Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La ré-élection imaginaire de Hollande, l’arroseur arrosé, en (...)

La ré-élection imaginaire de Hollande, l’arroseur arrosé, en 2017

mercredi 12 août 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

L’élection de Hollande en 2012 est l’aboutissement d’un complot mondialiste GOF-LGBT, made in USA, contre la République. Un groupe d’activistes militants de la soi-disant Libre Pensée laïciste et d’anarcho-syndicalistes, infiltrés au sein du PS, aura suffi à faire élire un président incompétent socialiste normal.

C’est le début de la fin de l’État français, souverain et indépendant, remplacé par l’État-PS. On peine, aujourd’hui, à saisir l’ampleur du défaitisme politique de l’État-PS, soumis au lobby GOF-LGBT, qui agit contre tout un peuple, en toute impunité. En conséquence, la laïcité, un fleuron de l’école de la république française, une institution considérée comme intouchable et parmi les meilleures du monde, défendue par une tradition révolutionnaire, a pourtant été balayée, en quelques semaines, par les activistes Peillon-Belkacine.

Les familles et les parents d’élèves ont été livrés à la propagande porno-gay du lobby LGBT, avec le soutien des activistes du pseudo-syndicat des lycéens de gauche. On a assisté à l’étrange défaite de la laïcité à l’école de la république socialiste, face à l’impérialisme mondialiste porno-gay du GOF-LGBT made in USA.

C’est pourquoi la laïcité à l’école a cessé d’être un symbole très respecté de la république. On comprend pourquoi les familles et les classes moyennes ont combattu, au sein du mouvement de la "manif’ pour tous", pour faire la lumière sur les intrigues menées par les activistes du lobby porno-gay du GOF-LGBT contre le caractère sacré de la laïcité. Les activistes Peillon-Belkacine ont livré l’école de la république à la "déconstruction des valeurs laïques et républicaines", à la propagande gay et à la poésie du pornographe prostitué Dumortier, à la "drogue pour tous", au trans-genre et à la honte imbécile de la "jupe pour tous" !

Cette faillite morale et politique de la république socialiste se réclame du soutien de l’Europe et de la domination de la CEDH, infiltrée d’activistes anarcho-nihilistes de la gauche ultra et du lobby porno-gay. Les lois sociétales contre la famille et contre les valeurs du travail dans la société civile, ont été des provocations perverses de la conscience du peuple de France et une excuse pour justifier le refus de Hollande de procéder aux réformes économiques et sociales, indispensables pour relancer la production des entreprises du pays.

Le ministre de l’emploi est en réalité une marionnette et un sous-ministre du "chômage pour tous". Le mensonge de la baisse du chômage, annoncée par Hollande l’audacieux à la télé du 14 juillet, a besoin des médias complices de la gauche intello-bobo-collabo, grassement subventionnés et socialistes inféodés, que l’on retrouvera toujours aux côtés des copains et des coquins, les profiteurs infiltrés au sommet de l’État-PS.

Un tel aveuglement politique, sur les "causes socialistes réelles du chômage", est toujours associé à une stratégie socialiste obsolète, qui "assiste les chômeurs au lieu de leur procurer un travail". Le but est de détruire les assurances-chômage à la Française, pour justifier la défense de l’idéologie pseudo-révolutionnaire de la république socialiste. La propagande idéologique socialiste de Hollande pour sa ré-élection imaginaire de 2017, ne vaut sûrement pas mieux que la propagande mystificatrice de l’État collabo du temps de Pétain, .

Il n’y a donc rien de fortuit dans la réaction du peuple de France, lorsqu’on connaît le rejet que suscite la république idéologique socialiste de Hollande, dans les familles et les classes moyennes sur-fiscalisées.

La question de la propagande permanente, de la république idéologique socialiste de Hollande, qui veut détruire les familles et les classes moyennes françaises, n’est pas nouvelle. Elle est comme la dictature soviétique et la tyrannie cubaine de la "misère pour tous", si prisée au Vénézuéla. Hollande est donc au premier rang des suspects, pour ce qui est de la mise en œuvre de la politique socialiste de la "pauvreté pour tous". Les mesures de "confiscalisation" du gouvernement socialiste de Hollande l’ont montré parfaitement.

