Widgets Amazon.fr

Accueil > Développement durable > Dis papa, c’était quoi l’écologie ?

Dis papa, c’était quoi l’écologie ?

lundi 14 mai 2012, par Christian Scherer

C’est quoi l’écologie ? cette question enfantine peut paraître évidente,
mais sa définition mérite réflexion.

De temps en temps, on s’alarme.
Le club de Rome, le "peak oil", la disparition des poissons ou des abeilles,
l’apparition du mot "écologie" dans l’intitulé des ministères.
Mais dans l’intervalle, d’autres préoccupations prennent le pas.

L’écologie, c’est l’observation et le respect de la nature.
Ce n’est pas une science répertoriée donnant lieu à diplôme,
même si le mot sert parfois à rendre plus ronflants quelques titres universitaires.
Au mieux c’est un ensemble de techniques destinées à protéger la nature,
au pire c’est une idéologie politique.

Comme nous le rappellent régulièrement nos partenaires du tiers monde,
l’écologie n’est une priorité que pour des gens qui ont suffisamment à manger,
qui peuvent se soigner quand ils sont malades et qui ont envie de se donner
bonne conscience.

Bien sûr, de temps en temps, on s’alarme : la montée du crottin dans les
villes du XIXème siècle, le club de Rome, le "peak oil", la disparition
des poissons ou des abeilles, ou la peur d’un changement de climat aujourd’hui.

Mais à chaque fois, dans l’intervalle, d’autres préoccupations prennent le pas.

Les optimistes remarqueront que jusqu’ici, chaque fois que
l’intelligence des hommes s’est vue confrontée à un mur,
elle a réussi à le repousser ou à le contourner, en inventant
de nouvelles directions de progrès, comme si les possibilités
de la science étaient sans limite.

Coloniser de nouvelles planètes, refaire des aliments
à manger ou de l’air pur à respirer, autant de défis
qu’il appartiendra aux générations futures de relever.
Tout simplement pour survivre, pour exister encore.

Tant que la crise actuelle concerne surtout la finance,
elle reste largement virtuelle. Mais que viennent à manquer
les ingrédients indispensables à la vie, comme l’eau et le pain,
et l’on verra des populations entières disparaître, comme
ce fut le cas dans les temps anciens.

Pour l’heure la parole est aux aux économistes.
L’écologie attendra bien un peu.

CS

- Delphine Batho : "On est dans un moment où les Français doutent" (video)
- La bataille de l’environnement, par Jacques Vernier
- Le ministère de l’impossible, par Robert Poujade
- La course verte aux ministères (Nouvelobs)
- Pétition d’économistes pour Hollande (Europe1)
- La liberté est en danger, et non le climat par Vaclav Klaus, Président de la République Tchèque
- Développement durable dans un monde fini - vers une approche globale de la lutte contre les pollutions par Christian Scherer
- Trois menaces sur la planète, par Dominique Viel


Voir en ligne : http://www.cawa.fr/le-ministere-de-...