Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Le mouvement de la "Manif pour tous" est une révolte principalement (...)

Le mouvement de la "Manif pour tous" est une révolte principalement moderne

mercredi 15 juin 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Au cours des dernières années, le mariage traditionnel est passé pour un genre mineur, très souvent décrié par des gens probablement déroutés par un individualisme généralisé sans précédent. L’imposture du "mariage homosexuel pour tous" est née de la mystification gay mondialiste et des manipulations de la caste politico-médiatique qui devaient dissimuler le naufrage anticipé des valeurs de la république socialiste.
Le mariage gay a voulu revendiquer une nouvelle forme de mariage, soi-disant moderne. Il s’agit en réalité d’une "union bourgeoise" postulée, dans la plus grande confusion des esprits, par les exigences des tendances intello-bobo-libertaires de l’esprit petit-bourgeois de la gauchosphère anarcho-nihiliste.
Naturellement, on doit considérer le mariage gay comme une "pure fiction socialiste électoraliste" des activistes déconstructivistes de la gauchosphère anarcho-nihiliste. L’illusion du "mariage homosexuel pour tous" est faussée par définition. Le mariage gay est, en réalité, un genre politiquement et biologiquement faux, voué par sa nature mensongère à disparaître tôt ou tard, non sans avoir tenté de corrompre les esprits.
Ce jugement péjoratif, porté contre le mariage gay, n’a rien de nouveau et figure dans la plupart des religions du livre. C’est pourquoi le mouvement de la Manif pour tous dénonce les procédés trompeurs du "mariage homosexuel pour tous" de manière à faire apparaître sa part énorme d’arbitraire et de convention.
Ce sont les mêmes arguments qui étaient avancés par les socialistes et les libertaires pour critiquer les fondements du mariage traditionnel. La comédie humaine du mariage gay est prise dans une contradiction entre sa revendication pour le mariage et son mépris pour le mariage traditionnel. Il est vrai que le mépris des socialistes pour le mariage traditionnel n’empêche pas le mouvement de la Manif pour tous de faire tout son chemin et d’exprimer sa prédilection pour le caractère sacré du mariage hétérosexuel normal.
Le "mariage homosexuel pour tous" n’est en réalité qu’une sorte de sous-produit du mariage. C’est pourquoi il est condamné par sa nature même. Le "mariage homosexuel pour tous" n’est qu’une usurpation des bobos gay de la république socialiste. C’est pourquoi le mariage gay est une mystification qui ne peut être tenue pour être une "histoire vraie" du vrai mariage. C’est justement la loi Taubira qui passe pour avoir donné son premier élan unificateur au mouvement de la Manif pour tous, ce mouvement populaire qui récuse toute assimilation politique abusive du mariage gay au mariage traditionnel. En réaction, le mouvement de la Manif pour tous, qualifié en ses débuts de réaction bourgeoise, après avoir été un mouvement spécifiquement français en ses débuts, est devenu un mouvement européen, international et même universel.
Il est clair que la naissance du mouvement de la Manif pour tous a surpris, face au discrédit habituel du mariage traditionnel. Ce discrédit du mariage traditionnel devait être officiellement confirmé par la loi du "mariage homosexuel pour tous". C’est pourquoi l’histoire du mouvement de la Manif pour tous doit être tenue pour une histoire vraie dont les partis politiques doivent considérer toute l’importance sociale et électorale.
Quoi qu’on tienne parfois le mariage traditionnel pour un héritage contraignant du passé, le mariage moderne est un nouveau modèle de mariage relativement récent, tel qu’il se présente aujourd’hui.
Le renouveau du mariage moderne, qui entretient de nouveaux liens très spéciaux avec la tradition dont il est issu, montre que l’institution du mariage est aujourd’hui perpétuellement en quête d’elle-même. Le mariage moderne s’interroge, se remet en cause et témoigne de sa foi à l’égard de son nouveau message.
Il est clair que le mouvement de la Manif pour tous, en fonction de ses origines diverses, se réclame seulement de lui-même. Il est, en réalité, un nouveau venu dans le monde très concret de la vision politique de la famille. C’est un mouvement qui a réussi, contre toute attente, au milieu des partis politiques du système dit de gouvernement qui sont établis depuis des décennies. La divine surprise de la Manif pour tous est qu’elle a peu à peu supplanté tous les autres mouvements contestataires. C’est pourquoi, elle fait figure, aux yeux des partis de l’établissement, d’un mouvement de parvenus ou d’une aventure espérée sans lendemain.
Considéré à son début comme un événement social mineur, le mouvement de la Manif pour tous est devenu une nouvelle puissance sociale et politique sans précédent. Il est à peu près le seul à régner dans les consciences éclairées du peuple qui refuse de voir le mariage être caricaturé et dénaturé par les intrigues politiciennes du lobby GOF-LGBT et des activistes qui manipulent les institutions de la république socialiste.
Avec la volonté de destruction du caractère sacré du mariage, notion respectée pendant des siècles, le lobby GOF-LGBT croit pouvoir s’emparer des secteurs de plus en plus vastes de la morale de la famille.
Il veut invertir les conditions psycho-biologiques de l’expérience humaine dont il se targue d’avoir une connaissance approfondie par l’expérimentation exacerbée bi-trans et homosexuelle. Il veut nier cette réalité que l’on ne naît pas homosexuel, mais qu’on le devient par l’expérimentation-séduction homosexuelle.
La dictature gay-mondialiste et impérialiste du lobby GOFL-GBT veut niveler toutes les valeurs de la famille traditionnelle et fournir des débouchés inépuisables à l’expérimentation-séduction homosexuelle "pour tous" exigée par la tyrannie gay-mondialiste made in USA au profit des activistes séniles de la cause gay.
Le mouvement de la Manif pour tous critique cette mystification du mariage gay destinée, au départ, à détruire les valeurs de la vraie vie dans le monde réel et le respect de la vérité biologique des être humains.
La dictature gay impérialiste des activistes du lobby GOF-LGBT a bénéficié de privilèges exorbitants, de la publicité incessante et des manipulations de la caste politico-médiatique de la république socialiste.
Malgré cela, on ne peut reprocher à la Droite Nationale d’avoir laissé, pendant un temps seulement, la question en suspens, avant de l’intégrer à son programme politique sur lequel elle sera absolument jugée.
À la différence du mariage traditionnel, dont on a critiqué longtemps les règles vécues comme contraignantes, et un idéal supposé arbitraire de soumission, auquel chacun se croyait assujetti avec des obligations ressenties comme contraires à ses choix individuels et à ses ambitions personnelles, le mariage moderne est aujourd’hui un mariage créatif renouvelé et ouvert à tous les possibles…

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/mouvement-...