Widgets Amazon.fr

Accueil > Michaud-Nérard Thierry-Ferjeux > Bienvenue sur la "Ligne Bleu-Marine"

Bienvenue sur la "Ligne Bleu-Marine"

dimanche 30 août 2015, par Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

La "Ligne Bleu-Marine", c’est mieux que la Ligne Maginot, qui devait nous protéger des envahisseurs, en présentant des casemates défensives et des canons pointés sur l’horizon. C’était une ligne de fortifications construite le long des frontières à l’Est de la France. C’était un système défensif déjà périmé. C’était comme la prison, qui ne doit effrayer que les gens honnêtes, sans jamais les rassurer contre les délinquants impunis.

Une fois la France envahie, les autorités européennes se sont concentrées sur le front de l’aide aux migrants. Elles ont mené la guerre idéologique contre la Russie, laissant quelques dizaines de milliards pour le pouvoir corrompu du marchand de chocolat, en résidence provisoire en Ukraine, sous le contrôle de la CIA.

Pendant ce temps, les officiels et industriels allemands s’attendent à un débarquement espéré d’une main d’œuvre à bas coût, qui viendrait tirer le PNB encore plus vers le haut et accroître les divisions au sein de l’UE. Le droit du sang allemand est un rempart pour dégager les immigrés inutiles ou dangereux vers le "droit du sol pour tous" de la France et l’aide médicale de la France, pour tous les sans papiers et immigrés illégaux.

Pour prévenir tout embarquement dangereux, l’UE a fait appel à l’organisation des secours en mer, un complément de sécurité à l’organisation maffieuse des passeurs libyens et des autres méditerranéens…

L’UE/CEDH est une entreprise asilaire, spécialisée dans "l’immigrationnisme à marche forcée", et les mystifications des esprits à vocation mondialiste-solidaire. Il s’agit d’une corruption des mœurs des activistes de l’UE/CEDH, qui emprunte les voies de la propagande de "l’angélisme primaire". Face à l’Angleterre et à la France, l’UE/CEDH encourage aussi, une fois de plus, les tentatives d’invasion venues des pays l’Est.

Avec la propagande immigrationniste de l’UE/CEDH, les chemins, qui mènent les peuples européens surfiscalisés à "l’enfer de l’immigration", sont assurément pavés des bonnes intentions de l’angélisme CEDH.

Des fortifications en béton armé seront construites en Hongrie, mais elles seront aussitôt détournées.

Le "Mur de l’impossible", contre l’immigration venue de la Méditerranée, est délibérément percé de zone "vulnérables", très opportunes pour favoriser les tentatives d’invasion, et les nids de résistance des passeurs maffieux. Hollande se renforce dans des "paroles verbales" pour encourager un débarquement des migrants en toute sécurité. La multiplication des centres d’accueil, et d’hébergement hôtelier très coûteux, est plus que probable, selon les critères de la propagande immigrationniste de l’UE/CEDH.

C’est pourquoi l’Europe va financer et organiser des raids "test" de sauvetage et des brigades côtières pour intervenir à des endroits clés des côtes libyennes, pour embarquer les migrants et aider les maffieux.

Hollande n’a aucune conscience du risque majeur de "l’immigrationnisme à marche forcée" pour la stabilité politique et économique de l’Europe, de plus en plus contestée par les peuples. C’est pourquoi, les peuples opprimés veulent mettre fin à la tyrannie idéologique de la bureaucratie de l’UE/CEDH, dominée par les activistes infiltrés de la gauche ultra, anarcho-libertaire, et les dangereux propagandistes porno-gay.

L’Europe est devenue une "bureaucratie absolue" et une "tyrannie anti-démocratique". La Ligne Bleu-Marine est la seule ligne politique responsable, en charge du problème difficile de "l’immigrationnisme".

La Ligne Bleu-Marine estime que le dispositif politique de défense des peuples n’est pas suffisant, quand la bureaucratie de l’UE/CEDH décide de faire inonder les pays souverains par des afflux d’étrangers. Elle veut empêcher l’arrivée en masses d’étrangers souvent infiltrées par des terroristes islamistes, en soutien idéologique et paramilitaire des "ennemis de l’intérieur", qui menacent notre "pauvre pays" (de Gaulle).

Nombre d’étrangers, qui débarquent en France en masse, ont acquis l’expérience réelle des combats islamistes, en Afrique et au Proche Orient. Leur apport est très bénéfique aux "ennemis de l’intérieur", et ils savent qu’ils peuvent compter sur ces "alliés de circonstance" qui parviennent à débarquer sur nos côtes.

La Ligne Bleu-Marine critique cette infiltration incontrôlée. On sait qu’il n’est pas pensable de pouvoir les "rejeter à la mer", ni maintenant, ni plus tard. Ainsi, les bateaux se multiplient, principalement sur les côtes de la Grèce et de l’Italie. Mais, si la "France de Hollande" n’est pas encore en guerre contre la bureaucratie de l’UE/CEDH, ce risque de la "France des peuples" n’est pas à négliger, en 2017 ou même avant.

Les immigrés demandent une très importante quantité de vivres, de soins gratuits et de logements confortables. Cette première demande est suivie d’exigences d’aides financières de toutes sortes…

L’organisation de l’UE/CEDH lance des "opérations de répartition" des immigrés dans toute l’Europe, après avoir récupéré le maximum de migrants, en Méditerranée et ailleurs, par un racolage gigantesque.

La Ligne Maginot, c’était une image d’Épinal pour les journaux, pour amuser les naïfs, une tromperie onéreuse pour les contribuables et un théâtre pour tenter de mystifier le moral des troupes et de la population.

C’était un système de fortifications qui ne rendait pas le pays réel "plus fort", mais qui endormait les défenses morales de la France et qui la rendait en conséquence beaucoup "plus faible". De nos jours, on considère qu’il s’agissait d’une mystification et d’une "corruption des esprits", destinées à tromper le peuple.

C’était la propagande des élites de la médiocratie de l’époque. Le "mensonge de la république" devait faire croire à une défense de la France, soi-disant inviolable, mais en réalité totalement inefficace.

Sur Valeurs Actuelles, Frédéric Paya décrit "Le syndrome de la ligne Maginot" : "Qui manifeste un contentement exagéré… C’est la définition de l’adjectif "béat" souvent employé avec le mot "optimisme". C’est ainsi que Hollande, interrogé le 24 août à Berlin sur les conséquences de la crise boursière chinoise, a répondu : "Léconomie mondiale est suffisamment solide, pour avoir des perspectives de croissance qui ne sont pas seulement liées à la situation en Chine""Les mouvements boursiers, nous les connaissons et nous nallons pas déterminer nos positions en fonction des indices boursiers". Avec ce jugement (à l’emporte-pièce) sur l’économie mondiale, Hollande devrait savoir que les incantations ne suffisent pas…

"À défaut de s’inspirer du général de Gaulle, Hollande… aurait dû se référer à Warren Buffett et faire preuve d’une plus grande prudence : "Cest quand la mer se retire que lon voit ceux qui se baignent nus".

"Une fois la crise boursière passée, celle du système bancaire chinois et de la finance occulte (le shadow banking) risque bien d’éclater. Elle promet d’être autrement plus redoutable, ne serait-ce que parce que la Chine détient un tiers de la dette américaine et, aussi, une partie de la dette sociale française."

Avec le temps et la gabegie de la république socialiste, la dette sociale française ne pourra qu’empirer au grand dam des "cons-tribuables", de la population qui travaille, des classes moyennes et des familles.

Face au racket inique de la "confiscalisation" socialiste, nulle fortification permanente, aucun dispositif complexe de défense, nul réseau de barbelés, mais des lois de la gabegie budgétaire socialiste permettant le financement de "l’immigrationnisme à marche forcée", de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT et du "Gender pour tous" dans les écoles de la république socialiste, des subventions destinées aux activistes en tous genres, et aussi la dilapidation des frais de taxis honteux de la dame Saal.

Pourvu que ça dure ! Yapuka voter Hollande en 2017 !


Dr Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard