Accueil > Veille "habitat, logement et collectivités locales" > Anecdote et forum de Davos

Anecdote et forum de Davos

jeudi 29 janvier 2009

Par hasard ou par erreur (à moins qu’il ne s’agisse d’une blague ?) on a été destinataire du courriel suivant. On vous en propose la lecture après avoir effacé les identités.


Non, non… tu penses, je ne suis pas à Davos . Je ne suis pas cette année obligé d’y être .toi tu n’as pas le choix : grandeur et servitude, tu as choisi ;-)

Les confrères et même les stars se font discret en ce moment, de toutes façons le boss trouvait que ça aurait fait mauvais genre d’y aller avec le Falcon – à ce sujet, il a décidé qu’on ne le changerait pas cette année – et il fait sienne la devise « pour vivre heureux, vivons cachés » !

Heureusement, il n’est pas allé jusqu’à renoncer à son bonus, tout l’état major aurait du faire de même et moi, comme tu sais, avec Clara, on compte la dessus pour payer la maison dans le Lubéron (les travaux de la piscine ont coûté une petite fortune !).
J’ai eu le nez creux quand j’ai liquidé toutes mes positions été 2007… il est vrai que Fred m’avait passé de précieux tuyaux sur ce qui se tramait chez les New-Yorkais.

Fais attention avec les ruskoffs… ils ont moins de cash mais rappelle toi les sbires qu’ils ont sous la main et en parlant de main, la leur est posée sur le robinet du gaz… ton ministre doit avoir des infos des services là dessus. Les Chinois ne t’ont pas fait trop de misère, j’espère… on se demande pourquoi ils ont Sarko à ce point dans le nez. Tu me diras, tant que les conteneurs arrivent pleins !

Quand je pense que Schwab avait, l’an passé à Davos, déclaré que 2009 serait l’année de la reprise… Tu as vu la dépêche AFP qui titre « le forum de Davos ouvre dans l’angoisse d’une récession mondiale » ?

Bon tu me raconteras les détails et surtout comment sont les Obama’s boys and girls. On se retrouve à 4 comme prévu à Bali ? ce break nous fera un bien fou, tu as vu le temps pourri de ces dernières semaines à Paris ou à Londres ? et je ne parle pas du bazar avec cette grève nationale : ils osent évoquer un « jeudi noir »… ils ne savent pas les pauvres ;—))

Je te laisse j’ai un meeting en téléconf avec des chefs de nos commissaires aux comptes (j’aimerais pas être à leur place)

C’est une autre histoire. A plus, embrasse Anabelle.

ps : faudra que tu me dises un mot de cette affaire des fonds d’épargne ; si même la Caisse déc...
(…)