Toutes ces réalités odieuses de la politique socialiste de Hollande sont cachées à l’opinion par une presse bobo-collaborationniste subventionnée digne du gouvernement de Vichy. Les articles des journalistes de la gauche militante sont à l’image de la trahison des élites, la fameuse trahison des clercs contre le peuple.

Probablement, leur appartenance à la société secrète en forme de fraternité du GOF explique cette tendance mystificatrice naturelle à la trahison collaborationniste socialiste des aspirations populaires.

Cette influente "cinquième colonne" immigrationniste obsède les écrits de certains pamphlétaires. Mais, c’est surtout le fait de la presse d’opinion de gauche, comme Libération, L’Obs et Le Monde, celle qui a tué définitivement la presse d’information. Ces journaux ont invalidé la notion même de liberté de la presse et ils se sont rendus coupables devant le peuple de France, en se faisant les complices du "complot socialiste" mondialiste du lobby GOF-LGBT. C’est une entreprise de mystification, au service de la ré-élection imaginaire de Hollande l’audacieux, le crypto-socialiste en campagne, avant son désaveu par le peuple en 2017.

Ce n’est pas la promotion de l’égalité hommes-femmes-bi-trans de la lutte LGBT, contre les soi-disant stéréotypes sexistes, qui pourront le sauver. Il est clair que la promotion de la parité hommes-femmes sera contestée, tôt ou tard, par les trans-genre de tout poil et par les trans-humanistes porno-gay en tablier.

Dans le même esprit, un journaliste web de la RTBF, Julien Vlassenbroek, a publié un message sur la page Facebook de son média à l’attention de "Messieurs et mesdames les xénophobes", repris par la presse bobo-collabo. Le journaleux belge, qui met en cause les messages haineux des commentaires sur Facebook, oublie que c’est son article de propagande immigrationniste sur les réfugiés en Belgique qui a tout déclenché.

Face à l’invasion immigrationniste du royaume de Belgique, il a voulu tromper l’opinion en titrant, sur le web officiel de la RTBF : "La Belgique face à un afflux massif de réfugiés ? La réponse en chiffres". La propagande de gauche de la presse officielle s’est tout naturellement heurtée à la critique, que le journaleux belge appelle, d’un propos méprisant, "L’indigence et la xénophobie qui suintent des commentaires relatifs à l’article sont vraiment décourageantes pour nous, en tant que rédaction (immigrationniste de gauche).

Il se fait moraliste : "Si les parangons de la xénophobie et autres agitateurs de peurs faisaient l’effort de lire ce que nous écrivons, peut-être seraient-ils plus "sereins" par rapport à la question…(de la propagande immigrationniste)… Il se fait ensuite insultant, renonçant alors à toute "sérénité" par rapport à la question :

"Messieurs et mesdames les xénophobes, si vous voulez "vomir votre haine d’autres humains", merci d’aller le faire ailleurs. Nous nous passerons avec joie de vos "fulgurances abjectes". Cette page n’est pas un déversoir à haine de l’autre", fait savoir le médiocre journaleux qui "déverse sa propre haine des autres"…

Le message de Julien Vlassenbroek, le journaleux belge médiocre de la propagande immigrationniste de gauche, semble avoir trouvé un écho favorable auprès des journaux bobo-socialo-collabos. Mais, ce n’est qu’un nouvel épisode de "l’arroseur arrosé", celui qui refuse de comprendre qu’il est lui-même "le problème".

Encore une image de la mystification, au service de la ré-élection imaginaire de Hollande l’audacieux, "l’arroseur arrosé" socialiste en campagne, avant le "goudron et les plumes" du peuple de France en 2017.

C’est la suite logique du complot GOF-LGBT, à l’origine de l’élection usurpée de Hollande l’audacieux. Le candidat normal de 2012 a révélé ensuite le président normalement incompétent, qui a plongé le pays réel dans le plus grand désordre, avant la fin du cauchemar, et donc le candidat normalement éliminé en 2017 !

Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard