Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande, le maillon faible en France depuis 2012

Hollande, le maillon faible en France depuis 2012

vendredi 29 janvier 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La république socialiste de Hollande ramène la France à l’époque corrompue de la Nomenklatura de l’Union soviétique qui, dans le temps, est séparée de notre temps par l’espace d’une bonne génération, mais qui est devenue tellement étrangère à la génération actuelle qu’elle peut renaître de ses cendres, comme au début du siècle dernier. Et aussi, tout ce qui s’est passé chez nous depuis 2012 n’est qu’une continuation de l’esprit anarcho-nihiliste de 1968, et donc la simple exécution testamentaire de la génération Mitterrand.
Hollande, le maillon faible en France depuis 2012, prépare sûrement l’effondrement politique de la caste des intellos-bobos profiteurs et usurpateurs de la république socialiste. L’idéologie officielle du Gender à l’école et des "ABCD de l’égalité", soutenue par la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT, est en lutte ouverte contre la science ! Les idéologues du Gender du lobby GOF-LGBT, façon Butler, sont sur le point de faire un tour à la maison de santé de Sainte Anne pour des soins psychiatriques urgents.
Les idéologues du Gender, du lobby GOF-LGBT, rêvent de corrompre la jeunesse de notre pays, désignée par l’État-PS comme victime naturelle consentante de la "déconstruction libertaire de la famille" et comme victime signifiée du prosélytisme "gay-friendly" des activistes gay contre la laïcité à l’école.
Les activistes gay se transforment en responsables reconnus en matière d’enseignement du Gender à l’école, ce qui couronne tout le développement institutionnel de la misère intellectuelle de la névropathe Butler, élevée, en quelque sorte, au rang de "philosophie officielle d’État" de la république socialiste.
Dans ce contexte d’effondrement moral et politique, les familles et les parents d’élèves, la population qui travaille et les classes moyennes, passent à l’époque actuelle pour les représentants de la réaction. Les familles et le mouvement de la "Manif pour tous", ne sont-ils pas justement les adversaires les plus acharnés de cette "déconstruction libertaire de la famille" qui jette le trouble dans les esprits ? Aucune idéologie de ce gouvernements socialiste borné ne s’est autant attiré l’hostilité et la colère des familles que la thèse fumeuse du Gender du lobby GOF-LGBT à l’école. Tout ce qui est idéologie du Gender, du lobby GOF-LGBT, est irrationnel, et tout ce qui est rationnel et réel est étranger à la misère intellectuelle de la névropathe Butler.
Hollande, le maillon faible, responsable de l’exécution testamentaire de la génération Mitterrand, doit subir manifestement la sanction du monde réel et de tout ce qui existe, face au règne du despotisme, de l’État policier, de la justice arbitraire, et de la censure de la police de la pensée contre la libre-expression.
Or, chez Hollande, tout ce qui existe en matière de politique économique n’est pas réel. L’attribut de la réalité ne s’applique, chez lui, qu’à tout ce qui lui est nécessaire par sa campagne re-présidentielle. La seule réalité dans ses manœuvres politiciennes s’avère être la nécessité re-présidentielle. C’est pourquoi, il ne considère pas comme réelles les reformes économiques, pourtant nécessaires, et il se limite au recours abusif à l’ADA, l’argent des autres prélevé arbitrairement par la domination "fiscale socialiste".
En 2016, la république socialiste est devenue si irréelle, c’est-à-dire si dénuée de toute nécessité, si irrationnelle, qu’elle doit être nécessairement abolie par la ligne Bleu-Marine de 2017.
Tout ce qui est nécessaire à la campagne re-présidentielle s’avère irrationnel. Appliquée à l’État-PS, la thèse fumeuse du Gender du lobby GOF-LGBT à l’école ne signifie pas autre chose que : cet État-PS est irrationnel, conforme à la déraison, dans la mesure où il est dominé par les activistes gay du lobby GOF-LGBT. Si la tyrannie idéologique de l’État-PS-GOF-LGBT est mauvaise, mais continue pourtant d’exister bien qu’elle soit mauvaise, c’est que la mauvaise qualité du gouvernement trouve sa justification et son explication dans la mauvaise conscience du peuple de France. Les Français depuis Mitterrand ont eu les gouvernements immigrationnistes et gay-mondialistes qu’ils méritaient. Or, un bon gouvernement n’est aucunement un attribut qui revient de droit, en toutes circonstances et en tout temps, à un peuple dans un État démocratique donné.
Avec Hollande, le maillon faible, c’est tout le contraire d’un bon gouvernement social et politique, dont la caste politico-médiatique parle toujours à la télé officielle avec le plus grand enthousiasme des profiteurs.
Et ainsi, au cours du déclin de la république socialiste, tout ce qui précédemment était le contenu de la propagande socialo-populiste, relayée sans cesse par la télé officielle, devient irréel, perd sa nécessité, son droit à l’existence, par son caractère irrationnel. La réalité nouvelle et viable de la ligne Bleu-Marine de 2017 se substituera à la réalité mourante de la république socialiste, et de son État-PS-GOF-LGBT pathologique, d’une manière apaisée et pacifique. En clair, l’ancien état de choses GOF-socialiste est assez déraisonnable pour devoir mourir sans résistance, contre cette nécessité de la ligne Bleu-Marine de 2017. C’est pourquoi, tout ce qui est irrationnel dans la tête des hommes GOF-socialistes, pour changer la société contre le peuple, est destiné à mourir sans résistance, puisque la réalité existante ne peut changer sans résistance. En clair, tout ce qui résulte de l’ancien état de choses GOF-socialiste mérite de périr. Mais la véritable signification et le caractère réactionnaire de la ligne Bleu-Marine de 2017, c’est précisément qu’elle mettra fin, une fois pour toutes, au caractère idéologique de l’État-PS et de tous ses résultats sociétaux absurdes, issus de la pensée des activistes gay-GOF-socialistes. Nous devons considérer ici la ligne Bleu-Marine en tant que conclusion de tout le mouvement de l’exécution testamentaire de la génération Mitterrand, qui est entré, avec Hollande, le maillon faible, dans le cycle de la décadence et de la mort du socialisme soi-disant à visage humain.
La vérité qu’il s’agit de connaître, dans l’idéologie des activistes gay-GOF-socialistes, se limite à une collection de principes dogmatiques tout faits, dont il ne reste rien, quand on les confronte à la science.
La vérité de l’idéologie des activistes gay-GOF-socialistes réside désormais dans le processus même de la décomposition de la république socialiste. Contrairement à la science, l’idéologie des activistes gay-GOF-socialistes s’abaisse au niveau des degrés les plus inférieurs de la morale publique, tout en postulant la découverte d’une prétendue vérité absolue gay-mondialiste et communautariste-islamiste-immigrationniste.
Hollande, le maillon faible en campagne re-présidentielle, est arrivé au point où il ne peut plus avancer et où il ne lui reste rien d’autre à faire qu’à rester, comme Chirac et les rois fainéants, les bras croisés et à contempler oisif la vérité absolue de la décadence et de la mort de la république socialiste. Hollande aura été le maillon faible de l’État socialiste et le simple exécuteur testamentaire de la génération Mitterrand.

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://lagauchematuer.fr/2016/01/29...