Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Libé et l’apologie du néo-fascisme de gauche !

Libé et l’apologie du néo-fascisme de gauche !

vendredi 22 janvier 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Le Joffrin de "Libération de gauche" nous a pondu un nouveau poncif méprisant de gauche intitulé : "La gauche (des intellos-bobos) larguée face à la "Réac Academy"… La gauche a oublié de se battre : quelle cécité, quelle maladresse, quelle rigidité dans la gauche intellectuelle (débile) ! La montée en puissance des "intellos réacs" ( ?) a des causes sociales et politiques profondes. La crainte de la mondialisation, la peur de limmigration, le besoin de repères et dautorité, les incertitudes de la modernité… Ce sont là les racines de la "Réac Academy"… Le succès (très jalousé) dun Finkielkraut ou dun Zemmour, plébiscités par une opinion (consciente !) inquiète ( ?), a coïncidé avec lascension de la droite dure (face à une gauche molle LGBT) ou de lextrême droite, quils ont favorisée. (Comment) sattaquer à saint Houellebecq, lidole du Paris branché ?
"Si les intellos réacs tiennent aujourdhui le haut du pavé, ils le doivent à la (nullité de la) gauche (au pouvoir). Parler didentité, dimmigration, de nation, de drapeau, c’était "l’antichambre du fascisme"… Mettre en avant "lidentité, lautorité, lhéritage, la tradition, la laïcité" vue comme une machine à éradiquer les différences et à dézinguer lislam, cétait déjà la pente dun souverainisme de gauche…" Selon le néo-fasciste de gauche, les intellos réacs prônent une "alliance anti-européenne et rouge-brune" ! Pas moins !
Et le médiocre Joffrin de "Libération de gauche" de mettre en accusation "Florian Philippot au Front national, ou Natacha Polony au Figaro… Finkielkraut, le plus souvent immobile, passéiste, figé dans la nostalgie dun âge dor mythologique… et la mouvance de Nicolas Dupont-Aignan, ou encore Jacques Sapir !"
Face à ces géants de la pensée, le petit Joffrin de Libé nous ressort ses pauvres souvenirs scolaires, avec "la Révolution française, le drapeau tricolore des révolutionnaires de 1791, Lamartine, la Commune de Paris, l’affaire Dreyfus, le Front populaire", et Jean Moulin" ! Faut pas se priver, c’est comme de la confiture !
Moralité : "il fallait opposer la vraie identité ( ?) de la France" immigrationniste et islamisée à outrance. L’immigration, il fallait assumer "au lieu de s’évader dans des palinodies inconséquentes d’un humanisme hors-sol, ignorant délibérément la situation des couches populaires, qui supportent l’essentiel des difficultés".
Rapporté par site Communistes : "Libération, (en tant que) propriété de l’homme d’affaire Ledoux et du patron de SFR et de Numéricable Patrick Drahi, donne le point de vue d’une fraction importante du capital. Il vient de publier une pétition appelant à "l’organisation d’une primaire à gauche" lancée par… des habitués des couloirs du pouvoir qui leur confie les tâches d’éclaireurs des "basses besognes politiques". (et Joffrin ?)
"Cet appel parle "d’expérience sociétale" et de "créativité intellectuelle" (au profit des bobos), il ne dit pas un seul mot sur la réalité des causes de la crise… et de ses conséquences.
"Les mots chômage, misère et exploitation n’existent pas pour ces gens-là !
"Les politiques du gouvernement sont décrites comme "[des] projets [qui] conjuguent sans cohérence le néo-libéralisme du capitalisme financier, les régressions ethniques et racistes"… La seule question serait donc de mettre en "cohérence" les politiques actuelles mais surtout pas d’en changer ! Cet appel n’a qu’une obsession : "chercher une issue à leur propre crise" en préservant leurs positions électorales.
"Pierre Laurent, le secrétaire (du catéchisme) général du PCF (moribond après la fin de ses élites) s’est prononcé pour une candidature de gauche qui "rompe avec les errements du pouvoir actuel", au nom de la "gauche" et des "valeurs (les positions électorales) de la République". Il n’y a rien à attendre de tout cela  !
"Il faut avoir le courage de dire que sans "lutte contre le système qui gouverne la France et le monde", il n’y aura que des aggravations dans l’exploitation, il n’y aura qu’une course (UMPS) vers les affrontements… (contre le rassemblement Bleu-Marine des travailleurs et du peuple de France).
"Pas de liberté pour les ennemis de la liberté" ! titre Françoise Moulin Lerat, dans Politique : "Les chantres du gauchisme poussaient des cris d’orfraie, quand la droite était au pouvoir, s’il leur semblait qu’on touchait aux principes fondamentaux reconnus par les lois de la République. Maintenant qu’ils ont le pays en main, ils font preuve en matière de libertés d’une intolérance intolérable !" Un exemple des manipulations du néo-fascisme de gauche : "Fontgombault, 300 habitants : une délibération du conseil municipal avait stipulé que le maire et ses adjoints, ainsi que tous les conseillers qui l’avaient votée (7 sur 10), démissionneraient dans le cas où ils seraient contraints de procéder à un mariage de personnes du même sexe, considérant qu’il existait une "loi naturelle supérieure aux lois humaines". Les nombreuses réactions (EELV, la Ligue des Droits de l’Homme, la Libre-pensée (LGBT)) ont condamné ! … Un collectif (de la manipulation du néo-fascisme de gauche LGBT), les "Indignés de Fontgombault", réclamait que "la commune réintègre la légalité" (LGBT)…
"Dans notre pays, l’anarchie progresse sur la faiblesse du pouvoir, car les interdictions sont balayées par les "fascistes" de gauche : la manifestation pro-immigration, à l’appel d’EELV, MRAP, NPA, PCF, etc., interdite en novembre 2015, a eu lieu… En France l’association BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) (Boycott contre l’État d’Israël) a organisé une manifestation antisioniste de gauche, le 5 janvier, devant l’Opéra Garnier à Paris, où se produisait la compagnie de danse israélienne Batsheva.
Pour finir sur le néo-fascisme de gauche, il est bon de rappeler ces "quelques vérités qui fâchent" :
Guillaume de Thieulloy écrit dans Politique : "Les commentateurs de la "classe jacassante"… voient l’évolution actuelle du quinquennat dans le prisme du tournant de l’austérité pris par Mitterrand en 1983Après une folle gabegie socialiste, on en reviendrait au "sérieux budgétaire", ce qui expliquerait la gueule de bois des électeurs de gauche. Il (est) très contestable de prétendre qu’en 1983, la gauche soit revenue au "sérieux budgétaire". Après avoir augmenté les dépenses, elle a augmenté les impôts, ce qui rapproche le budget national de l’équilibre (encore que les déficits n’aient guère diminué), mais ne rompt nullement avec les politiques socialistes… Sans doute, François Hollande et Manuel Valls ont-ils compris que l’on ne peut pas balancer indéfiniment par les fenêtres (l’ADA) "l’argent des autres". (Et) les impôts ne cessent d’augmenter.
"On continue à inventer tout le temps de prétendus "nouveaux droits". Et on rogne chaque jour un peu plus nos libertés… Qu’il suffise de penser… au "livret de civisme" qui permettra de noter les enfants en fonction de leur adhésion aux nébuleuses "valeurs de la république (socialiste GOF-LGBT)", c’est-à-dire en fonction de leur amour du socialisme et de la société multiculturelle !" Ben voyons ! Yapuka !

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/libe-et-la...