Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande et le reni-maniment pataphysique ministériel de l’homme (...)

Hollande et le reni-maniment pataphysique ministériel de l’homme normal

mardi 16 février 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

À en croire certains journaux, comme la Dépêche du Midi, propriété de Baylet, le rentier des radicaux soi-disant de gauche, après avoir été la propriété d’un certain "Bousquet et le soutien de Mitterrand sous la IVème république" des partis corrompus, la présidence de la république socialiste de Hollande aurait été, dans ces derniers temps, le théâtre d’un "bouleversement sans précédent", avec le reni-maniment ministériel. Le processus de décomposition du système socialo-pataphysique de Hollande, qui a débuté dès 2012, a abouti à une "putréfaction politico-médiatique" où se sont contaminées toutes les "factions socialistes du passé".
Dans le chaos des "bavardages vides de sens" du système de communication poussif de Hollande, ses discours soi-disant audacieux et puissants ont été prononcés à la télé pour sombrer aussitôt dans l’oubli.
Les ministres ignares issus de l’incompétence, de l’impuissance et de l’amateurisme de Hollande sont les héros éphémères de la pataphysique socialiste de Hollande qui ont surgi au devant de la scène politico-médiatique pour sombrer à leur tour dans les ténèbres de l’incompétence et de l’amateurisme socialistes. Ils se croyaient pourtant des héros socialistes parmi les plus hardis et les plus puissants, comme le frère Peillon.
Ce fut lui qui a voulu une "révolution de l’Éducation Nationale socialiste" qui n’a été en réalité qu’un jeu social-pervers au détriment des enfants. Frère Peillon a voulu faire la révolution gay-mondialiste qui a fait paraître mesquins, aux yeux de la caste politico-médiatique des journaleux collabos intellos-bobos paresseux et ignares, le mouvement de la "Manif pour tous" et les combats justes des familles et des parents d’élèves.
Les principes gay-mondialistes du transgenre et du Gender de la névropathe Butler supplantèrent les héros socialo-franchouillards de la Libre Pensée Pataphysique Homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT.
Hollande a provoqué le reni-maniment ministériel avec une précipitation inouïe après que le socialiste manipulateur Fabius, l’opportuniste affairiste mystificateur, ait obtenu son plat de lentilles constitutionnel ! Tout cela se serait passé dans le domaine de la mystification socialiste pure si, avec le reni-maniment ministériel de Hollande, il s’était agi d’un événement pataphysique innovant plein d’intérêt sur le plan politico-médiatique.
Mais ce serait oublier le "processus de décomposition avancée de la république socialiste". Dès lors que la dernière étincelle de vie de la république socialiste se fut éteinte, les divers prétendants gauchistes à la succession de Hollande ont décrété "lettre morte" les affabulations de Hollande, pour désigner le résidu d’une phraséologie vide de sens et en décomposition, malgré les nouvelles combinaisons politiciennes provoquées par le reni-maniment ministériel, pour inventer une nouvelle communication pataphysique politico-médiatique.
La presse des industriels du mensonge, les journaleux collabos intellos-bobos paresseux et ignares qui ont jusqu’alors vécu de l’exploitation de la phraséologie vide de sens de Hollande, se jetèrent avec avidité sur ces nouvelles combinaisons politiciennes de ce "jeu d’enfant pataphysique" du reni-maniment ministériel, comme il avait dessiné le bouleversement pataphysique des Régions "sur un coin de table de bistrot".
Et chacun des journaleux collabos intellos-bobos de déployer un zèle inouï pour débiter la part des mensonges qui lui était échue. Mais la chose ne pouvait aller sans la méfiance de la population qui travaille.
Au début, cette méfiance des classes moyennes s’est manifestée d’une façon plutôt républicaine. Plus tard, lorsque l’industrie socialiste du mensonge fut surencombrée et que, malgré tous ses efforts, les mensonges furent impossibles à écouler sur le marché de la propagande socialo-populiste, l’affaire fut viciée, comme il est de règle en Hollandie, par l’annonce de fausses réformes de pacotille, l’altération de la vérité, la mystification des intentions premières, le maquillage des copinages, les nominations fictives, les emplois de complaisance et par un "système socialiste de dépenses de l’argent public" dénué de toute base concrète.
Jusqu’à présent, "les socialistes se sont toujours fait des idées fausses sur le monde réel, sur ce qu’il est, ou sur ce qu’il devrait être". Ils ont voulu organiser l’école et la société en fonction de l’idéologie socialiste contre le monde réel et contre l’idée de l’homme normal. Ils ont voulu les remplacer par les représentations qu’ils se faisaient de "l’homme soumis à la mode de la névrose du transgenre" et du Gender made in USA, selon les mystifications de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT. Les mystifications du transgenre et du Gender sont les produits avariés de leur cerveau névrotique qui ont pullulé pour contaminer l’école et la société, en voulant les dominer de toute leur médiocrité socialiste. Les idéologues du lobby LGBT se sont inclinés devant leurs propres chimères, avec les dogmes de l’idéologie des "ABCD de l’égalité".
La névrose du transgenre et du Gender made in USA s’adresse à des êtres imaginaires bizarres sous le dogme desquels les idéologues du lobby LGBT croient pouvoir transformer le monde réel de l’école et de la société. C’est pourquoi "les familles et les parents d’élèves sont en révolte déterminée" contre cette peste socialiste LGBT qui répand ces idées fausses à l’école et dans la société. Les familles et les parents d’élèves veulent apprendre aux enfants à échanger ces illusions contre des pensées correspondant à l’essence de l’homme, à avoir une attitude critique vis-à-vis des mystifications du transgenre et du Gender et à se sortir ces mensonges du crâne. Ces rêves, nés de l’imaginaire infantile, à propos des "mutants issus des romans" de bandes dessinées, forment le cœur de l’idéologie du transgenre et du Gender. Les idéologues du lobby LGBT croient que grâce à leur propagande homosexuelle, bi-, trans-, du transgenre et du Gender, la réalité actuelle du monde hétérosexuel normal s’effondrera. Ces mensonges ne sont pas reçus par les familles et les parents d’élèves avec le respect dû aux enseignants mystificateurs, mais avec la plus grande méfiance. Ils ont ainsi la conviction que "ces idées criminelles constituent pour le monde de l’enfance un danger moral majeur".
La lutte des idéologues du lobby LGBT, qui a été présentée et vantée comme une révolution sexuelle historique, aurait produit les résultats les plus prodigieux à l’école. Mais pour apprécier à sa juste valeur cette charlatanerie gay-mondialiste de l’Éducation Nationale socialiste, qui éveille dans le cœur des honnêtes gens un sentiment de honte nationale, il faut donner une idée concrète de la perversion LGBT et spécialement du constat tragi-comique, entre les exploits réels de ces héros du transgenre et du Gender, et leurs illusions au sujet de "leurs exploits névrotiques aux yeux de la caste politico-médiatique". Il faut considérer ce vacarme politico-médiatique d’un point de vue critique, créé pour faire diversion de l’incompétence et de l’amateurisme de l’État-PS, pour comprendre qu’il se situe en dehors des préoccupations de la population qui travaille.
Luc Rosenzweig a écrit sur Causeur : "François Hollande, génie politique pataphysique : Il réinvente sans cesse la grammaire politicienne… Le problème est alors de raconter une histoire (car)l’art de gouverner du chef de l’État relève d’une "écriture politique" placée sous la contrainte… Aux contraintes habituelles de la grammaire politicienne (équilibre des tendances, répartition régionale des détenteurs de maroquins, remerciement aux fidèles), il en a ajouté d’autres : parité sexuelle, ce qui interdit les gouvernements à chiffre impair, introduction des diverses diversités : arabes, noirs et maintenant asiatiques, homosexuels, etc.
"L’Ordre de la Grande Gidouille devrait, en bonne logique, figurer au nombre des décorations dont le président de la République est titulaire es qualités… L’empreinte pataphysique se lit également dans l’intitulé des départements ministériels créés pour l’occasion : on trouve des secrétariats d’État à l’égalité réelle (?), à l’aide aux victimes, à la biodiversité, qui pourraient aisément s’ajouter à la liste des chaires du Collège de Pataphysique (comme la) Mythographie des sciences exactes et des sciences absurdes…"

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://lagauchematuer.fr/2016/02/16...