Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande, Obama et le pape François, les politiciens illusionnistes du (...)

Hollande, Obama et le pape François, les politiciens illusionnistes du changement climatique

mercredi 5 août 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Hollande, Obama et le pape François vont promouvoir le nouveau mythe du changement climatique planétaire. L’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme, de ces politiciens illusionnistes, mettent en avant, dans les médias corrompus de la paresse mentale, la nouvelle imposture écologique médiatico-politique à la mode des vacances. La nouvelle imposture écologique témoigne du mensonge et de l’incompétence de ces politiciens illusionnistes que sont Hollande, Obama et le pape François, et du refus du moindre bon sens.

Sur le climat et la mystification du changement climatique, les questions de communication médiatico-politique justifient toute l’énergie mise au service du "langage de conviction", pour masquer l’incompétence de ces politiciens illusionnistes. La mystification de la communication, à propos du changement climatique, met en question les certitudes mensongères de la nouvelle imposture médiatico-politique, en matière écologique.

Pendant ce temps des guerres "par procuration" qui embrasent le monde, avec le soutien de Hollande "l’audacieux de l’impuissance", et de l’impérialisme de l’afro-américain moraliste Obama, en fin de mandat, la communication à propos du changement climatique entretient un "nuage de fumée" pour tromper les peuples, avec le secours politico-médiatique du pape François, l’immigrationniste mondialiste très miséricordieux.

Le fonds de commerce des médias est de faire croire au "sensationnalisme médiatico-politique". La perte de la confiance absolue des peuples, dans les capacités de Hollande, d’Obama et du pape François, afin de changer le monde, fait que ces politiciens illusionnistes "parlent" du changement climatique.

C’est ce qui souligne l’extraordinaire mensonge médiatico-politique de tous ces politiciens véreux qui vivent aux dépens des contribuables des pays développés et de l’exploitation de la misère des peuples.

Il est irréaliste d’imaginer que l’humanité entière se laisse berner longtemps par ces illusionnistes de la "misère pour tous". Le mensonge politico-médiatique de la solidarité obligatoire "pour tous et contre tous" laisse libre court à la propagande socialo-populiste qui entretient "l’immigrationnisme à marche forcée". C’est bien la cause principale de la "tiers-mondisation" croissante des peuples de l’Occident chrétien.

La résistance des peuples à la propagande socialo-populiste de "l’immigrationnisme à marche forcée" a vocation à être utilisée politiquement par l’humanité souffrante aux prochaines échéances électorales.

Tôt ou tard, Hollande, Obama et le pape François devront se rendre à l’évidence. La communication de la nouvelle imposture médiatico-politique utilise l’énergie indispensable au développement des peuples, pour la détourner au profit du mensonge de ces politiciens, bavards, paresseux et sûrement incompétents.

La communication du mensonge, les prévisions à caractère catastrophique et les bavardages à la télé de ces politiciens véreux se perdent dans l’atmosphère médiatique, comme les émissions de gaz à effet de serre. Le seul but est de continuer à enrichir et à accroître indéfiniment les profits abusifs des industriels du changement climatique, par des lois répressives fiscalistes "vertes" qui ruinent toujours plus les plus pauvres.

Le mensonge médiatico-politique de la lutte contre les émissions de CO2 est présenté comme une "nouvelle forme de solidarité" obligatoire et une contribution fiscaliste toujours plus nécessaire.

Une telle contribution fiscaliste imposée aux générations présentes, à l’amélioration supposée du sort des générations futures, est sûrement une nouvelle contribution obligatoire à l’amélioration certaine des profits des industriels du changement climatique. La "communication du changement climatique", au détriment des peuples soumis à la propagande socialo-populiste de "l’immigrationnisme à marche forcée", a vocation à être toujours plus "utilisée politiquement" par ces politiciens illusionnistes et spécialistes de la mystification.

Ils ont le devoir de réduire au silence ceux qui s’opposent à ces mensonges socialo-populistes. C’est pourquoi ils inventent des lois toujours plus répressives, contre la liberté d’expression et d’opinion. De telles lois répressives "contre la liberté" sont les formes connues de la police politique de la pensée, au service des dictatures qui agissent contre les peuples, sous la forme du terrorisme intellectuel. Le soutien corrompu des médias socialo-collabos doit retarder les progrès de la démocratie des peuples et de l’économie humaniste.

Ces mensonges de la communication socialo-populiste à propos du changement climatique ont pour objectif de masquer "l’immigrationnisme à marche forcée". Cette propagande socialiste "immigrationniste de fait" a un impact très négatif sur le niveau de vie des peuples qui travaillent et qui sont confrontés à la misère.

La majorité de la population qui travaille doit faire face aux abus de la classe politico-médiatique des intellos-bobos, les profiteurs gavés de la gauche-caviar.

Comme c’est le cas de la gabegie socialo-politique des taxis de la dame Saal, au profit des copains, c’est-à-dire les "coquins" et autres "abuseurs au pouvoir" de la gabegie de la république socialiste.

Les mensonges de la classe médiatico-politique et les mystifications de la communication, à propos du changement climatique, sont l’alibi et la conséquence certaine et constante du refus d’assumer la moindre responsabilité pour "changer le monde" et servir le bien public. La classe politico-médiatique au pouvoir, la clique des Hollande, Obama, refuse de conduire une politique au profit des peuples qui les ont élus et du pays qu’ils sont supposés gérer au mieux pour faire en sorte qu’il fasse "bon y vivre".

par le Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/pape-franc...