Widgets Amazon.fr

Accueil > Medias > les Saintes Ecritures > L’autorité supérieure des Saintes Ecritures

L’autorité supérieure des Saintes Ecritures

L’homophobie, un interdit chrétien ?

dimanche 10 janvier 2016, par Christian Scherer

On peut lire dans la Bible ; à propos de l’homosexualité :

Nouveau Testament :
"Tu aimeras ton prochain comme toi même’" a dit Jésus (Matthieu 22-39)

Ancien Testament :
"Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination." disent sans ambiguïté les textes anciens (Lévitique 18-22)

On observe près de chez nous que Vladimir Poutine, en se rapprochant de l’Eglise orthodoxe, ne condamne pas l’homosexualité. Il condamne seulement la propagande homosexuelle auprès des enfants.. En effet les enfants sont vulnérables au moment où ils s’interrogent sur leur propre identité sexuelle. Or la Russie, qui fait face à une vague de dénatalité due à l’époque soviétique et poursuivie à l’ère post-soviétique, a un urgent besoin de réhabiliter la famille traditionnelle.

En France,la situation est bien différente. Une intense campagne de lutte contre l’homophobie et les dispositions nouvelles relatives au mariage introduites par loi Taubira ont manifestement influencé les rouages dirigeants de l’Eglise Protestante dite Unie née récemment de l’union entre luthériens et calvinistes. En effet, si la Bible est la seule autorité reconnue des Protestants, par quel paradoxe ont-ils dès lors pu décider lors du synode de l’Eglise Protestante Unie de France (EPUdF) de mai 2015 d’ouvrir la possibilité de bénir des unions homosexuelles ?

Cette étonnante décision, largement reprise par les medias en direction du grand puiblic, a déclenché un vent de fronde intérieur de la part de nombreux fidèles heurtés qui, ne se reconnaissant absolument pas dans cette prise de position, ont décidé de "ne pas se taire contre un texte qui va manifestement à l’encontre des textes bibliques" (sic). Après une première phase de réflexion, ils ont choisi de ne pas quitter en masse leur Eglise dite "unie", mais de créer en son sein un mouvement dit "les Attestants", dont le congrès fondateur aura lieu à Paris le 16 janvier 2016.

Christian Scherer

Voir aussi

- Carton rouge et sac vert au synode de Sète, une décision apostate de l’EPUF par Christian Scherer
- Le pasteur Boucomont décide de rester membre de l’Eglise Protestante Unie, mais refuse de bénir les couples gays (actualitechretienne)
- La subversion du christianisme par Jacques Ellul
- Les grandes religions condamnent l’homosexualité. Et si l’Église avait raison ? par Christian Scherer


Voir en ligne : http://attester.fr