Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande est trop petit pour endosser le "posthume de Mitterrand"

Hollande est trop petit pour endosser le "posthume de Mitterrand"

vendredi 29 janvier 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

En général, en matière de presse politique, il s’agit constamment, pour la caste politico-médiatique, de ramener l’absurdité des bavardages de Hollande, qu’ils rencontrent à chaque instant, à quelque autre lubie du moment, comme la taxe à 75%. C’est-à-dire que les correspondants plus conscients, de la presse politique internationale, doivent supposer que ce non-sens a, en définitive, un sens particulier qu’il s’agit de découvrir, en matière d’incompétence, d’impuissance et d’amateurisme, du président jobard de la normalitude socialiste.
Pour la "vraie presse politique", ce qui exclut les journaleux de la caste politico-médiatique socialiste assujettie au pouvoir, à savoir en priorité L’Obs, Libé, Le Monde, il s’agit d’expliquer le pourquoi de ce non-sens et de toute cette phraséologie creuse de Hollande, l’audacieux en paroles, et l’inactif béat en politique.
En réalité, Hollande, l’audacieux, ignore tout des rapports réels existants entre politique et économie.
La véritable intention pratique de cette "phraséologie vide de sens", c’est de "faire diversion". Il s’agit d’éliminer, par ces mystifications et prédictions à la Nostradamus, "toutes représentations politiques claires" dans la conscience des électeurs. Hollande est incapable d’agir efficacement sur la crise du chômage par une transformation des circonstances politiques et économiques, et non par des arguments idéologiques.
Pour la population qui travaille, les familles, et les classes moyennes, de tels arguments idéologiques, tirés de la propagande socialo-populiste, sont sans valeur pratique et ils n’existent pas. Il y a longtemps que l’idéologie a été détruite par les circonstances économiques concrètes. Le caractère purement idéologique de ces prédictions à la Nostradamus fait que leur résultat se manifeste seulement dans les rêves de Hollande.
Dans les faits, la plupart des électeurs ne croient plus sérieusement que les divagations de l’esprit de Hollande-Nostradamus, qui est le symptôme récurrent de "l’histoire des dictatures socialo-populistes", auront laissé la moindre trace marquante "dans l’Histoire", mais seulement dans l’histoire vulgaire de la médiocratie !
Lorsqu’il s’adonne à des "constructions purement idéologiques", Hollande, l’audacieux, ignore tous les contenus les plus riches de la grande civilisation de l’Occident chrétien. C’est pourquoi, il saute à pieds-joints par-dessus tout le passé glorieux de l’Occident qui a marqué les esprits éclairés dans l’Histoire de France.
Le temps est venu, pour la caste politico-médiatique et les mystificateurs des télés les plus autorisés, de faire endosser le posthume de Mitterrand au trop petit Hollande, en vue de sa campagne re-présidentielle.
Toutes les combines de Hollande et tous ses échecs réels sont oubliés. La mise en scène de théâtre, pour sa campagne re-présidentielle, se limite à la foire et aux controverses sur le "posthume de Mitterrand".
Quand la caste politico-médiatique croit pouvoir traiter de thèmes vraiment historiques, ces journaleux ne produisent que des représentations politico-médiatiques, détachées des réalités sans résultats pratiques. Ils racontent cette histoire sur le "posthume de Mitterrand" dans l’espoir de mettre en scène et de représenter l’époque de Mitterrand, comme la première étape socialiste, annonciatrice de la véritable époque historique du fabuleux destin de Hollande, l’audacieux, en 2012. Le but des journaleux hollandophiles, c’est d’écrire une histoire du passé sur le "posthume de Mitterrand" pour faire resplendir la gloire insignifiante de Hollande !
Faire ressurgir du passé le "posthume de Mitterrand" pour faire resplendir avec d’autant plus d’éclat la "gloire d’une personne sans gloire" et qui n’est pas historique, c’est la gageure de la caste politico-médiatique.
