Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande, les éleveurs et la "pompe à phynances" du Père Ubu !

Hollande, les éleveurs et la "pompe à phynances" du Père Ubu !

jeudi 30 juillet 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

Si le socialisme de Hollande ne s’est pas développé sereinement, en France, après 2012, c’est parce que Hollande ne s’est pas préoccupé de respecter les étapes indispensables à sa mise en œuvre.
Il a nié la réalité de la "prise de conscience politique des urgences économiques", avant de passer par des constructions socialistes absurdes et utopiques, pour imposer des "réformes sociétales à marche forcée", au lieu de mettre en œuvre les réformes économiques, absolument nécessaires, d’un État-en faillite.
Au contraire, par son insuffisance, il a aggravé la déconfiture des entreprises, en les soumettant à la "confiscalisation" propre à l’économie socialiste. Hollande, c’est l’incompétence et l’économie "confiscaliste".
Il a voulu introduire, à coup sûr, la spoliation fiscale dans toutes les branches de l’économie, ce qui a donné un coup d’arrêt brutal, dans le domaine de l’investissement et de la modernisation des entreprises.
Le même effet délétère a agi au niveau de la consommation personnelle des ménages, sans devoir subir de nouveau la spoliation de la TVA et être rackettés pour entretenir la gabegie de l’État-PS.
Raison de plus pour que pareil abus de taxes parvienne à dissuader les consommateurs, de toute nouvelle dépense non urgente ou non indispensable.
Les économistes socialistes sont parmi les plus incompétents. C’est pourquoi, ils ne pourront pas se maintenir encore longtemps dans les débats abstraits à la télé de "C’ dans l’air", sur France 5, en compagnie des mêmes commentateurs socialistes, toujours aussi incompétents, dans ce désordre infernal, à causes des interruptions incessantes des soi-disant animateurs, où seul Thierry Guerrier tire son épingle du jeu.
Les économistes et commentateurs socialistes sont parmi les plus incompétents.
Et pas seulement à cause de leur ignorance crasse, mais surtout parce qu’ils croient pouvoir dissimuler leur ignorance derrière une idéologie socialiste archaïque. Leur ignorance est enveloppée dans de faux bons sentiments et dans les mystifications de l’économie solidaire à la mode socialiste.
C’est-à-dire d’abord et avant tout au profit des copains, les intello-bobos-socialo-friqués.
Les statistiques du chômage de masse, comme résultat inéluctable de l’économie socialiste, sont là pour témoigner du développement économique de plus en plus arriéré de la France socialiste de Hollande. Et cela, parce que la social-médiocratie de la république socialiste de Hollande est supérieurement développée.
Elle est composée des formes les plus abjectes de l’égalitarisme honteux, contre la méritocratie, la seule et vraie issue pour la réussite sociale des enfants des classes populaires.
La déconstruction socialiste de Hollande est un acte de destruction du lien social et de l’esprit d’entreprise, comme de l’esprit patriotique et national, d’une envergure jamais égalée. C’est pourquoi, les séquelles honteuses de la déconstruction socialiste de la France resteront marquées pour les années à venir.
Comment pourrait-on attendre encore de grandes choses de Hollande, au cours des prochaines années, lui qui veut croire à sa ré-élection imaginaire en 2017.
Hollande ne sera jamais admiré pour son œuvre indigne et il ne fera pas partie de l’histoire.
Hollande ne sera honni du monde civilisé que pour avoir combattu les valeurs de l’Occident chrétien. Et il ne sera pas autrement connu qu’à travers la médiocrité de son quinquennat, non reproductible.
C’est ce qui rend compte des luttes acharnées des classes moyennes, des gens qui travaillent, en ville et à la campagne, et du mouvement de la "Manif pour tous", contre la déconstruction socialiste.
La déconstruction socialiste de l’économie vient s’ajouter à la déconstruction socialiste de la famille normale, au profit de l’idéologie homosexualiste à l’école avec la promotion des "ABCD de l’égalité" et au profit de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école, contre la laïcité.
Depuis, toute l’attention des familles, et de la population qui travaille, se concentre sur la révolte et sur des tâches clairement idéologiques. Il importe avant tout de sauvegarder la possibilité même d’une famille.
L’économie socialiste décrétée de Hollande a été brutalement interrompue par les événements de cet été, quand les éleveurs ont fait front contre les pressions capitalistes de l’industrie agro-alimentaire et de la grande distribution et contre les pressions fiscales insupportables de l’État-PS.
Ils ont compris qu’ils étaient indûment soumis au racket permanent de la gabegie socialiste.
L’économie socialiste décrétée de Hollande a, non seulement, négligé de s’occuper et de protéger les entreprises, mais elle a oublié que l’entreprise devait fournir du travail et qu’elle devait créer de l’emploi réel.
La population qui travaille est dans l’obligation de dévoiler les mensonges de Hollande, sur le plan du chômage et sur le plan des questions économiques, en faisant ressortir leur similitude avec ses mensonges en matière politique. La population qui travaille affirme l’incapacité du gouvernement de Hollande, qui préfère gérer et protéger les droits des chômeurs à pole-emploi, que de créer des emplois aux travailleurs.
Le bavardage de Hollande est incapable de s’imposer une discipline de travail, pour réformer le pays.
La gabegie des profiteurs de la république socialiste fait que l’État-PS refuse de restreindre ses folles dépenses, à l’origine des pressions fiscales de plus en plus insupportables, socialement et économiquement.
En signalant le courage et l’héroïsme au travail des éleveurs, la population qui travaille n’est pas loin de s’engager sur les fronts de la désobéissance civile, si ce n’est de l’insurrection anti-fiscale, comme jadis en Corse. Cette expérience de la révolte des éleveurs est largement suffisante pour démentir les mensonges de Hollande sur la baisse des impôts, sur la baisse du chômage et sur la reprise économique. L’expérience de la révolte des éleveurs a mis en évidence les aberrations de l’économie socialiste de Hollande.
L’économie socialiste de Hollande, c’est le délire fiscal du Père Ubu, avec sa "pompe à phynances" !

Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://lagauchematuer.fr/2015/07/30...