Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La leçon des régionales de 2015

La leçon des régionales de 2015

jeudi 21 janvier 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La lutte contre les manipulations et les mystifications des fraternités GOF-UMPS, lors des régionales de 2015, donne à la ligne Bleu-Marine toute la force de la révolte populaire et toute l’ardeur nécessaire pour continuer le combat politique. La leçon des régionales de 2015, c’est la preuve, livrée au grand jour et aux yeux de tous, des manipulations souterraines odieuses et masquées des fraternités GOF-UMPS.
C’est aussi la preuve de la grande faiblesse des soi-disant partis de gouvernement, autrement dit, des partis ripoublicaïns, qui se partagent les privilèges, les avantages, les postes et les rentes de situation.
La leçon des régionales de 2015, c’est le développement de "l’industrie du mensonge" dans la presse et des mystifications de la Voix de la Grande Bourgeoisie du Nord. C’est la preuve que la Grande Bourgeoisie, socialiste et usurpatrice, manipule la démocratie à son profit, grâce à l’entremise obscure des fraternités GOF-UMPS. Pourquoi les social-traîtres Estrosi-Bertrand devraient-ils s’excuser, auprès des électeurs, pour ce coup foireux UMPS porté contre l’exécution des fables et des promesses faites dans la campagne du premier tour ? Une des raisons de ce coup foireux est la tentative d’unification de toutes les "directives UMPS".
Il était naturel que les social-traîtres Estrosi-Bertrand espèrent des résultats de ce coup foireux ! C’est la réussite des directives UMPS qui donne l’espoir à la campagne re-présidentielle de Hollande, l’audacieux, de mettre fin à l’existence des "tendances gauchistes", chez les soi-disant "frondeurs" soumis du PS.
Cette tentative de tromperie, les électeurs ne l’ignorent pas, devra échouer en 2017, après le nouveau coup de barre, donné au Centre, par toutes les télés et le couple Juppé-Bayrou : "Tous contre $arkozy !"
Pour la ligne Bleu-Marine, il est devenu absolument nécessaire d’engager une "lutte décisive" contre cette "tendance politicienne foireuse", quand on sait que c’est surtout une "tendance déterminée, persistante et susceptible de renaître" sous les formes les plus disparates, pour 2017.
Et la question est : Par où commencer, si ce n’est par les "tâches indispensables d’organisation" ? Il faut savoir que le caractère et le contenu de l’idéologie politique de la ligne Bleu-Marine sont essentiels, dans une clarté absolue. Le plan de reconstruction de la vie politique doit être mené de bout en bout, d’une main de fer, par une "organisation de combat politique". Peut-on dire que la campagne du FN, lors des régionales de 2015, a été faite sans succès ? Elle a permis de poser au grand jour les vraies questions qui fâchent.
C’est pourquoi la Grande Bourgeoisie socialiste et usurpatrice, qui manipule toujours la démocratie à son profit, a été obligée de réagir, en mettant en scène le "théâtre des marionnettes des social-traîtres" du lobby GOF-UMPS : Estrosi-Bertrand ! La Voix de la Grande Bourgeoisie du Nord a permis d’exposer les vues des fraternités GOF-UMPS dans la presse, pour tromper les électeurs, sous une forme polémique ambiguë.
Mais vouloir tromper les partisans et sympathisants de la ligne Bleu-Marine s’est avéré complètement irréalisable, tant la conviction des électeurs s’est révélée beaucoup plus solide que la Grande Bourgeoisie ne le supposait. Chose indéniable aujourd’hui, c’est le fait très réel que la ligne Bleu-Marine doit nécessairement progresser par "l’opposition radicale" à la fausse social-démocratie molle de Hollande, l’audacieux.
La "fausse social-démocratie molle" de Hollande, l’audacieux, est soumise à l’impérialisme américain de Hussein Obama, qui a détruit la fierté de l’Amérique, ses ambitions et l’esprit de liberté, et soumise à la médiocrité de la bureaucratie des planqués, les médiocres profiteurs de la soi-disant Union Européenne.
L’exposé méthodique des vues du lobby GOF-UMPS a montré, à l’évidence, qu’ils veulent faire croire qu’il parleraient des langues différentes, alors que, à la suite des régionales de 2015, chacun sait que leurs combines anti-démocratiques de "petits-bourgeois complotistes" sont avérées. L’exposé des vues de la ligne Bleu-Marine sur le Grand remplacement, lié au caractère de l’action politique immigrationniste du lobby GOF-UMPS, revient à expliquer la différence entre la ligne Bleu-Marine et Hollande, l’audacieux social-démocrate.
C’est pourquoi, les tâches d’organisation de la ligne Bleu-Marine sont de plus en plus indispensables, alors que la rupture avec l’ancien FN "historique" de Jean Marie est inévitable. Par conséquent, il faut que les éléments qui engendrent la dispersion et les errements soient écartés des décisions politiques. On comprend que la polémique avec le FN "historique" de Jean Marie n’a plus sa raison d’être. On sait que le trait distinctif de toute la caste politico-médiatique du lobby GOF-UMPS est de développer la polémique stérile avec le FN de Jean Marie le Pen. Mais la ligne Bleu-Marine ne pourra pas aller de l’avant sans "liquider définitivement" cette période "historique" du FN de Jean Marie le Pen. Le temps de la critique interne est révolu.
Ce n’est assurément un mystère pour personne que la "mascarade de la social-démocratie", de Hollande, l’audacieux, est aujourd’hui une nouvelle tromperie en vue de sa campagne re-présidentielle.
