Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Le FN ne peut pas accepter de n’être qu’une composante d’une zizanie (...)

Le FN ne peut pas accepter de n’être qu’une composante d’une zizanie anarcho-patriotique

mercredi 23 décembre 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Cité par le Salon Beige : François Marchilac, dans L’Action française 2000 : "Le FN doit accepter de n’être qu’une composante d’une dynamique patriotique… Marine Le Pen a promis, au soir du second tour, la naissance de "Comités Bleu Marine" partout en France. Il n’est pas certain que ce… soit à la hauteur de la situation, surtout quand on connaît le degré d’autonomie du RBM par rapport à la maison-mère… La totale absence de report des électeurs de Debout la France sur les listes FN au second tour devrait la faire réfléchir.
survi
"Sans compter un électorat catholique qui se redroitise, mais que le FN repousse (sauf) Marion Maréchal-Le Pen qui a réalisé le meilleur score national. Pourquoi Marine Le Pen gagnerait-elle seule là où (les) enfants légitimes du système ont dû composer pour accéder à l’Élysée ? Tant que le FN n’entrera pas dans une logique de "rassemblement national", tant qu’il n’acceptera pas de n’être qu’une composante d’une dynamique patriotique, que le système lui (voit) monopoliser sur le plan médiatique, cela facilite son travail de sape. Il continuera de se heurter à ce plafond de verre qui, quoi qu’en dise Marion Maréchal-Le Pen, existe toujours. Et il sera un frein à la victoire du pays réel sur l’oligarchie, des "patriotes" sur les "mondialistes"."
François Marchilac se fait l’écho des pâles ratiocinations et des bavardages de radio Courtoisie. Ses propos sont sans fondement réaliste. Il devrait relire les textes de Charles de Gaulle, professeur à l’école de guerre, sur les tactiques du général Bonaparte victorieux dans ses guerres révolutionnaires. Sur les ondes de radio Courtoisie, Henry de Lesquen, toujours imbu de lui-même, ne cesse de couper la parole à ses invités pour répéter en boucle son petit catéchisme narcissique et victimaire. Parmi les plus vivants, était le Libre journal de Paul-Marie Coûteaux, lequel prêchait dans le désert du "rassemblement national", y compris avec les anarcho-royalistes, ces tendances molles, sans consistance. Marine n’a pas besoin de s’entourer de ces phraseurs auto-satisfaits de la surenchère et de ces patriotes-opportunistes, prêts à toutes les dissidences.
Si Marine sait qu’elle ne doit compter sur aucune gratitude de la part de ceux à qui elle aura rendu de grands services, elle doit éviter de s’entourer de gens "sans caractère", qui ne sont pas mûrs pour le combat.
La politique du "rassemblement national", sur des bases faussées, serait une politique suicidaire. Ces faux alliés, mais ces vrais dissidents, seraient aussi utiles à la "victoire du mouvement national" qu’une lourde pierre attachée au cou d’un nageur de compétition ! Marine sait bien que "la France devra toucher le fond".
Parce qu’il est clair, pour tous, que les social-démocrates, à l’instar de Hollande, l’audacieux inutile et des "économistes OFCE" de la mystification de gauche, bayent aux corneilles et se mettent à la remorque de l’impérialisme américain de l’insignifiant Obama. Alors, le mouvement spontané du peuple se détachera tout naturellement de la médiocrité de la social-démocratie bourgeoise des fraternités UMPS, qui se conduit selon les dogmes du lobby GOF-LGBTQ, qui a soumis les adeptes de l’État-PS à l’idéologie des bobos parisiens.
Il va de soi que le "Mouvement Bleu-Marine" ne suivra pas ce chemin battu de l’idéologie bourgeoise et qu’il combattra viscéralement les thèmes et les contradictions du "rassemblement national", et de l’esprit petit-bourgeois des droites molles, y compris des fausses droites royalo-nostalgiques et anarcho-légitimistes.
Quand le peuple refusera enfin de se soumettre à l’idéologie bourgeoise usurpatrice de l’UMPS, cela surviendra, bien entendu, à l’heure dite où, à force de vouloir continuer à se tromper en votant pour l’UMPS et de continuer à souffrir, il lui faudra bien rompre avec le destin socialiste funeste de la France qui travaille.
Quand les familles, les classes moyennes et la population qui travaille, surfiscalisées, se révoltent face à la tyrannie idéologique immigrationniste des social-bourgeois usurpateurs du lobby GOF-LGBTQ, on peut raisonnablement espérer que les 50% de votants seront atteints par Marine, en 2017, dès le 1er tour.
Quand l’idéologie bourgeoise mondialiste s’élance vers le Grand Remplacement et la néantisation du pays réel, le peuple sait que la révolte sociale n’est pas loin contre l’idéologie social-bourgeoise de Solferino.
Lénine a constaté que "l’idéologie bourgeoise la plus répandue (et constamment ressuscitée sous les formes les plus variées) n’en est pas moins celle qui, spontanément s’impose surtout à l’ouvrier… C’est pourquoi, précisément, le mouvement ouvrier spontané, tant qu’il est spontané, tant qu’il ne s’est pas uni à la conscience socialiste, reste soumis à l’idéologie bourgeoise et tend à cette soumission…"
C’est pourquoi le "Mouvement Bleu-Marine" fait la critique de l’idéologie bourgeoise social-démocrate et de la propagande social-démocrate qui seraient supposées assurer l’union du mouvement ouvrier et du PS.
Le "Mouvement Bleu-Marine" a le devoir de lutter contre cette attirance vers l’idéologie bourgeoise de la social-démocratie et d’en favoriser une autre, orientée vers les "valeurs nationales traditionnelles". Les valeurs de "la famille hétérosexuelle normale" ne peuvent être séparées artificiellement de leurs origines religieuses judéo-chrétiennes. Ce sont les racines historiques de l’Occident Chrétien, et ce sont les seules qui soient défendues aujourd’hui par le monde orthodoxe et par la Russie éternelle, quand les liquidateurs du catholicisme moderne, soumis à l’impérialisme gay-LGBTQ, veulent déconstruire leur religion face à l’Islam.
Certes, un jour, après avoir longtemps erré et souffert de discrimination, le mouvement spontané de "l’Islam conquérant", même sans l’aide inique de la social-médiocratie bourgeoise, arrivera à ses fins, et se présentera aux portes du pouvoir, comme l’a si bien montré la "Soumission" de l’écrivain Houellebecq.
Avec la révolution mondialiste socialiste-bourgeoise, c’est assurément "Bienvenue au Wellbekistan". La classe ouvrière sera spontanément submergée par les vagues immigrationnistes persistantes. L’absurdité du "revenu à 800 euros pour tous" sera anéantie par le "droit à l’égalité des 800 euros pour tous les migrants".
Mais comment se comporter d’ici là et que devons-nous faire en attendant 2017 ? Tant que la gauche mondialiste socialiste-bourgeoise parisienne continuera à laisser le champ libre aux islamistes et à se croiser les bras, à l’exemple de Hollande, l’audacieux inutile, le "Mouvement Bleu-Marine" a le devoir de répudier la social-démocratie et de combattre la domination politique de l’idéologie social-bourgeoise, du type UMPS.
Le "Mouvement Bleu-Marine" a le devoir urgent de se renforcer de l’intérieur, organisationnellement et idéologiquement, avec "Une certaine idée de la France" (de Gaulle), et surtout pas "d’unir les partis des droites molles-incertaines" de ce fumeux "rassemblement national", si proche du socialisme mystificateur de Hollande, l’audacieux inutile, prôné à tort par François Marchilac, dans L’Action française 2000 !

Dr Thiery-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://www.huffingtonpost.fr/2015/0...