Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La République Islamique de Turquie attaque l’Occident (...)

La République Islamique de Turquie attaque l’Occident Chrétien

jeudi 26 novembre 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Quand les bureaucrates irresponsables et immigrationnistes de l’UE, avec Angela Merkel "le cœur sur la main", supplient à genoux la Turquie d’aider les âmes sensibles de l’UE et d’arrêter l’invasion des migrants en Europe, la République Islamique de Turquie soutient objectivement le terrorisme et déclare la guerre à l’Occident Chrétien. Lu dans la presse : "Un avion russe bombardant des rebelles syriens, (dans le but de fermer la frontière (de tous les trafics) avec la Turquie pour mettre Daech à genoux) a été abattu par un missile de la chasse turque en Syrie parce qu’il aurait survolé quelques secondes la Turquie
Pour le Président de la Fédération de Russie : "Nous avons reçu un coup de poignard dans le dos par la Turquie, complice des terroristes !" Pour le Président Poutine, la Turquie est clairement l’alliée naturelle et la complice objective des terroristes islamiques de l’EI. L’agression de la République Islamique de Turquie ne peut rester sans conséquences politiques et militaires vis-à-vis des terroristes et des rebelles soutenus par la Turquie.
La politique hypocrite mensongère de la République Islamique de Turquie dans l’OTAN est ouvertement démasquée parce que la Turquie islamiste collabore directement au combat odieux du terrorisme islamiste. C’est pourquoi, la Turquie aide naturellement les terroristes islamistes. Lu dans la presse : "Un chasseur-bombardier russe de type Sukhoï Su-24, a été abattu par deux F-16 turcs dans l’extrême nord-ouest de la Syrie", c’est-à-dire en violation délibérée de l’espace aérien de la Syrie. Le nord de Lattaquié est le "théâtre de violents combats entre l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, et des groupes rebelles. Les deux pilotes ont pu s’éjecter avant le crash… un des pilotes aurait été exécuté par la rébellion (pro-turque) et l’autre capturéLes rebelles (pro-turques), soutenus par l’Occident, auraient déclaré : Ne tirez pas, prenons-les en otage !
L’agression de la République Islamique de Turquie va modifier la stratégie russe. Si "les troupes qui combattent l’État islamique au sol sont surtout celles d’Assad", la Russie devra armer les Kurdes, qui sont ses alliés contre les terroristes de l’EI et de la soi-disant "Armée Syrienne Libre, qui est alliée avec les précédents".
Toute la frontière stratégique est alors modifiée avec les alliés islamistes des terroristes de l’EI : le Qatar, l’Arabie Saoudite et la République Islamique de Turquie jouent tous un "trouble jeu dangereux", avec le soutien de Hussein Obama, un tacticien aussi médiocre que le duo Fabius-Hollande en économie politique.
Si la coalition veut pouvoir briser les reins du terrorisme islamique, elle doit d’abord casser les reins de la République Islamique de Turquie. Il faut absolument couper tous les liens de la Turquie avec l’Occident, afin que le double jeu dangereux de la Turquie disparaisse, avant celui du Qatar et de l’Arabie Saoudite, qui refusent les migrants, pour envahir, coloniser et islamiser le ventre mou des pays européens en cours de décomposition.
La médiocratisation mondialiste de masse en Occident, et la domination capitaliste, doivent "soviétiser et appauvrir les peuples", pour assurer les superprofits des multinationales du capitalisme impérialiste antinational.
Pour les USA, le ventre mou des pays européens, avec la débandade monétaire façon Draghi, et la dette des états irresponsables selon l’idéologie socialiste, créent un vide idéal pour la conquête de marchés profitables.
Il est clair, pour les Russes, qu’attaquer l’EI consiste à "bombarder d’abord les convois et les camions-citernes de la contrebande pétrolière" au profit de la République Islamique de Turquie. On comprend pourquoi des raisons économiques ont pu justifier ce fait de guerre, à savoir qu’un chasseur-bombardier russe de type Sukhoï Su-24, a été traité en "ennemi de la République Islamique" et abattu par deux F-16 turcs, dans l’extrême Nord-Ouest de la Syrie. Donc, il est clair aujourd’hui que la priorité tactique et la logique militaire consistent, pour les Russes, à aider sérieusement et à "armer les Kurdes contre l’islamisme conquérant de la Turquie".
Il faut fournir des missiles aux Kurdes du PKK contre les F-16 turcs. Les Kurdes savent pertinemment que les attentats récents, perpétrés contre leurs populations en Turquie, sont le fait des terroristes islamistes de l’EI, qui sont les alliés objectifs de la République Islamique de Turquie, qui soutient les terroristes de l’EI !
Si les Turcs sont les ennemis déclarés des Russes, les Russes doivent être les alliés fidèles des Kurdes, qui sont les ennemis des Turcs… Contrairement aux bureaucrates irresponsables et immigrationnistes de l’UE, et à la bonne Angela Merkel, Assad "connaît au moins son ennemi", en l’occurrence la République Islamique de Turquie, un membre parmi les plus dangereux de l’OTAN et un "traître complice" des terroristes de l’EI !
Le terrorisme Islamique Sunnite ne pourra être vaincu que grâce à l’action décisive de l’Iran.
L’agression honteuse, très brutale et très grossière, de la République Islamique de Turquie, contre la Russie et l’Occident Chrétien, montre bien qu’il y a un conflit entre les dictatures des pétro-monarchies, dites du golfe, et surtout celles du Qatar et de l’Arabie Saoudite, et les soi-disant démocraties capitalistes et libérales, pour "asservir les masses" à la solde des affairistes accapareurs, mondialistes et impérialistes, made in USA.
C’est pourquoi les dirigeants indignes des multinationales, du capitalisme mondialiste anti-national, sont les alliés objectifs du terrorisme, y compris le terrorisme climatique du GIEC, et des activistes anti-Poutine, car la Russie chrétienne combat seule le terrorisme moral, religieux et militaire, du Qatar et de l’Arabie Saoudite.
Ces pays "hors la loi" sont les amis du duo très médiocre Fabius-Hollande en politique et de l’insignifiant Hussein Obama, un tacticien aussi incompétent en politique que le non regretté Georges Bush.
On comprend que la conduite de l’OTAN, et les intrigues obscures de la CIA, correspondent à la marche d’un canard sans tête, si conforme à l’incompétence et à l’amateurisme américano-suiviste du duo minable Fabius-Hollande, les tigres de papier socialo-populistes, qui croient pouvoir combattre Assad, pour sauver l’EI !
Jacques Sapir a dénoncé l’hypocrisie lamentable et honteuse de "l’attitude du gouvernement turc, qui apparaît ici comme profondément irresponsable et provocatrice. Le fait que le gouvernement turc ait demandé une réunion de l’OTAN, comme s’il avait été la puissance agressée, est un sujet de préoccupation".
La lâcheté hypocrite de la République Islamique de Turquie, après le génocide des Arméniens chrétiens, veut impliquer l’OTAN, dans sa guerre contre la Russie. La République Islamique de Turquie, c’est la Sublime Porte ouverte sur la guerre anti-chrétienne, par tous les moyens, y compris par les invasions de migrants.
Il est clair que les activistes-barbouzes de la CIA et les bureaucrates corrompus de l’OTAN, obéissent au lobby militaro-industriel nord-américain. Ils ont voulu combattre la Russie éternelle en Ukraine, en marchant sur le ventre mou des âmes islamo-sensibles de gauche et des soi-disant démocraties islamo-soumises de l’UE !

Dr Thierry-Ferjeux MICHAUD-NÉRARD


Voir en ligne : http://blog.despot.ch/post/turquie-...