Autrefois, les discussions des socialistes reflétaient les intrigues et les combinaisons opportunistes qui se déroulaient, pour ainsi dire au grand jour, sous les auspices des partis de la IV ème république.
À l’heure actuelle, les fraternités GOF-UMPS forment une seule famille ! C’est pourquoi tous les élus GOF-UMPS s’adressent des éloges réciproques, s’instruisent les uns auprès des autres et mènent campagne en commun contre la ligne Bleu-Marine. Dans cette mêlée véritablement internationale, avec "l’opportunisme socialiste au sein de la soi-disant Union Européenne", il faut que la ligne Bleu-Marine se fortifie assez pour mettre fin au comportement politique UMPS anti-démocratique, qui sévit depuis trop longtemps en Europe.
La ligne Bleu-Marine doit se constituer en parti de révolte sociale et en parti démocratique capable de mettre en œuvre de vraies réformes sociales. Cette revendication populaire a été usurpée par le lobby GOF-UMPS. La ligne Bleu-Marine doit en montrer la nécessité et son inévitabilité, du fait de la misère croissante de la population qui travaille, de la prolétarisation des classes moyennes et de l’aggravation des conditions de vie des familles. La caste politico-médiatique du lobby GOF-UMPS est inconsistante, par la conception même de la dictature idéologique de l’État-PS, qui milite pour la "destruction socialiste de la famille normale".
La propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT contre la laïcité à l’école est justifiée et jugée applicable à une société soi-disant démocratique, administrée selon la volonté de la majorité mystifiée. La revendication du lobby GOF-LGBT, vis-à-vis de la république socialiste, est accompagnée d’une exigence de la bourgeoisie libertaire post-soixante-huitarde "contre toutes les valeurs fondamentales de la famille".
Cette critique des bobos est menée contre le pays, le patriotisme, la nation, et le respect de l’autorité et de l’ordre public, depuis la tribune médiatique des sciences sociales instrumentalisées par les gauchistes. Les chaires universitaires des sciences sociales sont aux mains des activistes intellos-bobos gauchistes. Elles ont inculqué systématiquement, à la jeune génération, le mythe des ghettos et de la misère des banlieues.
Il n’est pas étonnant que ce bourrage de crâne systématique ait eu pour résultat le développement de la "nouvelle" tendance "djihadiste" dans les banlieues islamisées. On sait que cette tendance "djihadiste" n’a pas eu à se construire par elle-même : elle a été transplantée directement dans les esprits par la propagande politico-médiatique des "sciences sociales aux mains des activistes intellos-bobos gauchistes".
Cette propagande socialo-populiste des activistes gauchistes libertaires a fait de la France le pays au sein duquel la lutte des "djihadistes", plus qu’ailleurs, est poussée résolument jusqu’au bout de sa logique de haine mortifère de soi et de la France, le pays qui a su faire régner les valeurs des Lumières dans l’histoire.
Du fait des conditions politiques de la France, plus abusée que jamais sous le rapport démocratique, la ligne Bleu-Marine doit fournir un brillant exemple de démocratie pratique, avec toutes ses conséquences.
En effet, si la pseudo-social-démocratie de Hollande, l’audacieux, n’est que le parti pris de ses espoirs de campagne re-présidentielle, la ligne Bleu-Marine doit la dénoncer ouvertement et s’y efforcer toujours.
Si la démocratie du lobby GOF-UMPS signifie la suppression de la libre détermination du vote des électeurs, pourquoi la clique des social-traîtres Estrosi-Bertrand ne séduirait-elle pas le monde bourgeois et le monde ouvrier, par des discours sur la collaboration profitable de type UMPS pour la soupe à l’union ?
Et pourquoi n’auraient-ils pas un portefeuille de ministre dans un gouvernement UMPS après le coup foireux des régionales de 2015 ? Pourquoi ne saluerait-on pas le véritable caractère de la collaboration UMPS "de classe", au profit de la Grande Bourgeoisie socialiste et usurpatrice qui manipule la démocratie ?
Et comment compenser cet abîme d’avilissement des social-traîtres Estrosi-Bertrand devant le monde des travailleurs et la perversion de la "conscience de classe de la Grande Bourgeoisie socialiste" à l’encontre de la population qui travaille et des classes moyennes qui sont anéanties par l’incompétence et l’amateurisme de Hollande, l’audacieux ? Le normal-président en campagne offre alors à la télé de "grandiloquents projets" de réformes dérisoires pour lutter contre le chômage de masse, des plans si infimes au point qu’on obtiendrait davantage de réformes de gouvernements inspirés du savoir-faire du Général de Gaulle et de Pompidou.
Ceux qui ne sont pas aveuglés par la politique de l’autruche voient bien que la nouvelle tendance pseudo-social-démocrate de Hollande, l’audacieux mystificateur en campagne re-présidentielle, n’est qu’une nouvelle variété de ce coup foireux qui n’est qu’une nouvelle forme de l’opportunisme destinée à faire pénétrer chez les électeurs les idées anti-démocratiques de la Grande Bourgeoisie socialiste et la justification de la prise du pouvoir par les "profiteurs bourgeois des fraternités GOF-UMPS", contre les réformes favorables à la population qui travaille, aux familles et à la survie des classes moyennes en tant que telles. C’est pourquoi, l’expression "union nationale", telle qu’on l’emploie aujourd’hui, renferme toujours le même mensonge.


Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/lecon-des-...