Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Les clowns des médias de la république, "tous à la télé" !

Les clowns des médias de la république, "tous à la télé" !

jeudi 15 décembre 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Les clowns des médias de la république, "tous à la télé" !

Peillon, le candidat à la belle mésalliance du congrès-simulacre de la primaire socialiste est "accusé de devoir 20.000 euros au PS  !" Selon Arthur Berdah, du Figaro, "Peillon promet de régler cette question".
"Épinglé pour n’avoir pas payé sa quote-part d’eurodéputé, ni sa cotisation depuis plus de trois ans, (le social-cochant de) "Peillon pourrait être disqualifié d’office s’il ne rembourse pas ses dettes" avant le 15 décembre, (une telle forfaiture) "qui entraîne sa démission automatique du parti".
Comme Thévenoud, connu pour sa phobie administrative et son abstinence en matière de déclaration d’impôts, lequel n’avait pas payé le loyer de son appartement parisien pendant trois ans, les socialistes sont habitués à faire payer les autres. Peillon, un autre "phobique administratif socialiste" à la sauce Thévenoud ?
"Il y a plus de 20 ans que je suis au PS. Je veux un beau débat d’idées, pas un échange de boules-puantes… S’il y a des cotisations à mettre à jour, je le ferai avec plaisir… Vraiment j’appelle chacun à faire un débat d’idées et j’aimerais qu’on fasse attention, surtout qu’on est devant les Français, à pas faire ce genre de choses. C’est pas exactement au niveau d’une présidentielle…" à la sauce Thévenoud ? Pauvre bibiche !
"Il a laissé entendre que cette fuite pourrait avoir été téléguidée (pourquoi pas par la Russie ? comme pour Clinton la corrompue des e-mail) par ses adversaires pour le disqualifier. Valls et ses proches (sont) suspectés d’être à la baguette… "C’est déjà un petit peu dommage d’avoir fait ça  !" Il a bien du malheur !
Le Point en remet une couche : "Selon Le Canard enchaîné, Peillon est un mauvais payeur  !" "Les statuts du PS prévoient que chaque parlementaire verse mensuellement une participation au prorata de ses indemnités. Or, selon Le Canard enchaîné, Peillon n’aurait rien versé depuis son élection en 2014".
BFMTV n’est pas en reste : "Peillon (Parlement-européen-phobique) peine à justifier ses nombreuses absences au Parlement européen… quand Salhia Brakhlia l’interroge sur ses nombreuses absences… (Il) ne brille pas par son assiduité à Strasbourg. Sa dernière intervention en séance plénière au Parlement européen remonte à septembre 2015". Peillon justifie donc pleinement le "bilan de la normalitude oisive" de Hollande.
Sur rue89.nouvelobs.com, on peut lire : "Qua fait leurodéputé Peillon au Parlement européen, où ses deux derniers mandats sont jugés médiocres ? Rien  !" Le verdict de rue89.nouvelobs.com est sans appel :
"Champion de labsentéisme : Un classement des députés européens socialistes sortants établi par Rue89 en 2009 calculait leur travail réel en comptabilisant leurs interventions, rapports et questions. Peillon nétait pas le dernier, mais arrivait à la 22ème place sur... 24  !... S’il en a le mandat, il se désintéresse plutôt de la politique européenne. Il fait partie de ceux qui nétaient jamais présents… Il na strictement joué aucun rôle au sein du Parlement européen, brillant surtout par ses activités parisiennes [...] Ses premières années ont été marquées par son absence… "Eurodéputé plutôt touriste", il a semblé attendre, pendant ces années passées à Strasbourg, l’occasion de se faire élire sur le plan national pour partir. Aux législatives de 2007, il se représente dans la Somme et échoue… En cas de victoire, il quittait le Parlement européen. Certains élus se servent de leur siège comme d’un strapontin. Mais ce n’est pas une maison de retraite !"
"Contacté par Rue89, Peillon (le candidat de l’absentéisme présidentiel) na pas donné suite…"
Émilie Defresne sur MPI : "Ridicule : Les pieds nickelés (des médias de la république), Cécile Duflot, Patrick Menucci et Hervé Mariton (ont répété sur toutes les télés complices qu’ils) voulaient se rendre à Alep, lundi 12 décembre, pour apporter leur soutien (politico-médiatique) aux derniers terroristes islamistes qui sy trouvaient encore… Pour quil ny ait aucune ambiguïté dans leur démarche (de propagande), ils sétaient fait accompagner du maire autoproclamé d’Alep libre (???), entendez du maire fantoche des terroristes islamistes (soi-disant)"modérés" dAlep occupé (par le régime légal !). Arriva ce qui devait arriver, ils se sont fait refouler par les "turcs à qui on ne la fait pas" : "Nous avons été bloqués par les autorités turques qui appliquent le principe de fermeture de la frontière contenu dans laccord avec l’Union européenne" explique l’édile écolo-clown. La question du coût de voyage est : "Dans quelle cagnotte secrète de la république ont-ils pioché  ?"
Les (clowns) apprentis-terroristes ne passent plus la frontière ! La spécialité des écolo-clowns, c’est le bobard, "la fiction du gentil rebelle aux pays du Levant", la fausse information, et la théorie du complot.
(Les clowns de la république) vert-rose-bleu-noir pensaient avoir trouvé là un bon moyen de (repasser sur toutes les télés complices pour) redorer leurs images bien pâlies ces derniers temps, ils nont réussi qu’à se ridiculiser encore plus. Entre Cécile Duflot qui se voulait investie par les écologistes pour la présidentielle et qui a reçu une claque magistrale, en passant par Patrick Ménucci qui ne sait plus comment exister, jusquà Mariton qui a (réussi à se) rallier au dernier moment de la Primaire de Droite à Juppé, il ne leur manquait que l’illustre (inconnu) maire d’Alep Libre, que seuls des bobos gauchistes peuvent éventuellement connaître
"Ils auraient (dû) demander des visas auprès des autorités syriennes, mais "comment faire quand on vient soutenir les pires ennemis du pays ? Ce qui ne les a pas empêché de pérorer (sur toutes les télés complices) en leur qualité (d’écolo-clowns) terroristes ou assimilés, cette bande de pieds-nickelés a demandé au Quai d’Orsay de faire pression sur la Russie pour un cessez-le-feu de 24 heures pour évacuer les civils etc. Comme si la Russie les attendaitComme si larmée syrienne nobéissait pas à un pouvoir légitime.
"Si le ridicule tuait ? (La spécialité des écolo-clowns de la république, c’est de vouloir se prendre pour) les porte-paroles de la France sous la présidence finissante de Hollande, (et qui) ne sont que les rebuts de ce pouvoir déjà au rebut". Comme si on pouvait avoir encore des doutes sur la solennité minable de cette bande de pieds-nickelés du vide politico-médiatique absolu et sur les gesticulations des écolo-clowns terroristesde la république. Les JT des télés complices tentent de "maintenir à flot le pédalo socialiste qui fait naufrage" pour faire de l’audience, à l’aide de bavardages vides de sens à la télé, et pour vendre des pub à tout va !
Benoît Rayski sur Causeur : "La gauche est morte, morte dune affreuse et pénible maladie… Vive la gauche (morte) ! La mort de la gauche saccomplit avec tous les attributs de la laideur (socialiste) malade et corrompue de la plus belle des arrogances. Et le clergé officiant de cette gauche-là, installé dans les médias, avec des députés médiocres, bornés et analphabètes, qui ont occupé le devant de la scène en criant : "Nous sommes la gauche !" Une entreprise de décervellement (afin) de détruire (tout) ce qui était beau et digne".

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard