Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > L’audacieux baron Hollande-Münchhausen va combattre l’Ours (...)

L’audacieux baron Hollande-Münchhausen va combattre l’Ours Russe

jeudi 3 décembre 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Comme il n’est pas question de savoir si le baron Hollande-Münchhausen pourra susciter la solidarité internationale de l’insignifiant Obama, soutenu par les gesticulations médiatiques de Kerry le clown, Hollande l’audacieux a osé se confronter à Vladimir Poutine, avec qui il est en opposition irréconciliable, du fait de son "suivisme de l’impérialisme américain", soumis à l’OTAN et à la CIA, en Ukraine et en Syrie.
Vladimir Poutine s’est exprimé devant la presse, au cours d’un entretien à Moscou : "Déclarations et réponses aux questions des journalistes", après la rencontre entre le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et le président français… "Je viens de terminer les négociations de fond, qui ont eu lieu sur un ton constructif, basé sur la confiance. Nous avons donné la plus grande attention à la question de la lutte commune contre le terrorisme international. L’attaque barbare contre l’avion de la Russie sur la péninsule du Sinaï, les horribles événements à Paris et les attaques terroristes au Liban, au Nigeria et au Mali ont laissé de nombreux morts, dont des centaines de citoyens russes et français. Ceci est notre tragédie commune et nous sommes unis dans notre engagement à "trouver les coupables et à les traduire en justice".
"Nos actions militaires sont efficaces. Les militants de l’État soi-disant islamique et d’autres groupes radicaux subissent de lourdes pertes. Nous avons perturbé le fonctionnement des extrémistes, endommagé leur infrastructure militaire et miné considérablement leur base financière. Je me réfère en premier lieu au commerce illicite du pétrole, ce qui génère d’immenses profits pour les terroristes et leurs commanditaires.
"Ceux qui appliquent des normes conformes au double langage, face à des terroristes, afin de pouvoir les utiliser pour atteindre leurs propres objectifs politiques, et l’engagement dans des activités commerciales illicites avec eux, jouent avec le feu. L’histoire montre que de telles actions, tôt ou tard, vont se retourner contre ceux qui encouragent les criminels. Nous sommes convaincus que l’éradication du terrorisme en Syrie créera les conditions nécessaires pour parvenir à un règlement final et à long terme de la crise syrienne."
Comme les Aventures du baron Hollande-Münchhausen ne jouissent pas, en France, d’une célébrité populaire, elles ne sauraient manquer d’ambition, afin de se porter à la conquête d’une "notoriété incertaine à l’étranger", malgré une forte saveur de propagande socialo-populiste, et peut-être même à cause de cela !
On lit les facéties du cher baron : "Tout alla bien jusqu’à mon arrivée en Russie, où l’on n’a pas l’habitude d’aller à cheval en hiver. Comme mon principe est de me conformer, toujours, aux usages des pays où je me trouve, je pris un petit traîneau à un seul cheval, et je me dirigeai gaiement vers Saint-Pétersbourg…
"Je ne sais plus au juste où j’étais, mais je me souviens que c’était au milieu d’une forêt, quand je fus poursuivi par un énorme loup. Il m’eut bientôt rejoint. Il n’était pas possible de lui échapper. Je me cachai au fond du traîneau, et je "laissai mon cheval se tirer d’affaire seul" et agir au mieux de "mes intérêts".
"Il arriva ce que je présumais, mais que je n’osais espérer. Le loup, sans devoir s’inquiéter de mon "faible individu", sauta furieux sur le cheval, déchira et dévora d’un seul coup tout l’arrière-train de la pauvre bête, qui, "poussée par la terreur et la douleur", n’en courut que plus vite encore. "J’étais sauvé" !
"À peine avais-je posé le pied sur la terre ferme, que je fus assailli par un gros ours. "Ah ! ah ! pensai-je, tu arrives bien !" Je lui pris les pattes de devant, dans mes deux mains, et les serrai avec tant de cordialité que l’ours (russe) se mit à hurler désespérément. Mais moi, "sans me laisser toucher par ses lamentations", je le tins dans cette position jusqu’à ce qu’il mourût de (peur). Grâce à cet exploit (audacieux), j’inspirai un tel respect à tous les ours (de Russie et de la planète) que, depuis lors, aucun d’eux n’a "jamais osé me chercher querelle".
