Widgets Amazon.fr

Accueil > Veille "habitat, logement et collectivités locales" > Un projet d’éditorial : Obama et la planète

Un projet d’éditorial : Obama et la planète

mardi 27 janvier 2009

Ci-dessous, l’éditoral auquel ont échappé les (futurs) lecteurs de la lettre professionnelle à laquelle on travaille... rédigé au lendemain de l’intronisation du président US.


Obama président !
Ce n’est plus un slogan, c’est une réalité et la planète toute entière attend ses décisions et actions !

(22 janvier 2009)

La « planète finance » n’a pas vraiment salué cet avènement : les bourses ont décroché ce mardi !

C’est que, sur cette planète, paraphrasant La Fontaine, ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés !

André Dahle tient à juste raison à continuer à nous expliquer le feuilleton du taux du Livret A pour, à sa manière, déplorer que le Gouvernement ait décidé de « transformer le Livret A en Sicav monétaire garantie par l’Etat à taux toujours supérieur aux autres Sicav monétaires » et s’interroger sur l’introuvable –selon lui- emploi rémunérateur de cette collecte ! On partagera sans réserve avec lui l’énoncé de la vraie bonne question (un tabou ?) : quel financement pour le logement social sur la « planète France » ?

Ces événements rendent d’un coup moins dure, pour la « planète logement », l’insupportable attente au sujet de la Loi Boutin qui viendra en discussion au Palais Bourbon à partir du 27 janvier prochain… après avoir été déclarée d’urgence par le Gouvernement en juillet dernier.

La « planète HLM », elle, commence a peine à réorganiser les plans de table de ces futures et nombreuses réunions de famille à la suite de l’élection, assez inattendue, de son nouveau président, le Sénateur de Savoie Thierry Repentin… qui a présenté mercredi 21 janvier ses vœux à la presse.

Notre « planète écologie » elle, n’avait plus de titulaire ministériel pour s’en préoccuper depuis le départ il y a quelques jours vers le numérique de Natahalie Kosciusko-Morizet. Les associations de protection de l’environnement sont désormais rassurées par l’arrivée à ce poste de Chantal Jouanno, Présidente de l’Ademe.

Pendant ce temps, la « planète immobilier » essaie de se rassurer mais doit bien reconnaître que chaque chiffre publié est plus mauvais que le précédent et pire que ce qui était attendu… ce qui fait que, la cosmogonie étant ce qu’elle est, les rencontres positives avec la « planète locale » se font rares, voire inexistantes !

La « planète locale » justement, dont dépend en réalité l’efficacité de la relance décidée au plus haut niveau de l’Etat (les trois-quarts de l’investissement public dépendent des collectivités territoriales, non ?) est en pleine effervescence : des projets présidentiels à la Commission Balladur en passant par les prises de position des grandes associations d’élus locaux et de collectivités,… sans parler du secrétariat d‘Etat au Grand Paris et des calculs électoraux !

Hélas, les décideurs de nos territoires, élus et cadres à peine installés après une période électorale particulièrement longue et dense, ne se trouvent pas dans la configuration sereine et stable qui serait souhaitable (c’est l’un des paradoxes de ce début de mandature sur la « planète locale ») …

Le salut proviendra-t-il de la « planète Europe » qui donne quelques signes encourageants ? La proposition de règlement qui permettra aux Fonds structurels européens de financer des investissements énergétiques dans les logements sera certainement acceptée.

La « planète logement » fait déjà les frais de cette configuration, et, parmi ses habitants, tout particulièrement ceux qui justement, en voudrait un de logement (digne, adapté, moins cher, mieux placé, moins gourmand en énergie,..) : des jeunes aux personnes âgées, des étudiants aux retraités, des célibataires aux familles recomposées…

Et pourtant, elle tourne !

G.L.



Voir en ligne : Les actuelles lettres gratuites d’informations... (Habitat et Collectivités Locales)