Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > La France n’est plus gouvernée, la preuve : la jungle de Calais (...)

La France n’est plus gouvernée, la preuve : la jungle de Calais !

vendredi 31 juillet 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Si les récents événements de la jungle de Calais ont montré au monde entier que la France n’est pas gouvernée, ils ont apporté la preuve que la démocratie, comme la "liberté de la presse", sont devenues des exclusivités britanniques, face à la tyrannie idéologique et à la "médiocrité convenue" des médias français.

Liberté, Identité et Souveraineté n’ont plus cours avec la médiocrité du gouvernement socialiste. C’est pourquoi la jungle de Calais n’est que la misérable illustration de la "carence gouvernementale socialiste".

Face à la vacance du gouvernement socialiste, un député britannique propose de reprendre en main la situation déplorable de la politique socialiste, afin de résoudre la crise du gouvernement socialiste, avec la jungle des migrants de Calais et la perte de la souveraineté de la France, face aux invasions barbares.

Le HuffPost publie : "Roger Helmer, député européen britannique du parti Ukip, évoque l’occupation anglaise (1347-1558) pour résoudre la crise. "Calais était anglaise jusqu’en 1558. Il est peut-être temps de la reprendre"… (Calais was British until 1558. Maybe it’s time to take it back.)

"Pour dénoncer la situation, le recours à l’armée est évoqué par de nombreux responsables politiques. C’est le cas de Nigel Farage, leader de Ukip ou de Suzanne Evans, députée Ukip, qui se demande ce qu’attend l’armée pour intervenir. (Shocking accounts of Calais crisis : migrant deaths, blockades, 6,000 lorries stacked up on M20… how bad must it get before army called in ?)"

Le bilan choquant de la crise à Calais est celui de la vacance du gouvernement socialiste : morts de migrants, trafic interrompu, 6.000 camions paralysés.

Jusqu’où le scandale doit-il perdurer pour dénoncer la carence du gouvernement socialiste ?

Le HuffPost témoigne : "(Avec) la classe politique, la presse anglaise n’est pas en reste (et en appelle) à l’armée de leur pays pour intervenir à Calais et redoublent de critiques contre la France (socialiste) accusée de "couardise et d’irresponsabilité" dans la gestion de la crise des migrants.

"Envoyez l’armée", titre le Daily Mail et consacre cinq pages à la "catastrophe de Calais".

"Pourquoi nos faibles gouvernants n’arrivent pas à stopper quelques milliers de migrants exténués ?", s’interroge le quotidien. "C’est la faute des (socialistes) Français", titre un autre article du Daily Mail qui reproche à la France (de Hollande) son "cynisme".

"Les Français se comportent de manière aussi déplorable que les Italiens", le verdict est définitif.

"The Sun, le quotidien le plus lu en Grande-Bretagne, n’est pas en reste.

"L’anarchie à Calais est une plaie purulente à la face de l’Europe… La France (socialiste) n’y est pas. Ses policiers préfèrent nous refiler la responsabilité", ajoute le Sun…

"Envoyez l’armée pour stopper l’invasion des migrants", titre le Daily Express… Il est "évident que les (socialistes) Français ont (refusé et donc) échoué à contrôler les migrants en maraude".

Pour Valeurs actuelles : "Le tunnel sous la Manche envahi par des migrants, le gouvernement face à ses (ir-)responsabilités.

"On est face à des invasions systématiques, massives, peut-être même organisées, à vocation médiatique puisque, in fine, personne ne réussit à traverser le tunnel sous la Manche", a affirmé le président d’Eurotunnel, après la mort d’un migrant qui essayait de rejoindre le Royaume-Uni par le tunnel… Ils étaient déjà 2 200 clandestins à s’être introduits dans la nuit de lundi à mardi sur le site de Coquelles et 2 300 dans la nuit de mardi à mercredi. Depuis le 1er janvier, 37 000 clandestins ont été interceptés sur le site…

"Il y a 2 semaines, Eurotunnel a recruté 50 vigiles d’une société extérieure.

"Mais l’État et Eurotunnel ne cessent de se renvoyer la balle : pour Jacques Gounon, le gouvernement doit "prendre ses responsabilités" et faire face à ses obligations de sécurisation, fixées par le traité de Canterbury et le contrat de concession, selon lequel la France et le Royaume-Uni "doivent maintenir des conditions normales de sûreté et dordre public dans le terminal de Coquelles et autour de celui-ci".

Selon le Courrier international : "Vu du Royaume-Uni. Migrants à Calais, la France ne doit pas fuir ses responsabilités. Les tentatives d’intrusion dans le tunnel sous la Manche se sont intensifiées.

