Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Hollande à l’Élysée réfute "l’Idée de Raison" dans la conduite de (...)

Hollande à l’Élysée réfute "l’Idée de Raison" dans la conduite de l’État.

vendredi 19 février 2016, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La république socialiste de Hollande repose sur la négation de la réalité et réfute les buts rationnels de la politique, qui reste dominée par ses chimères de bureaucrate socialiste utopique. C’est pourquoi, quoi qu’il en soit des conséquences dramatiques dues aux échecs économiques et à l’inexpérience de Hollande, tous ses échecs constituent une remarquable initiation pédagogique à la critique du socialisme de Hollande.
Hollande se mit à réfuter de l’intérieur de l’Élysée "l’Idée de Raison" dans la conception de l’État. Il se voulait l’incarnation repue et grassouillette des rois fainéants de la république socialiste, chargée de changer la société et de réaliser la "nouvelle nature humaine socialiste" et sa "liberté sexuelle absolue", avec le recours aux "bienfaits de la rue du Cirque". La critique de la non-politique de Hollande à l’Élysée a découvert, dans les habitudes et les rituels fonctionnels de la bureaucratie socialiste, toute l’expression irrationnelle de Hollande au pouvoir. On l’a observé surtout dans les contestations produites par le "régime confiscaliste" inique, annonçant la révolte résolue des classes moyennes, des familles et de la population qui travaille.
C’est cela qui a contribué à dissiper le rideau de fumée des illusions égalitaristes et de la propagande socialo-populiste mensongère entretenues par l’idéologie socialiste. C’est pourquoi, les classes moyennes, les familles et la population qui travaille ont cessé de penser que l’État-PS puisse jamais se lier au corps social qui est créateur de richesses et devenir, sous une forme vraiment démocratique, l’organisateur d’une communauté sociale plus juste, équilibrée et raisonnable. Au contraire, les idéologues du lobby LGBT ont voulu changer la société et le "genre humain" avec le transgenre et la mystification du Gender pour tous.
Dans l’école de la république socialiste, les idéologues du lobby LGBT ont affirmé que l’émancipation sexuelle des enfants ne doit se faire que "contre les parents", dans le cadre de la dictature politique de l’État-PS, par une révolution sexuelle des mœurs et des esprits, jetant à bas la famille et la vie privée, au nom de "l’humanisme pansexualiste" et de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école.
C’est pourquoi, les idéologues de l’État-PS ont fait dépendre la "refondation socialiste proclamée de l’école" de l’émancipation programmée des élèves "contre l’opinion des parents", et de l’action libératrice de la propagande gay-mondialiste à l’école. Ainsi, les familles sont donc ouvertement conduites à rechercher et à découvrir une explication logique de "l’exploitation des enfants par le prosélytisme homosexuel à l’école".
Les familles et les parents d’élèves ont découvert dans le "travail scolaire aliéné par la propagande gay-mondialiste" une forme de "l’idéologie socialiste fondamentale" à l’origine de cette "aliénation des enfants" des écoles dont ils ont saisi la "manifestation sectaire diabolique quasi-religieuse". Les idéologues du lobby LGBT imposent la "mystification gay-naturaliste à l’éthique de la vie scolaire", sous le masque d’un soi-disant "humanisme socialiste mensonger" et d’une "révolution homosexuelle" conduite par des professeurs anarcho-syndicalistes libertaires, pour la soi-disant "désaliénation des enfants vis-à-vis de la tyrannie idéologique de la religion de leurs parents". Le transgenre et la "mystification du Gender pour tous", c’est la "négation du genre humain". Enfin, c’est la défaillance absolue du "mensonge du socialisme à visage humain".
La critique du transgenre et de la mystification du Gender démontre que seule la lutte des familles pour les intérêts concrets de leurs enfants peut supprimer l’idéologie des "ABCD de l’égalité" et faire cesser le prosélytisme, la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école et l’exploitation des élèves.
La situation morale des familles et de la classe moyenne justifie les luttes en même temps qu’elle en annonce les futurs succès pour 2017. C’est pourquoi, la plupart des familles et des classes moyennes sont devenues, dans le cœur, des "militants anti-Hollande" qui s’efforcent de penser clairement les problèmes réels des enfants du point de vue "matériel et moral". Les progrès dans leur compréhension restent tributaires de la problématique idéaliste : "Qu’est-ce que l’homme  ?". "Qu’est-ce que la famille  ?" Cette problématique reflète l’atomisation des êtres humains en "statistiques abstraites" dans la "république socialiste bourgeoise".
Les "gens normaux" sont parvenus, dès 2012, à attribuer à "l’humanisme laïcard frelaté", hérité des idéologues du GOF, ses conséquences socio-politiques absurdes qui tendent à "remplacer l’idéalisme moral" des familles et des parents d’élèves par la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école.
Les mensonges des idéologues ne sont pas en mesure de renverser le rapport réel de l’homme à ses conditions d’existence, ni de dissimuler "l’aliénation des élèves au processus objectif du prosélytisme gay".
Les familles récusent "l’homosexualisme intuitif", "I’anthropologie homosexuelle" et les "illusions gay" de "l’école soumise à la dictature pédagogique de l’humanisme laïcard frelaté des idéologues du GOF" et à la médiocrité de sa critique de la religion, pourtant source de la vie morale des familles et de la cohésion sociale dans le respect des valeurs traditionnelles, sinon dans le culte sacré des ancêtres, et dans la dignité.
En voulant détruire la famille et l’idéal éthique des valeurs familiales traditionnelles, les idéologues de l’État-PS ont cru pouvoir "transformer la société" par une nouvelle conception de "l’homme socialiste abstrait", proche de l’homme-machine-GPA-PMA du milliardaire homosexualiste Bergé, qui n’est plus identifié à l’être humain naturel et vrai, car c’est une mystification qui n’a d’existence que dans l’esprit des idéologues du PS.
Hollande ignore tout de la "réalité d’ensemble" des rapports sociaux. Le même Hollande ignore tout des "conditions objectives réelles des relations sociales", distinctes de la représentation mythifiée des médias collabos et des journaleux ignorants des lois qui régissent les forces sociales en présence.
Il ne peut donc faire un programme de réforme politico-économique sur des bases scientifiques pour diriger le pays. Hollande a perdu, depuis 2012, un temps précieux d’organisation de l’État pour des réformes politico-économiques. C’est ce manque de résultats qu’il ne peut absolument pas faire oublier aux électeurs, pour sa campagne re-présidentielle de 2017. C’est pourquoi, les citoyens-électeurs ne pourront se soustraire à la mission très responsable de renvoyer Hollande à la simple tâche abstraite de "secrétaire petit-bourgeois bureaucrate de la rue de Solferino" et de "blagologue oisif", profiteur élu ou réélu député PS.

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard


Voir en ligne : http://ripostelaique.com/hollande-r...