Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Les partis patriotes de la Droite Nationale et le respect des "valeurs (...)

Les partis patriotes de la Droite Nationale et le respect des "valeurs sacrées de la famille".

lundi 31 août 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La crise économique, aggravée part un endettement abyssal du pays, par la gabegie de Hollande, est menacée par la crise dramatique de la production en Chine, puis l’effondrement des bourses mondiales. La politique économique absurde de Hollande, c’est la paupérisation de la population, c’est l’augmentation du chômage et l’effondrement de la production industrielle. Les répercussions politiques du désordre absolu des conditions économiques ruinent la population qui travaille. Il faut donc mettre fin à la tyrannie idéologique de la république socialiste de Hollande. Le désordre économique fragilise les soi-disant démocraties occidentales et menace la survie de la bureaucratie absolutiste européenne par la montée des partis de la Droite Nationale dans tous les pays européens. La politique agressive "confiscaliste" de Hollande, contre les familles, contre la population qui travaille, fait que, par son égarement politico-économique, l’État-PS s’achemine de lui-même vers sa destruction. Parce qu’il veut détruire les classes moyennes en tant que telles, le président socialiste normal à pour seul mot d’ordre, son cynisme bobo-révolutionnaire : "Moi, Hollande, je hais la France !"

La Ligne Bleu-Marine parvenue au pouvoir devra hériter de cette crise des démocraties européennes. C’est pourquoi la Ligne Bleu-Marine remporte l’adhésion croissante d’une majorité des couches populaires et des classes moyennes, conscientes de cette volonté de "destruction socialiste de la famille" de Hollande. Le peuple de France est contraint de se révolter contre la politique économique absurde de Hollande. Il a pris clairement conscience de l’inhumanité de la tyrannie idéologique de l’État-PS, contre la politique de la famille.

La bureaucratie absolutiste européenne a rendu les États soi-disant démocratiques impuissants. D’où la montée en puissance des revendications légitimes des partis patriotes de la Droite Nationale, dans tous les pays européens. La politique des coups de forces sectaires de l’État-PS, avec les lois Taubira, a déclenché la réaction des familles et des classes moyennes. C’est une guerre de résistance contre l’idéologie du Gender, contre les "ABCD de l’égalité" à l’école et contre la propagande porno-gay du lobby homosexuel, bi-, trans-, GOF-LGBT dans toutes les institutions du pays. Le mouvement de la "Manif pour tous" montre qu’une grande partie des classes moyennes ont déjà pris conscience de leur mission historique de révolte contre l’État-PS.

Ainsi, la "Manif pour tous" s’efforce de conduire cette conscience lucide des classes moyennes à une concrétisation parfaite. Le rétablissement du lien historique, entre la vraie conscience politique et la vie réelle, correspond à des actions concrètes nécessaires pour que l’homme redevienne un être humain, en tant qu’être moral, en tant qu’être social et en tant qu’être spirituel, dans le respect des "valeurs sacrées de la famille".

Les forces sociales et politiques en présence sont toujours plus favorables au "renvoi" de Hollande dans ses mensonges, alliés aux turpitudes socialo-populistes des idéologues GOF, infiltrés à tous les niveaux de l’État-PS. La "loi inique de la république socialiste", c’est le déni de démocratie, allié à la tyrannie sectaire.

C’est pourquoi, il faut espérer que le jeu des alliances des partis patriotes de la Droite Nationale sera favorable à la Ligne Bleu-Marine, dans sa conquête du pouvoir dès 2017. Un pacte de non-agression doit être signé avec les autres partis patriotes souverainistes qui ne se rangent pas aux côtés de la Ligne Bleu-Marine.

Aujourd’hui, la guerre opportuniste des "ambitions médiocratiques" est déclarée, entre les fractions du PS et les tendances des verts-baveux, toujours dans la nostalgie des ors des ministères de la République.

C’est une circonstance déterminante, pour les Français conscients, issus des couches populaires et des classes moyennes. Ils décident de jouer un rôle important en organisant la "résistance anti-Hollande". La politique du mensonge et de la propagande idéologique de Hollande va alors prendre fin. La lutte consciente, contre la propagande socialo-populiste de Hollande, tient une place importante dans la stratégie de conquête du pouvoir, aux régionales de 2015 et à la présidentielle de 2017. La Ligne politique Bleu-Marine demande aux Français de résister, face à tous les envahisseurs, alors que le but de la propagande "immigrationniste" est de susciter, chez les Français, un sentiment de honte et de culpabilité, pour accueillir à bras ouverts toute la misère du monde ! Le problème est que la propagande "immigrationniste" de l’angélisme et de la "pauvreté pour tous" risque de susciter chez les Français de plus en plus d’opposition. Et aussi des sentiments de haine envers les étrangers illégaux, et les sans-papiers, assistés en priorité par la république socialiste de Hollande.

Tous les moyens sont bons pour dénigrer les ennemis de la propagnde, en faveur de l’immigration de masse, et du Grand Replacement du peuple de France, par une politique haineuse au service de l’étranger.

La propagande socialo-populiste anti-nationale et anti-française veut influencer, de façon caricaturale, le destin du peuple de France, ses valeurs, ses croyances, ses traditions, sa culture et jusqu’à sa religion chrétienne millénaire. La propagande anti-nationale et anti-française s’exerce par le biais de toutes les télés, des médias inféodés, par tous les moyens de communication et surtout par le cinéma socialo-libertaire de la gauche des intellos-bobos-collabos. Ce cinéma socialo-libertaire, pour la promotion de la laideur anarcho-échangiste, inculte et vulgaire, est largement subventionné par la "caricature de culture" de l’État-PS.

Elle est célébrée par la "pseudo culture de la médiocratie", avilie et détournée, au service exclusif des profiteurs bobos-friqués, ceux qui font régner la "vulgarité pour tous" et qui vivent aux dépens de l’État-PS.

En France, la propagande socialo-populiste, relayée par toutes les télés officielle et commerciales, digne des "JT de la Corée du Nord", a tué définitivement le concept même de culture.

Les médias ne font que du business très lucratif et très médiocre en faisant passer les prestations misérables des "chanteurs sans voix", non pas pour du divertissement vulgaire à la télé, mais pour de la soi-disant culture, uniquement à des fins de promotion commerciale pour le fric et à des fins d’usurpation fiscale.

Une large place sera attribuée à la vraie culture, populaire, classique et nationale, d’autant plus que la Ligne Bleu-Marine défend cette évolution, qui coïncide avec la redécouverte des vraies valeurs de la tradition populaire française et de la culture appréciée par tout le monde, avec sa référence classique et nationale.


Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard