Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La PMA-GPA du lobby GOF-LGBT et la reproduction de "l’enfant-machine"

La PMA-GPA du lobby GOF-LGBT et la reproduction de "l’enfant-machine"

lundi 15 juin 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La contribution de la PMA-GPA à la reproduction de "l’enfant-machine" a pour effet la dénaturation de l’homme. Elle aura des effets sur la perversion de la psychologie humaine. On sait que les lois éthiques, qui agissent sur la société pour changer son évolution, modifient aussi la psychologie de l’individu et changent son caractère. La légalisation de la PMA-GPA "pour tous" aura des conséquences sur la perversion de ses pulsions. La véritable image de l’homme, selon la PMA-GPA, est celle de "l’homme-machine". La conception de la PMA-GPA en psychologie doit faire apparaître l’aspect systématique de sa perversion.

La conception de la PMA-GPA a été obscurcie par la fausse interprétation idéologique égalitariste de la reproduction de "l’enfant-machine" pour tous. C’est un contre-sens sur la nature humaine qui considère que l’homme est par nature commandé par l’amour du bien avant toutes choses.

La psychologie critique est venue très tôt démentir cette affirmation.

La conception de la PMA-GPA, comme méthode de reproduction aliénée et aliénante, a pour objet un homme aliéné pour la reproduction de "l’enfant-machine". Ce contre-sens de la psychologie des "humanistes en tablier" joue un rôle important pour bloquer la compréhension des conceptions psychologiques saines qui sont restées lettre morte pour les idéologues-activistes libertaires du lobby GOF-LGBT.

La critique de la PMA-GPA est fondée sur une conscience totale du fait de l’aliénation de "l’enfant-machine". L’interprétation égalitariste veut prendre l’homme aliéné ou perverti pour l’homme normal.

L’apport des conceptions psychologiques saines a peut-être plus de chances d’être compris de nos jours devant le conditionnement de l’homme normal en tant que tel par la tyrannie idéologique de l’État-PS.

La contribution de la PMA-GPA à la reproduction de l’enfant-machine apporte le dernier mot de la connaissance qu’on pouvait avoir des aspects mécaniques de la théorie de la reproduction de l’homme aliéné.

La renaissance de l’idéologie humaniste faussée du lobby GOF-LGBT fournit les bases propices à une meilleure compréhension de la psychologie de "l’homme-machine" au service de l’État-PS.

La conception de la PMA-GPA, comme méthode de reproduction aliénée et aliénante, inaugure une conception de la nature humaine qu’on retrouve à travers toute son entreprise de machinisation.

La reproduction de "l’enfant-machine" est une méthode de machinisation indigne.

Elle a pour but la dénaturation de l’homme et la destruction de la famille normale.

C’est la méthode qui convient le mieux à la nature inhumaine du lobby GOF-LGBT.

C’est pourquoi la conception de nature humaine en général doit être changée et remplacée par la nature inhumaine, telle qu’elle est modifiée par l’idéologie de "l’homme-machine" du lobby GOF-LGBT. C’est une fonction d’aliénation de la conception de la nature humaine, et l’abandon des conceptions psychologiques saines, par la conception de la PMA-GPA, comme méthode de reproduction de "l’enfant-machine".

La définition du caractère spécifique des êtres humains par l’idéologie de "l’homme-machine" du lobby GOF-LGBT s’oppose à la nature animale, qui se distingue par son activité exempte de toute perversion.

Au contraire, I’activité libre et consciente de "l’homme-normal" est caractéristique de la nature non mutilée et intégrale de l’homme "non machinisé" par l’idéologie du lobby GOF-LGBT.

Vouloir définir l’homme comme un animal social, c’est nier la perversion humaine dont est exempte la nature animale. Vouloir définir l’homme comme un outil politique est parfaitement caractéristique de la société soit-disant humaniste du lobby GOF-LGBT. Ce qui caractérise la théorie de l’homme du lobby GOF-LGBT, c’est sa conception de la nature humaine réduite à un outil politique chosifié. Le lobby GOF-LGBT considère que "l’homme-machine" doit être commandé par le bon plaisir de ses perversions et de ses pulsions.

La psychologie de "l’homme-machine" chosifié est une psychologie mécaniste qui exige la technique PMA-GPA pour la reproduction de "l’enfant-machine" chosifié. Le modèle de "l’homme-machine" consiste dans la libération des pulsions, dans toutes les circonstances du désir, pour la recherche du plaisir.

C’est pourquoi les lois éthiques doivent changer la société dans une direction pro-LGBT.

La libération des pulsions doit créer un certain type d’organisation sociale fondé sur la perversion de la sexualité pour tous. La PMA-GPA et la reproduction de "l’enfant-machine" contribuent à la modification de la nature humaine hétérosexuelle normale et à la perversion de ses comportements sexuels spécifiques.

La critique de la PMA-GPA constitue à elle seule une contribution importante au débat actuel sur les pulsions de "l’homme-machine" chosifié et la perversion de ses instincts. Les appétits humains sont orientés vers la satisfaction des désirs et la recherche du plaisir égoïste, ce qui détermine la plupart des motivations humaines de caractère antisocial. Le modèle de la reproduction de "l’enfant-machine", fondée sur le modèle de "l’homme-machine", est toujours considéré abstraitement, comme une fin faussement égalitariste en soi.

C’est pourquoi elle est toujours séparée des autres activités humaines normales et des fonctions de la reproduction humaine saine. La PMA-GPA et la perversion de la reproduction de "l’enfant-machine" ne sont pas séparées des pulsions égoïstes libertaires. Elles sont entretenues par des mécanismes idéologiques au service de l’État-PS, lequel est incapable de donner satisfaction aux besoins de la population qui travaille, des classes moyennes, des familles et des parents d’élèves. C’est pourquoi la contribution de la PMA-GPA à la reproduction de "l’enfant-machine" est un but de diversion politique en soi. La nature des pulsions égoïstes de "l’homme-machine" chosifié s’efforce de créer et d’obtenir un objet de désir chosifié : "l’enfant-machine".

Les "enfants-PMA-GPA" sont des être biologiques manipulés-machinisés. Ils peuvent être en danger pour eux-mêmes et créer des "dangers futurs machinisés" pour les autres. Les idéaux égalitaristes socialistes pro-LGBT sont des armes de manipulation massive, d’aliénation et de mépris de la vie. Dans la lutte politique du lobby LGBT contre les discriminations, des questions essentielles se posent à propos des "enfants-PMA-GPA", et à propos des sciences biologiques et de l’avenir de machine qu’elles créent. La contestation de la manipulation biologique des "enfants-PMA-GPA" met en évidence les impasses de la névrose institutionnelle socialiste pro-LGBT et pro-GPA. C’est la preuve que les "enfants-PMA-GPA" sont des otages de la politique institutionnelle du lobby LGBT et de la politique soi-disant anti-discrimination de l’État-PS "GOFisé".


Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr...