Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La république socialiste de Hollande révolutionne la science et déconstruit (...)

La république socialiste de Hollande révolutionne la science et déconstruit la société

vendredi 5 février 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Par son contenu idéologique, la république socialiste de Hollande d’inspiration post-soviétique, est, avant tout, la négation du socialisme libéral moderne. C’est pourquoi, l’idéologie gay-socialo-populiste des fraternités GOF-LGBT a provoqué, dans un premier temps, une prise de conscience politique de la population qui travaille, des familles et des classes moyennes et, ensuite, des oppositions de plus en plus affirmées.
La république socialiste de Hollande a créé l’anarchie qui règne dans la société française. Elle a créé le désordre, avec le soutien des anarcho-syndicalistes libertaires, dans la production des richesses par les entreprises et dans l’Éducation Nationale socialiste, avec la déconstruction de frère-Peillon, avec l’idéologie des "ABCD de l’égalité", le prosélytisme et la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école.
Dans sa forme identitaire, la révolte, à laquelle les familles et les classes moyennes sont poussées par la mise en cause de leur existence vitale, est une continuation plus développée et plus conséquente de la prise de conscience politique de la population qui travaille, des familles et des classes moyennes. Il est clair que le mouvement de la "Manif pour tous" montre qu’une grande partie des classes moyennes ont déjà pris conscience de leur mission historique de révolte contre l’État-PS. C’est pourquoi la "Manif pour tous" s’efforce d’amener cette conscience lucide des familles et des classes moyennes à une concrétisation parfaite.
Le rétablissement du lien entre la conscience politique et la vie réelle ne correspond pas à de simples chimères, mais à des actions pratiques qu’il faut mener à bien pour que l’homme redevienne un être humain, en tant qu’être social, dans le respect des "valeurs sacrées de la famille". C’est pourquoi, la lutte s’engage, une lutte décisive et totale, contre cette déchéance morale misérable de la république socialiste de Hollande.
La révolte des familles et des classes moyennes, qui se veut conséquente, s’inspire des principes de la liberté de conscience établis par les philosophes des Lumières dans la France du XVIII ème siècle. Comme toute lutte nouvelle, le mouvement de la "Manif pour tous" a dû d’abord s’inspirer d’idées préexistantes dans l’ordre naturel, si profondément que ses racines plongent dans le cœur des consciences des familles. Les grands hommes qui, dans la France du XVIII ème siècle, ont éclairé les esprits, faisaient eux-mêmes figure d’esprits créatifs au plus haut degré.
Ils ne reconnaissaient aucune autorité politique, usurpatrice et abusive, de quelque espèce qu’elle fût. Tous les abus des autorités morales et du pouvoir en place furent soumis à la critique la plus impitoyable. La politique de la raison fut la seule et unique mesure à appliquer à toute chose. C’est pourquoi, la république socialiste de Hollande doit justifier aujourd’hui son existence devant le "tribunal de la raison" ou renoncer à sa misérable existence. La république socialiste de Hollande a mis le pays cul par-dessus tête, et le monde de la logique, la tête en bas. La tyrannie idéologique du Gender va contre le bon sens et contre tout ce que le cerveau humain peut concevoir "selon les principes élémentaires de la logique". L’invention du "transgenre pour tous", par le délire psychopathologique de Butler, prétend servir de base à la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école. L’inquisition de la nouvelle religion du Gender doit promouvoir les actions absurdes de l’égalitarisme gay-mondialiste, contre le "tribunal de la raison" et contre le bon sens des peuples.
La république socialiste de Hollande est contraire à toute réalité humaine et, dans un sens plus large, il est clair que la réalité humaine est en contradiction avec les principes absurdes du "transgenre pour tous".
La république socialiste de Hollande voulait révolutionner la science et déconstruire la société de fond en comble. Avec Hollande, d’un seul coup, c’était l’idée du Gender et le concept du "transgenre pour tous", qui prévalaient, contre la science et contre la société. Ce triste échafaudage de la pensée pathologique de Butler devait faire régner l’injustice pour tous, à laquelle personne ne pourrait résister. C’est sur l’idée du Gender que la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT a érigé un tout nouveau Règlement LGBT pour l’Éducation Nationale socialiste, et c’est sur cette base que toute la pédagogie devrait désormais reposer.
Depuis que le soleil brille et que les planètes gravitent autour de lui, on n’avait pas encore vu l’esprit de raison marcher sur la tête, c’est-à-dire sur l’idéologie, pour déconstruire la réalité par l’idéologie socialiste.
Avec la république socialiste de Hollande, on ne peut plus penser que "la raison gouverne le monde" !
Avec Hollande, l’idéologie socialiste doit commander la réalité contre la science et contre la raison. Ne serait-il pas temps de mobiliser les luttes anti-socialistes contre le danger public que représente Hollande ?
Avec la république socialiste de Hollande, toutes les formes antérieures de société et d’État, toutes les valeurs de la famille traditionnelle sont déclarées nulles et déconstruites par la politique déraisonnable des activistes du lobby GOF-LGBT. Le monde ne s’était jusque-là laissé conduire que par la science, le bon sens et une bonne conscience, tous taxés de préjugés homophobes par les activistes du lobby GOF-LGBT.
Avec la république socialiste de Hollande, tout ce qui appartient au passé et aux valeurs de la famille traditionnelle ne mérite que le mépris et doit être rejeté. C’est pourquoi, la nouvelle superstition absurde du "transgenre pour tous" doit désormais faire régner l’injustice de l’égalitarisme et de la médiocrité, le privilège et l’oppression du lobby GOF-LGBT, contre la science et contre la raison. En conséquence, la vérité éternelle, la justice éternelle, l’égalité fondée sur la nature, et les droits inaliénables de l’homme et de la famille, doivent être balayés par la république socialiste de Hollande. Nous savons aujourd’hui que ce règne de la déraison socialiste n’est rien d’autre que le règne de l’oppression GOF-LGBT et de la peste gay-mondialiste.
On sait que la justice éternelle trouve enfin sa réalisation dans la justice gay-mondialiste, que l’égalité pour tous aboutit à l’égalité gay-mondialiste devant la loi. Le privilège de l’égalitarisme et de la médiocrité pour tous a pu trouver sa place à la cérémonie des Oscars. Donc, autant de distinctions pour les professionnels du cinéma, et de l’industrie du mensonge, seront attribuées pour les catégories blanc, afro-américain, mexicain, gay, transgenre, névrosé, alcoolique, toxico, etc. C’est ce que l’on proclame comme des droits essentiels !
On a fait disparaître la distinction pour la lutte contre la discrimination, la propriété intellectuelle contre l’injustice, la civilisation, l’État rationnel et le contrat social de Rousseau, contre la barbarie communautariste, qui ne pouvait venir au monde, que sous la forme d’une nouvelle idéologie gay-mondialiste. On sait qu’aucun des grands penseurs des Lumières du XVIII ème siècle ne pouvait transgresser les barrières idéales que leur propre époque avait fixées. Malgré cela, la république de la médiocratie socialiste de Hollande l’a fait.

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/la-republi...