"Ainsi, je ne m’en serais pas moins "fait passer" pour un ours (plus puissant que Poutine).
"Je me sentis (alors) "aussi fier que Samson" après la défaite des Philistins."
Quoi qu’il en soit, l’expert en "combat contre l’Ours Russe" se place en "opposition irréconciliable" avec le prolétariat moderne, en se soumettant à la propagande anti-Poutine et à l’impérialisme américain. Comme les dissidents sont "passés à l’Ouest", nous sommes, de toutes tendances, opposés à une guerre idéologique de ce genre, qui apparaît comme le crime le plus effroyable contre la vérité. C’est pourquoi, nous devons employer tous les moyens disponibles, et toutes les forces morales qui sont à notre disposition, pour aboutir enfin à un "résultat politique concret" aux élections régionales d’abord, puis à la présidentielle en 2017.
Cela ne doit pas faire oublier que les dissidents ont toujours été de puissants "moteurs de l’histoire" du monde. On comprend que l’histoire bureaucratique européenne, et sa politique irresponsable, ne produisent, à l’heure actuelle, que des divisions des peuples et des déceptions, dans des proportions très considérables.
Les gouvernants, incapables de remplir les devoirs de leur fonction, font que tout pouvoir politique, qui n’est "pas à la hauteur de sa tâche", cherche une méthode de diversion "dans la guerre", qui entraînera sa chute certaine. On a vu les dictatures des républiques socialistes de l’empire soviétique disparaître, vermoulues et incapables de survivre, confrontées à de puissantes luttes nationales, qui ont montré leur pleine vitalité.
Plus d’une fois les nations ont pu renaître du désastre socialiste. C’est pourquoi, le seul effet des guerres de Hollande, avec toutes leurs conséquences néfastes, vont ruiner encore plus le pays, avant de provoquer la chute des gouvernements socialistes surannés et totalement dépassés.
Par cette ruine de la république socialiste elle-même, la force de la Droite Nationale constitue l’élément neuf, le seul élément de progrès, qui sera suivi de la contre-révolution anti-Hollande "aux abois" et anti-socialiste en France, en 2017. C’est aussi l’explosion mortifère du terrorisme réel, en France, qui aura mis fin à la tyrannie du terrorisme idéologique de l’État-PS. Les prodromes de plus en plus perceptibles de la contre-révolution, qui se montrent actuellement, constituent une menace de disparition pour la dictature socialiste.
C’est pourquoi, la libre expression doit être totalement anéantie par la "censure socialiste", comme les justes revendications du "peuple du pays réel". Les prodromes de la contre-révolution des dissidents, désormais "passés à l’Ouest", constituent une promesse pour le peuple et sûrement un avertissement à la classe politique.
Les jours terribles, qui sont devant l’audacieux baron Hollande-Münchhausen, peuvent porter la Droite Nationale, en avant, sur la route du succès électoral, vers toujours plus de démocratie de proximité. Mais aussi, vers une socialisation soucieuse des équilibres des ethnies et des nationalités au sein de la société française, profondément ébranlée par l’immigrationnisme à marche forcée de Hollande et de l’UE.
Il s’agit avant tout de retrouver, de conserver intact et d’étendre toujours plus, selon la puissance de nos forces morales renouvelées, un vrai sentiment patriotique et national pro-français.
L’organisation politique de la Droite Nationale redonnera confiance au peuple, aux travailleurs et aux classes moyennes, qui sont les seuls authentiques défenseurs des intérêts de la vraie France. Plus que jamais, il s’agit aujourd’hui de rejeter la propagande socialo-populiste de Hollande et la soumission à l’islamisme de l’UE.
La Droite Nationale n’a plus seulement aujourd’hui le "devoir pressant" de tout mettre en œuvre pour maintenir la paix, mais encore, celui de concentrer toutes ses forces pour le "relèvement de la France".


Dr Thierry-Ferjeux MICHAUD-NÉRARD


Voir en ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baron...