Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Le mieux des migrants : bienvenue en France socialiste

Le mieux des migrants : bienvenue en France socialiste

vendredi 7 août 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

C’est le drame sans retenue du gouvernement socialiste, qui ne gouverne pas la France. Il faut mettre à disposition des migrants toujours plus de logements d’urgence. Et des dépenses supplémentaires, pour les migrants, à la charge de la mairie socialiste de Paris. C’est la responsabilité historique de Hollande, et de la république socialiste, d’encourager la venue en France de toujours plus de migrants. C’est pourquoi, la politique immigrationniste et mondialiste de Hollande n’arrive jamais à se satisfaire. Et elle ne tardera pas à faire de nouvelles propositions pour l’accueil des migrants, avec le Programme : "Bienvenue en France".

Le candidat imaginaire aux élections re-présidentielles de 2017 est donc critiqué dans son parti. Il doit pouvoir augmenter les flux d’immigration clandestine, pour satisfaire les ambitions des gauchistes et anarcho-nihilistes, pour le "Grand Remplacement" qui les détruira tous, en tout premier lieu, comme Staline a anéanti tous les groupes des intellectuels cultivés et militants du mouvement révolutionnaire, en Europe et en Russie.

Il y a des centaines de milliers de migrants qui exigent un logement d’urgence, et qui veulent pouvoir bénéficier d’un logement social gratuit. Les Français, qui attendent un logement, sont des racistes, égoïstes et des réactionnaires. C’est pourquoi la morale de la république socialiste, immigrationniste et mondialiste, doit se montrer toujours plus solidaire des étrangers sans papiers. Hollande doit faire en sorte que de nouveaux logements soient mis à disposition "gracieusement" pour les milliers de migrants économiques.

Ce sont ceux qui passent pour être des victimes de guerres dans leurs pays, quand ils veulent fuir la misère. Ils veulent seulement bénéficier des avantages de l’aide sociale et de l’assistance médicale gratuite "pour tous", sans aucune discrimination possible. La France socialiste est très fière de favoriser cet afflux de clandestins et d’encourager tacitement le passage illégal des clandestins, par le tunnel sous la Manche.

La classe politique au pouvoir de la république socialiste consacre tous ses efforts à accroître les conditions d’attractivité migratoire, pour favoriser les clandestins et créer une situation d’urgence médiatique.

C’est pourquoi l’urgence médiatique exige toujours plus de nouvelles propositions pour l’accueil des migrants, avec le Programme : "Bienvenue en France". Valls proclame, à propos de la différence entre Marine Le Pen et lui : "La différence, c’est que je gouverne", alors qu’il croit seulement gouverner et qu’il ne le fait pas. Valls ne gouverne pas, c’est seulement un simulacre de gouvernement. Valls croit uniquement qu’il "vaut mieux qu’elle", quand il met en œuvre le Programme profondément anti-national : "Bienvenue en France".

Le projet qu’il a, pour le déclin de la France, est le délire socialiste, immigrationniste et mondialiste.

Kouchner, ex-socialiste, ex-ministre des Affaires étrangères, ex- MSF (Médecins sans frontières) est favorable, aux centres d’accueils des migrants, toujours plus nombreux et accueillants : "La France doit être généreuse" pour les migrants, avec l’argent des autres. C’est pas cher, c’est l’État qui paye ! Il faut toujours plus de solidarité, pour sauver les migrants et empêcher les naufrages à répétition en Méditerranée… "Ces gens ne partent pas par plaisir. Ils viennent chez nous (non pas pour travailler, mais pour bénéficier de l’aide sociale qui doit) nourrir leur famille... Il faut multiplier la présence des bateaux de secours" en Méditerranée…

C’est la "tragédie sans fin" qui emportera les socialistes, mais il n’y a pas de solution immédiate. Le drame du "non-gouvernement", de la république socialiste, durera encore longtemps pour mettre à mal le rôle de la police des frontières. On comprend que Valls et Hollande ne partiront pas par plaisir. Il faudra les aider.

D’une façon générale, la population qui travaille, et les citoyens en révolte très nécessaire, contre la "destruction socialiste de la famille", tous doivent se mobiliser pour aider Valls et Hollande à partir.

La surenchère immigrationniste et mondialiste de la propagande socialo-populiste de Hollande fait que "les migrants viendront de toute façon. Ils connaissent les risques et ils sont déterminés... La France doit être généreuse…" dit Kouchner. Hollande a raison de soutenir la politique immigrationniste à marche forcée.

N’en déplaise aux esprits réactionnaires et chagrins, Hollande a raison de manifester son soutien aux migrants. La politique immigrationniste de Hollande illustre la volonté de la France socialiste de développer sa contribution, toujours plus solidaire et généreuse, pour l’accueil des migrants illégaux et des étrangers sans-papiers, sans aucune discrimination. Cette politique angélique d’accueil, de la France socialiste de Hollande, sera bénie des dieux et ainsi préservée du péché et du chaos. Qui pourrait en tenir rigueur à Hollande ?

Comme toujours, s’élèvera la lancinante complainte des défenseurs odieux des Français de souche, toujours prompts à manier la trique, ce que Taubira a bien compris en banalisant la "conduite sans permis".

Pour les socialistes, c’est le chœur des pleureuses de la réaction et de la droite anti-démocratique, contre la politique des droits de l’homme et des gentils migrants, qui ont détruit leurs papier pour ne pas être expulsés. Ils découvrent que Hollande le généreux n’est pas le fossoyeur de la pratique démocratique !

Mais il serait plutôt à l’image d’un Montesquieu socialiste, d’un président normal, qui n’est pas familier avec les règles de base de la sécurité nationale et qui persiste dans ses errements socialo-populistes. Quand Poutine est l’ultime bastion cohérent de la résistance nationale et du monde chrétien historique, il représente la seule véritable puissance chrétienne existant dans le monde, qui subsiste face à la décadence européenne.

Ses institutions auront bientôt implosé, du fait d’une politique européenne bureaucratique, et contraire aux besoins des familles et des citoyens européens. L’Europe dispose d’une manne quasiment inépuisable, l’argent des contribuables européens, pour développer la politique immigrationniste de l’Europe de Hollande.

Hollande jouit d’une légitimité religieuse, que lui confère le droit à l’accueil "pour tous", selon la règle de l’amour évangélique et inconditionnel des ennemis, en confiance et sans aucun contrôle. La communauté chrétienne doit encourager la mixité scolaire et sociale évangélique, et la cohabitation avec les islamistes les plus farouches. L’État socialiste doit veiller à préserver la coexistence et le bien-être de tous ces migrants.

Le président normal de l’État socialiste demande à ses électeurs de continuer à le soutenir, afin de lui permettre de poursuivre sa politique re-présidentielle du pire en 2017. Hollande l’audacieux s’est fixé une "priorité" pour l’année à venir : entretenir sa communication socialo-médiatique très médiocre, en vue de sa réélection imaginaire. C’est pourquoi, il se promet de manipuler encore plus les chiffres du chômage et de ne jamais "tirer la leçon" du désastre de sa politique idéologique, contre la réalité économique et sociale du pays.

Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://politique.kiao.net/a18578-be...