Accueil > Veille "habitat, logement et collectivités locales" > La banque qui ne voit pas que le monde change ?

La banque qui ne voit pas que le monde change ?

dimanche 1er juin 2014, par Guy Lemée

L’auteur de ses lignes vient d’apprendre qu’une opération de logement social qui avait été longue et compliquée à monter - le foncier devait être apporté par la collectivité locale- est reportée sine die pour cause de manque d’argent selon les nouveaux élus.
Argent justement. Et chez des maitres ! On n’a bien entendu aucune information ni expertise permettant de se prononcer sur le bien fondé de la réclamation des autorités américaines (on parle de milliards d’euros tout de même) à la "banque d’un monde qui change".

https://www.google.fr/#q=bnp+paribas&tbm=nws

Ii semblerait selon la presse que notre champion national, banque "too big to fail" ait dépensé une énergie incroyable uniquement pour cacher ses (prétendues) fautes.
Et c’est notamment ce qui agacerait ses procureurs étatsuniens.
Est-ce une spécialité française , sans doute pas.
Hélas trop souvent, de grandes organisations en principe au dessous de tout soupçon font tout pour masquer, ne jamais avouer leurs erreurs et celles de leurs dirigeants et cadres . Et si nécessaire disposent de cabinets d’avocats aptes à les y aider, voire à retourner les arguments contre les éventuelles victimes. Le plus souvent c’est le pot de fer contre le pot de terre. Qui a essayé d’intenter une action judiciaire contre sa banque le sait...
La confiance, la fiducia, est pourtant au coeur des relations que notre économie, nos citoyens doivent entretenir avec leurs banques non ?
"Ce qui est bon pour BNP Paribas est bon pour la France..." disait le précédent président de la République !

ps : l’auteur semble prendre (donner pardon) à partie cette puissante institution alors même qu’il en fut client durant plus de 30 ans...et le divorce ne se fait pas à l’amiable, ce qui explique peut-être ce billet d’humeur - qui n’est pas un libelle précise-je pour le cas où un des avocats de la BNP P venait à lire ce "post" !

ps 2 : bien sûr ( et surtout) on se prend à rêver de ce que l’on aurait pu faire avec ces milliards d’euros, notamment en matière de logement ...