"Le gouvernement britannique s’est réuni le 29 juillet, alors que Paris a dépêché des renforts policiers sur place. Des mesures qui paraissent bien "illusoires", fustige la presse outre-Manche.

"Une situation "chaotique", c’est le mot qui revient ce 30 juillet à la une de la presse britannique. Pour la troisième nuit d’affilée, des centaines de migrants ont tenté de forcer le passage à l’entrée du tunnel sous la Manche, à Calais, pour passer en Grande-Bretagne. D’après la société Eurotunnel, qui évoque une situation "intenable", il y aurait eu 2 000 tentatives de passage, rien que pour le 27 juillet, puis 1 500 le 28 au soir, et autant le 29 au soir, rapporte The Guardian. "Les ministres se préparent à des scènes nocturnes de migrants qui tentent de franchir la barrière, ce qui fait craindre un retour de la crise de 2002 de Sangatte

"Depuis le Vietnam où il est en visite, David Cameron s’est engagé à "faire en sorte de rendre plus difficile linstallation en Grande-Bretagne pour les migrants". La nouvelle "jungle" de Calais, du précaire appelé à durer : "Les politiques britanniques et la direction d’Eurotunnel ont accusé la France, incapable de mettre fin aux incursions nocturnes des migrants”, résume The Times, pour qui Paris est accusé d’avoir déployé trop peu d’effectifs policiers, alors que les coûteuses installations du tunnel sont endommagées. Plusieurs responsables britanniques ont demandé l’envoi de l’armée pour sécuriser le terminal d’arrivée outre-Manche.

"Beaucoup de migrants détruisent leurs papiers pour que les autorités ne puissent pas les renvoyer.

"Approche laxiste. La France doit faire face à la crise de Calais”, assure The Daily Telegraph, pour qui "le gouvernement français ne peut pas continuer de fuir ses responsabilités". Le journal estime que la réponse de Paris aux événements est "inadéquate"… Le déploiement de policiers a été trop tardif, et il y a de "graves doutes" concernant la réelle efficacité des policiers pour empêcher les migrants de franchir les barrières :

"Ils les arrêtent, les éloignent, puis les relâchent, et les migrants recommencent inévitablement.

Le Telegraph s’en prend surtout au "laxisme" (socialiste) et à la mauvaise foi (les mensonges du gouvernement socialiste)… qui ne fait rien d’autre que "transférer le problème au Royaume-Uni".

"Il est extrêmement difficile d’imaginer qu’un tel rassemblement d’immigrés illégaux, dans une autre région française, serait "traité avec la même indulgence", écrit le journal.

"On peut très raisonnablement "suspecter le gouvernement français" d’avoir délibérément opté pour une "approche laxiste" concernant la détention et l’expulsion des migrants près du tunnel… une option plus simple et moins coûteuse [pour Paris] que de les renvoyer dans leur pays d’origine", conclut le Telegraph.

L’échec de l’amateurisme de Hollande, dans tous les domaines de la politique, témoigne du médiocre destin de la propagande socialo-populiste des idéologues de la république socialiste.

C’est pourquoi, quand la carence gouvernementale de la république socialiste s’enlise dans l’affaire de la jungle de Calais, c’est exclusivement la liberté de la presse britannique, face à la médiocrité des médias français, qui peut annoncer le "désastre inévitable du gouvernement socialiste calamiteux de Hollande".

La France a le plus grand besoin d’un nouveau style de gouvernement, pratique, efficace et concret, c’est-à-dire "non idéologique et donc non socialiste". Avec Hollande, les prophéties à la télé remplacent les résultats. C’est pourquoi le président de la république socialiste a perdu la confiance des citoyens, lui qui a fait perdre la confiance des électeurs dans leurs représentants. La déchéance de la médiocrité socialiste ne peut faire oublier la fin calamiteuse de la IVème république, pour redonner espoir dans une nouvelle Vème république.

L’État-PS, et son recours idéologique à toutes les nouvelles mystifications de la gauche ultra, se voit dans une perspective agonisante, comme avant lui, le Parti communiste, enlisé dans la dictature stalinienne.

Le candidat Hollande à sa ré-élection imaginaire ne parviendra jamais à être un rassembleur. Son seul objectif politique était d’humilier les "sans-dents", les familles, les classes moyennes et la population qui travaille. La révolution socialiste de Hollande a "échoué sans combattre", comme la "monarchie du 14 juillet" à la télé. Elle s’est effondrée sans se défendre. C’est pourquoi, l’abdication de ce "roi de pacotille" est à venir.

On lit, tout le contraire, à propos d’un véritable homme d’État, dans l’Encyclopædia Universalis © :

"Mendès France a marqué l’histoire par son caractère plus que par ses idées. Il a été la conscience de toute une génération. Il a incarné la vertu, au sens romain du terme…"

Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/immigration-e...