Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > L’homosexualisation "à marche forcée" de la société traditionnelle

L’homosexualisation "à marche forcée" de la société traditionnelle

mardi 2 décembre 2014, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La lutte anti-propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT doit s’organiser sur plusieurs fronts différents. Deux d’entre eux sont le front de l’écriture et le front de la rue. C’est-à-dire que le front de la lutte idéologique anti-culturelle doit combattre l’homosexualisation "à marche forcée" mise en œuvre à l’encontre de la société traditionnelle, fondée sur les valeurs morales de la famille hétérosexuelle,
L’homosexualisation "à marche forcée" de la société traditionnelle doit aussi être combattue par le front organisé et militant de la manifestation de masse de type JRE et de la "Manif pour tous".
La population qui travaille et les classes moyennes en tant que telles, les familles et les parents d’élèves sont invités aujourd’hui à lutter contre l’idéologie des "ABCD de l’égalité" à l’école. C’est pourquoi la lutte idéologique doit combattre cette volonté de destruction de la laïcité à l’école par la tyrannie idéologique de l’État-PS et la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école.
Il est aussi grand temps de proposer des échanges de vues réalistes sur la liaison entre le travail des JRE de Farida Belghoul en matière d’organisation de la lutte anti-propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école et l’action anti-GPA du mouvement de la "Manif pour tous".
Notre but est de mettre fin à la tyrannie idéologique de l’État-PS et d’assurer à la laïcité à l’école les moyens de se développer sainement et d’apporter une contribution plus féconde aux activités scolaires, afin que l’ennemi Inter-LGBT de notre nation, des familles et de l’école républicaine, puisse être vaincu.
C’est pourquoi la tâche de la libération de l’école de la tyrannie idéologique de l’État-PS doit être accomplie. Nous luttons pour la libération de l’enfant victime du "prosélytisme homosexuel" à l’école, sous l’influence pernicieuse et perverse des théories mystificatrices du Gender et de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école socialiste, avec le soutien appuyé de l’OCCE.
Le militantisme homosexuel à l’école est le fait d’activistes prosélytes en mal de recrutement d’enfants victimes, fragilisés et psychologiquement instables, en mal de famille dissociée ou mal recomposée, pour leur "bon plaisir", c’est-à-dire pour leur "consommation personnelle". "On ne naît pas homosexuel, on le devient". La preuve absolue et définitive en a été apportée par Judith Butler et la théorie du Gender !
Pour vaincre l’ennemi de la laïcité à l’école et les activistes pervers du lobby Inter-LGBT, les JRE de Farida Belghoul ont choisi de s’appuyer en premier lieu sur les familles et les parents d’élèves. Mais à elle seule, cette organisation militante ne saurait suffire. C’est pourquoi il faut aussi organiser la lutte idéologique contre la fausse culture de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école. Aussi, la lutte idéologique doit combattre la mystification du Gender organisée par la propagande du lobby LGBT.
La lutte idéologique est indispensable pour unir nos rangs et vaincre l’ennemi : la fausse culture de la théorie du Gender ! La lutte idéologique est le fondement de cette nouvelle armée des familles conscientes qui doit mettre fin à la tyrannie idéologique de la fausse culture homosexuelle à l’école de l’État-PS.
La lutte idéologique une fois constituée doit s’efforcer de réduire résolument la sphère d’influence du lobby LGBT au sein de l’État-PS en minant les forces occultes de l’obscurantisme sectaire et des activistes de la révolution culturelle de l’homosexualisation "à marche forcée". Cette révolution culturelle des néo-gardes rouges de l’homosexualisation "à marche forcée" est au service de l’agression néo-impérialiste de la "gauche bobo libertaire" qui veut détruire les classes moyennes en tant que telles, et les familles, en tant que lieux de résistance à la fausse culture homosexuelle qui doit dominer l’école socialiste.