C’est pourquoi, il est conforme à ce but de ne pas évoquer les événements réellement désastreux de la politique économique de Hollande. Les miteuses circonstances historiques concrètes sont remplacées par des illusions historiques sur le "posthume de Mitterrand" dans l’histoire de la politique socialiste. Il faut offrir, en compensation d’une personne sans gloire, un récit qui ne repose sur aucune étude sérieuse, mais sur des montages inventés et des racontars mensongers sur le "posthume de Mitterrand". À ce propos, Marx parle de "ces épiciers de la pensée pleins d’emphase et d’arrogance, qui se croient infiniment au-dessus des préjugés et ne sont, en pratique, que des piliers de bistrot qui rêvent en petits bourgeois" de la réélection imaginaire de Hollande, l’audacieux. Ils refusent l’évaluation des résultats réels en matière de politique économique.
En réalité, en matière de véritable politique économique, il s’agit de "transformer le monde existant et de changer pratiquement l’état de choses" qu’on a compris, une fois élu, en tant que président socialiste. Mais Hollande, l’audacieux, ne va jamais plus loin que des "impulsions isolées et irréfléchies" qui n’ont aucune influence sur la conception générale de la compétence, en matière de vie sociale, politique et économique.
On ne voit, chez Hollande, pas autre chose que des théories susceptibles d’aucun développement. La conception du monde politique et économique chez Hollande se limite à une simple "abstraction idéologique".
Marx a écrit : "L’idéologie de la classe dominante est, à toutes les époques, l’idéologie dominante !"
En clair, la classe au pouvoir est la "puissance idéologique dominante" dans la société .La classe qui dispose des moyens politico-médiatiques assure la reproduction matérielle de l’idéologie dominante ! C’est le cas avec la tyrannie idéologique des "ABCD de l’égalité" et le prosélytisme de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT à l’école. Les idéologues du lobby GOF-LGBT disposent de tous les moyens de "manipulation intellectuelle des enfants", contre les préoccupations des familles et des parents d’élèves.
Les enfants jeunes, à qui sont refusés la "liberté de penser par eux-mêmes et les moyens de réflexion intellectuelle", sont soumis, du même coup, aux idéologues du lobby GOF-LGBT. Les pensées dominantes du lobby GOF-LGBT ne sont pas autre chose que l’expression des rapports de domination du lobby GOF-LGBT au sein de la république socialiste. Autrement dit, l’idéologie des "ABCD de l’égalité", ce sont les idées issues de la domination politique du lobby GOF-LGBT pour la "déconstruction socialiste de la famille normale".
En fait, le tour de force de la caste politico-médiatique consiste à démontrer que le destin de Hollande est écrit dans l’histoire du "posthume de Mitterrand". Il se réduit à vouloir "séparer les idées de Hollande des conditions économiques réelles" et à refuser de reconnaître, en conséquence, que ce sont des illusions qui relèvent de la seule "mystique socialiste". Comme ses pensées ne sont pas réellement liées entre elles par la base intellectuelle qui rend la chose possible, ce ne sont que des pensées vides de sens, pures et simples.
Rien ne permet de croire que les penseurs, les journaleux, les idéologues socialistes, les fabricants de l’histoire du "posthume de Mitterrand", seraient autre chose que les gardiens de cette histoire vulgaire.
Dans l’époque présente si troublée, la population est supposée croire sur parole les penseurs, les journaleux, les idéologues socialistes, les fabricants de l’histoire en question du "posthume de Mitterrand".
C’est pourquoi Hollande en campagne re-présidentielle veut croire dans ces illusions misérables que la caste politico-médiatique invente sur son soi-disant fabuleux destin re-présidentiel. Par cette méthode de falsification historique du "posthume de Mitterrand", il faut faire croire à l’illusion des mythologues en général.
Elle est liée aux illusions des idéologues GOF-socialistes et des politiciens véreux de la clique UMPS.
Pour 2017, il faut donc partir des rêveries re-présidentielles, des illusions dogmatiques et des idées biscornues de Hollande en campagne, qui sont mises en scène par ces gens-là, les penseurs, les journaleux, les idéologues socialistes, les fabricants de l’histoire mythifiée du "posthume de Mitterrand".
La grande mission des forces politiques de la Droite Nationale pour 2017, c’est le devoir de mettre fin à la tyrannie idéologique de l’État-PS, coupable du "passage de la civilisation à la barbarie", par la dictature idéologique du lobby GOF-LGBT, pour rétablir la France, avec le "passage de la barbarie à la civilisation" !

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://lagauchematuer.fr/2016/01/26...