaillé les deux septennats.
Et de citer les turpitudes de "la manipulation autour de la profanation du cimetière juif à Carpentras, de son euro-fédéralisme béat, de la négociation secrète des accords de Schengen et ses conséquences, du matraquage autour du Traité de Maastricht, de la montée inexorable du chômage, de limmigration et des naturalisations massives, avec le cynisme le plus éhonté, la création de limposture de SOS racisme avec les réseaux trotskistes des Dray et Désir, avec le soutien du milliardaire Bergé dans le rôle du banquier..."
Le même "Bergé a introduit le loup dans la bergerie", avec la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école, car il est aujourd’hui le financier de la presse de propagande homosexuelle avec "tous les risques déviants du prosélytisme homosexuel", auprès des jeunes élèves des classes primaires.
Avec le "coup de Jarnac", Hollande espère pouvoir se réjouir de ce "mythe miteux et frelaté", en vue de sa "campagne re-présidentielle". Hollande, son dépôt de gerbe et sa "fidélité oisive" à Mitterrand, il y a de quoi gerber ! Le Point.fr met en scène le "viol des consciences en réunion", de l’union de la gauche défunte, par les profiteurs social-mystificateurs, "aux côtés de Gilbert Mitterrand et Mazarine Pingeot, les Lang, Bergé, Guigou, Cambadélis, Védrine et Frédéric Mitterrand"… On comprend pourquoi le mythe du président normal, Hollande en campagne re-présidentielle, s’est offert "un bain de foule parmi les Charentais malgré la pluie"…
Le milliardaire Bergé a lâché ces mots : "Au moment où l’on peut se poser des questions sur la santé de la gauche, ça fait du bien de se retrouver devant la tombe de Mitterrand". Bergé sait bien que les dépenses "de santé" ont été décuplées par le remboursement des "médicaments hors de prix pour traiter l’hépatite C", dont sont souvent atteints les homosexuels AIDS, remboursement obtenu par les activistes du lobby LGBT.
Il semble que seul l’ancien chef de la diplomatie de Mitterrand, Hubert Védrine, ait honnêtement fait la différence entre Charles de Gaulle, classé "hors concours", et Mitterrand, classé grand président ( ?).
Suit un festin républicain parisien aux frais de la princesse : "Avec autour de la table, Fabius, Taubira, Vallaud-Belkacem, El Khomri, Kanner mais aussi Laure Adler, Robert Badinter, Dominique Bertinotti, Bianco, Pierre Favier, Guigou, George Kiejman, Mermaz et la plupart des personnalités présentes à Jarnac…"
Un grand "Champagne pour tous" et un festin bien arrosé ont permis de "partager des mets de roi" pour restaurer des vrais rêves communs : "changer la vie des socialistes revenus au pouvoir" et ré-enchanter les rêves des copains socialistes par la "gabegie des rentes de situations", mais pas "pour tous".
Jean-Paul Mari de L’Obs évoque la vie et la chute du "seigneur de la drogue" de la dépense publique. Il décrit "un petit homme de cent soixante-sept centimètres, "El Chapo" ("le trapu" ou "le courtaud")… Pour la légende, il restera "El Chapo", milliardaire distingué, classé ennemi numéro un" des contribuables français.
"Quand les (migrants) font régner la terreur, exigent un droit sur le sol, rackettent, violent, enlèvent et sèment derrière eux des têtes tranchées… "El Chapo", homme d’ordre, n’a pas hésité à faire exterminer la bande "M", de jeunes semeurs de troubles qui s’amusaient à remplir des narco-fosses de 400 cadavres d’un coup… "El Chapo", c’est 167 cm de paix et de prospérité, dans un paysage de paradis".
Lu sur MPI, par Francesca de Villasmundo : "L’Italie est soumise à une forte pression des activistes LGBT soutenus par les politiques de la gauche et de la droite molle pour les unions civiles homosexuelles… Différents collectifs de défense de la famille traditionnelle et des enfants, se sont dressés pour combattre cette loi et toutes ses dérives qui vont avec. Malheureusement, comme en France, avec le premier collectif Manif pour Tous, la lutte de certains défenseurs de la famille n’est pas ancrée dans la loi morale… Des opposants, ecclésiastiques et laïcs, ne le sont pas tant à cause de la reconnaissance des unions civiles homosexuelles… mais parce quils sont opposés à ladoption et à la GPA pour les couples homosexuels et au non-respect par les couples homosexuels de la loi naturelle et de la loi morale chrétienne qui a prévalu depuis 2000 ans…"
La propagande de haine, dans les médias de gauche, aura-t-elle toujours raison contre la vérité ?
Marc Le Menn écrit sur Bd Voltaire : "Mardi 6 janvier, le JT de France 2 (mettait en scène) "la dérive autoritaire" du gouvernement conservateur de Pologne, désigné de façon péjorative par "le laquais" Pujadas (Mélanchon dixit). Honte ! Le gouvernement polonais, comme en France, veut imposer ses idées aux médias publics. Le ministre de la Culture polonais a déclaré : "Votre chaîne fait de la propagande…"Le reportage de France 2, du "laquais" Pujadas, demandait si (en affirmant que) la démocratie polonaise était en danger…
Maja Zoltowska, correspondante de Libé à Varsovie, parle de la Pologne du général Jaruzelski : "En Pologne, télés et radios renouent avec les purges". Au secours, la terreur des soviets de Staline revient !
"Le gouvernement conservateur (veut) mettre à sa botte l’audiovisuel public"… Il s’agit de la mainmise sur les médias audiovisuels publics par (les journaleux gauchistes contestataires, qui doit prendre fin selon) le nouveau gouvernement nationaliste du parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski.
Maja Zoltowska dénonce la "Démocrature" : "Nous voulons attirer lattention de lopinion publique sur le danger que représente, pour le pluralisme (de gauche) et la liberté de parole (de la propagande de gauche) dans les médias publics, la nouvelle loi sur les médias", explique Kamil Dabrowa, le rédacteur en chef.
"Après avoir modifié à son avantage la composition du Tribunal constitutionnel, les conservateurs du PiS se sont attaqués aux médias publics quils jugent (à bon droit) tendancieux et favorables aux libéraux battus aux législatives doctobre. Leur intention est de créer des "médias nationaux", certains députés du parti "Droit et Justice", comme Krystyna Pawlowicz, n’hésitant pas à dire que "les médias publics doivent être des médias du gouvernement… Par conséquent, ils doivent servir le (peuple) souverain".
Maja Zoltowska revendique la liberté d’expression au profit des journaleux de gauche, et réservée à ceux, et seulement ceux, qui pensent comme elle. C’est pourquoi, elle met en scène le mythe que l’on pensait relever d’un passé révolu, "la chasse aux sorcières dans les républiques soviétiques".
L’imposture de la ploutocratie médiatique de Libé veut faire sensation en évoquant "une conspiration des droites nationales" contre les médias de gauche, qui manipulent les esprits, pour influencer l’opinion des Polonais et des Français. Les journaleux de Libé, en manque de légitimité, veulent "entretenir un climat de peur" vis-à-vis de la politique du FN et des droites nationales. C’est la logique socialiste de la manipulation de l’opinion. Le bâillonnement de l’opinion, c’est ce que la ploutocratie médiatique de Libé produit. L’imposture médiatique de Libé, c’est un système sans intuition et une mystification au service de la déraison politique.
Face à la crise de confiance des gens vis-à-vis des "mensonges de l’industrie médiatique", au service de la propagande du "pouvoir socialiste en place" provisoirement, "les laquais" de Libé et du JT de France 2 doivent mettre en scène le "mythe d’un Ennemi mortel", constitué par le FN et les droites nationales. C’est ce qui justifie le "fondement de la haine de l’autre" : donc des sympathisants du FN et des droites nationales.
"Les dessinateurs de Charlie Hebdo, assassinés par un commando islamiste, c’est un événement de grande importance, mais pas pour les raisons convenues qui sont étalées" (dans les médias) lit-on sur le blog de Réveil communiste. Guy Debord qualifiait Charlie Hebdo de "comique troupier de l’électorat de Mitterrand".
"Il disait qu’il ne fallait accorder aucun crédit à ceux qui avaient amélioré leur situation sociale en critiquant la société… Charlie Hebdo faisait partie de la "mouvance libertaire petite-bourgeoise" et propageait (une idéologie) "gauchiste". On peut dire qu’il exprimait une idéologie… (une) "aspiration à une vie libre, c’est-à-dire sans travail et sans contrainte et à l’amour libre (petit-bourgeois) qui dominait ces années-là…"
Il est temps de comprendre que la tyrannie idéologique des activistes GOF-LGBT, qui infiltrent tous les rouages de l’État-PS, avec le prosélytisme et la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBTQ à l’école, ce n’est rien d’autre que le remake de ce "noyau de naïveté du désir des ados" de Charlie Hebdo.
C’est ce "noyau de naïveté du désir des ados" de Charlie Hebdo que les "idéologues post-soixante-huitards, attardés et revanchards, de la république socialiste" et les adeptes séniles et anarcho-syndicalistes de la Libre Pensée gauchiste laïcarde, ont voulu imposer aux Français, qui sont pourtant des citoyens adultes et responsables, aux familles, à la population qui travaille et aux classes moyennes "sur-fiscalisées" en tant que telles, et révoltées contre les "idéologues bobos du désir et du plaisir gay-GOF-LGBT".


Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/libe-lobs-...